06 octobre 2010

5 milliards de petits euros, et moi et moi et moi

*** Allo? Bonjour, je suis bien au cabinet de Monsieur l'Expert Zythom?

+++ Oui, bonjour, c'est lui-même à l'appareil, à qui ai-je l'honneur?

*** C'est le juge d'instruction Renaud Van Janus, j'ai besoin d'un expert judiciaire dans une procédure contre un salarié d'une grande banque. Est-ce que vous êtes disponible?

+++ Heu, c'est-à-dire que... Est-ce que vous pourriez m'en dire un peu plus?

*** Bon alors voilà, le salarié de cette banque intervenait essentiellement sur deux types de produits dérivés: les warrant à barrière désactivante et les
contrats à terme, futures et forwards. Ces produits étaient le plus souvent établis sur le Dax, l'Eurostoxx ou Footsie utilisés comme sous-jacents.

+++ [...]

*** Vous me suivez là?

+++ Pas du tout.

*** Bon, c'est normal, je suis dans mon dossier. Voilà, ce salarié semble avoir détourné les programmes de vigilance pour engager des sommes colossales mettant en danger la banque elle-même. C'est la banque qui a déposé plainte, enfin un actionnaire aussi, bref, je suis saisi du dossier avec le pôle financier. J'ai besoin d'au moins deux experts pour faire une perquisition à la banque pour vérifier les dires des uns et des autres et mettre au clair tout cela.

+++ C'est que, pour vous répondre, il me faudrait plus d'éléments techniques: combien d'ordinateurs, de serveurs, la nature des systèmes d'exploitation, la taille des disques durs, le hardware présent: raid, SAN, etc. Vous comprenez ce que je dis?

*** Ben oui bien sur. Bon, d'après le dossier, la banque dispose de 160 000 postes de travail, 25 000 serveurs, mais sur le site que l'on cible, il n'y aurait que 25 serveurs et 200 postes de travail. C'est bon?

+++ J'ai un bon duplicateur de disque dur et un magasin pas trop loin qui peut me fournir une centaine de disques durs d'1To pour la copie. A deux, on devrait faire le nombre et engranger les données. Par contre, j'aurais besoin d 'aide pour les logiciels spécifiques.

*** Ne vous inquiétez pas, mes équipes connaissent Proxigen et Risk Console. Rendez-vous demain à 9h30 cours Valmy à La Défense.

Ainsi, j'imagine, aurait pu commencer une affaire à laquelle j'aurais rêvé participer...

12 commentaires:

  1. Le rêve une expertise sur ces applis (ou pas)! C'est Proxygen sinon ;-)

    RépondreSupprimer
  2. Je comprends : j'aurais rêver d'être dans l'hôtel du Watergate ce soir là...

    RépondreSupprimer
  3. @Hurukan: J'hésite à faire la correction, car les deux orthographes existent (sur Google) et j'ai repris celle que j'ai trouvée dans le jugement du Tribunal d'une affaire très similaire qui a été rendu hier.

    RépondreSupprimer
  4. Est-il courant dans l'expertise d'engager un confrère comme "sous-traitant" lors des dossiers complexes ?

    RépondreSupprimer
  5. Je ne comprends pas bien le fond du message, et ironie si il y'a. Puis-je avoir une explication?
    Je cerne le rapport avec l'actualité, kerviel 5 milliards, je conçois qu'un expert judiciaire rêve d'intervenir sur une mission écoutée par le plus grand nombre. Mais est-ce la seule explication sous-jacente à ce billet?
    Ou s'agit-il d'un rire à moitié caché vis à vis de ce type d'affaires ou partis impliquées?
    Merci d'avance.

    RépondreSupprimer
  6. @Benoît Pansier: Un juge d'instruction peut engager deux experts à égalité sans que l'un soit le sous traitant de l'autre. Pour répondre de manière générale à votre question, non il n'est pas fréquent qu'un expert sous-traite à un autre, surtout que la loi impose que celui-ci appartienne à un autre domaine d'expertise.

    @Titi: Il y a souvent de l'ironie dans mes billets, ou plutôt un sens caché, mais pas dans celui-ci. Je suis fasciné par la complexité de la tache confié au juge d'instruction et aux experts dans un tel dossier. Vous vaquez tranquillement à vos occupations et d'un seul coup, on vous propose de grimper l'Everest, là, tout de suite.

    RépondreSupprimer
  7. Pour le sens caché, j'avais pensé que travailler au sein du milieu bancaire aurait pu faciliter les opérations de paiement d'experise, sans passer par les légendaires démarches de réclamation :-)

    RépondreSupprimer
  8. Comment peut on expertiser des transactions passées sur des gros systèmes ?
    Comment se pénétrer rapidement d'un métier aussi pointu ?
    Comment faire si certaines trans-actions ont été passée à partir de téléphones portables ?
    Y a t-il eu d'ailleurs une expertise indépendante dans cette affaire ?

    RépondreSupprimer
  9. @Yves:
    >> Comment peut on expertiser des transactions passées sur des gros systèmes ?

    Toutes les transactions doivent probablement être archivées.

    >> Comment se pénétrer rapidement d'un métier aussi pointu ?

    En se faisant aider par des personnes pointues (en général, les informaticiens travaillant dans des banques)

    >> Comment faire si certaines transactions ont été passée à partir de téléphones portables ?

    Idem que pour la 1ère question: toutes les transactions à un moment ou à un autre doivent être authentifiées.

    >> Y a t-il eu d'ailleurs une expertise indépendante dans cette affaire ?

    Un expert judiciaire travaillant pour un magistrat est toujours indépendant. Il en fait le serment.

    RépondreSupprimer
  10. L'un des problèmes, c'est que les archives sont très conséquentes et que les données archivées peuvent ne plus être lisibles avec la version des logiciels utilisées...
    Sans compter qu'on parle plus vraiment en TO ici... On parle de plusieurs milliers d'opération par seconde, avec une recherche sur 18 mois (pour le cas qui nous intéresse).
    Sasn parler de l'indexation de ces données, pas nécessairement orientée "recherche de l'opérateur"...
    Bref, ça doit être un joli merdier - mais ça doit également être passionnant, je l'avoue !

    RépondreSupprimer
  11. Je profite de ce blog que je lis régulièrement pour poser une petite question concernant cette affaire.

    Est-ce que les rendus d'experts sont consultables librement? Car j'avoue que l'affaire m'intéresse et notamment sur les procédures de contrôles et je voulais savoir s'il y avait des démarches particulières pour y avoir accès

    Merci d'avance ;)

    RépondreSupprimer
  12. @Anonyme:
    Tous les rapports d'expertises contiennent des informations sensibles (santé, secrets industriels, etc) et sont donc confidentiels.

    Le seul cas de figure où je peux accéder à un rapport d'expertise dans une affaire dans laquelle je n'intervient pas se produit quand la personne concernée par le rapport vient me voir pour me demander mon avis.

    Si vous pensez qu'un salarié d'une grande banque ou ses avocats ont besoin de moi pour un conseil technique, n'hésitez pas à leur transmettre mon adresse email...

    RépondreSupprimer

Lectrice, admiratrice, avocate, magistrate, programmeuse, dessinatrice, chère consœur, femmes de tous les pays, lecteur, j'ai toute confiance en vous pour prendre bien soin de vérifier que votre prose est compatible avec les normes orthographiques et grammaticales en vigueur. Et si vous pouviez éviter les propos insultants ou haineux, je vous en serais reconnaissant.
N'hésitez pas à respecter ces quelques règles qui peuvent même s'appliquer en dehors de ce blog.

Les commentaires sur ce blog sont modérés. Votre message apparaîtra sur le blog dès que le modérateur l'aura approuvé. Merci de votre patience.