23 octobre 2012

Curiosité

Extrait de Wikipédia, article sur la Curiosité (à la date du 23/10/2012) :
La curiosité est une attitude de disponibilité ou d'intérêt à l'égard d'un sujet ou d'un phénomène donné. Elle peut être un trait de caractère (psychologie), présente en toute occasion, ou se manifester dans des circonstances particulières.
Elle est considérée comme positive par la science, lorsqu'elle aide à l'intelligibilité du monde.
Un dicton français, La curiosité est un vilain défaut, rappelle qu'en société le désir de connaissance qui nourrit la curiosité peut parfois heurter les sensibilités ou les intérêts d'autrui et être ressenti comme gênant ou envahissant en fonction des codes sociaux :
  • En France, il est généralement mal vu de demander l'âge d'une femme.
  • Il est également mal vu de demander le montant de son salaire à quelqu'un qu'on ne connaît pas, ce qui n'est pas le cas, par exemple, en Chine.
Thomas d'Aquin opposait d'ailleurs la curiosité à la studiosité, la première étant considérée comme un vice, la seconde comme une vertu.
Dans une certaine mesure, le mythe d'Icare, qui se noie dans la mer Égée pour s'être trop approché du soleil, illustre les dangers d'une curiosité extrême qui se traduit par une quête inconditionnée de la vérité.
Je suis un homme qui aime être curieux, qui aime faire des tests, démonter des trucs, quelqu'un qui aime comprendre le fonctionnement d'un mécanisme, le bidouiller, le transformer. Mon bureau regorge de trucs démontés, de pièces récupérés, de composants désuets-mais-qu-il-faut-garder-au-cas-où...

En informatique, j'aime bien faire des expériences. J'efface le contenu d'un vieux disque dur et j'essaye de retrouver les données. J'ouvre un compte sur un nouveau réseau social et je regarde ce qu'il s'y passe. J'ai longtemps gardé dans la salle serveurs de mon entreprise un "PC coucou" que j'essayais de pirater le week-end et sur lequel j'allais voir, dès le lundi, les traces de mes tentatives.

Lorsque Twitter est arrivé, j'y ai ouvert un compte et commencé à observer ce qu'il s'y passait. Ce que j'y ai vu m'a intéressé et très vite, j'ai trouvé plaisir à y lire des informations de toute sorte, et à y publier quelques liens qui me semblent intéressants. Je suis un utilisateur de base, qui suit un nombre très restreint de comptes, mais qui lit toute sa time line, en essayant de ne pas rater un tweet.

Comme beaucoup d'utilisateurs de Twitter, je regarde de temps en temps le compteur de "followers" et je m'étonne toujours du niveau auquel il arrive. Je m'amuse aussi de temps en temps à additionner le nombre de followers de mes followers, et là, la tête me tourne. Si tous mes followers relayaient l'un de mes tweets à leurs followers, l'audience atteinte serait extraordinairement plus élevée que l'écriture d'un billet sur ce blog.

C'est alors que je suis tombé sur ce billet du blog de Pingoo. J'aime beaucoup ce blog, pas seulement pour toutes les photos de femmes nues légèrement vêtues, mais aussi pour le ton du blogueur, ses opinions, son travail et son univers si éloigné du mien.

Dans le billet en question, Vincent (ou Pingoo) explique comme il est simple d'acheter des followers et montre la manière de faire.

Cela a piqué ma curiosité.

Aussitôt, j'ouvre un compte Twitter de test, je suis la procédure indiquée, et je paye 4 euros pour faire passer ce compte de 0 follower à 2000.

J'attends ensuite la prise de contact du vendeur. Une heure passe, rien. Deux heures, puis trois, rien. Il est tard, je me couche. Le lendemain, la journée se passe sans que je puisse avoir une minute à moi pour penser à cette expérience. Le soir venu, je relève ma boite aux lettres, rien. L'arnaque !

Je me suis fait avoir de 4 euros, "j'ai testé pour vous le pigeon en ligne". Bon, c'est le jeu, il faut savoir perdre quelques euros dans ce genre d'expérience "underground". Je retourne à mes outils d'analyses inforensiques, je teste une nouvelle méthode de copie de disque dur...

A minuit 40, juste avant de me coucher, je reçois un email de mon vendeur. Celui-ci me demande sur quel compte Twitter il doit ajouter les faux followers. Je lui réponds, il m'indique que cela va être fait dans les heures qui suivent. Je sombre dans les bras de Morphée.

Le lendemain matin, au moment où l'on voit poindre le derrière de l'écureuil, je me connecte sur mon compte Twitter de test, rien. Je pars gagner ma croûte à la sueur du front des étudiants. A midi, je fais une petite pause sur Twitter. Et là, horreur: mon vrai compte Twitter @Zythom est passé de 3400 followers à 8500 !!!

J'avais donné à mon vendeur de followers le nom du compte @Zythom au lieu de celui de mon compte de test... Oups.

J'ai donc étudié (c'était quand même le but) les profils des followers que j'avais achetés pour un demi ticket restaurant. Mais il m'était intolérable de tweeter avec ces bots attachés à mon compte. Les supprimer à la main me semblait une tâche trop lourde, j'ai donc pris la décision de fermer mon compte Twitter et d'en ouvrir un autre. @Zythom est donc devenu @Zythom1 et j'ai recréé un compte @Zythom avec 0 follower. Ironie.


Ma punition aura été de fermer mon compte avec tout son historique et ses photos associées. Ma punition aura été d'écrire ce billet.

Je souhaite présenter ici toutes mes excuses à mes vrais followers.

Le Corbeau, honteux et confus,
Jura, mais un peu tard, qu'on ne l'y prendrait plus.

Mais la curiosité continuera à être mon moteur, donc attendez-vous encore à quelques catastrophes ;-) J'ai toujours enseigné à mes étudiants qu'il n'y a que celui qui ne fait rien qui ne se trompe jamais.

Eh bien riez maintenant.

20 commentaires:

  1. on peut renommer son identifiant twitter, donc peut être en supprimant le compte @zythom puis en renommant de suite le compte @zythom1, ça marchera.

    peut-être! je n'ai jamais essayé personnellement.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Marchera pas: Twitter demande un délai de 30 jours pour la suppression d'un compte.

      Supprimer
  2. En tous cas ce qui est cool (ou pas) c'est que le flux rss n'a pas changer, ce qui permet a vos "dark followers" de continuer a vous lire sans s'être rendu compte de rien...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Moi aussi je suis un "dark followers" mais depuis début octobre j'ai un soucis car les flux RSS issus des comptes twitter sont bloqués ..
      Je m'explique ... par exemple, pour le flux RRS du compte twitter de Zythom, j'utilisais l'URL :
      https://twitter.com/statuses/user_timeline/66112748.rss
      qui me renovoie maintenant un :
      "Aucune information de style ne semble associée à ce fichier XML."
      Si vous avez un autre type d'URL d'accès aux flux RSS, je suis preneur :-p

      Supprimer
    2. Twitter a désactivé récemment la page RSS de leurs utilisateurs à cause d'un bug d'après eux.
      Essayez avec ce lien https://api.twitter.com/1/statuses/user_timeline.rss?screen_name=zythom

      Supprimer
    3. Sinon, vous pouvez utiliser le site page2rss qui fonctionne sur toute page web.
      Par exemple: http://page2rss.com/rss/5e31a191f87bc8655e9a89528c02466f

      Supprimer
    4. Thank's a lot pour les réponses ..
      Je vais utiliser la 1ère solution jusqu'au jour où ils décideront d'avoir trouver un bug :-)
      Ce sera alors peut-être le moment de passer à page2rss !!
      Merci encore ..

      Supprimer
  3. Des universitaires suisses ont mené l'expérience, cf.
    http://pegasusdata.com/2012/09/12/enquete-acheter-des-followers-twitter-experience-et-resultats/ et http://pegasusdata.com/2012/09/26/teste-pour-vous-acheter-des-followers-twitter-une-operation-rentable/

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Très intéressant! Cela recoupe mes observations.

      Supprimer
  4. Ce n'est pas le premier post sur le sujet que je lis cette semaine. Il y en a même de plus en plus. Cependant je n'arrive toujours pas à comprendre : à part se gonfler le zizi, à quoi ça sert ?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Une personnalité connue qui ouvre un compte Twitter aura très vite un nombre important de followers. C'est moins vrai pour une personne inconnue. Certains métiers impliquent d'avoir un gros zizi comme vous dites: un social média manager avec un compte peu suivi n'est pas crédible. Enfin, l'article de Pingoo donne plusieurs pistes, dont celle que plus vous avez de followers, plus vous les attirez.

      Ainsi va le monde.
      On n'est pas obligé de se comporter comme cela, mais c'est intéressant de ne pas occulter ces comportements et de les comprendre.

      Supprimer
  5. J'attendais une explication très sérieuse mais alors là je me marre franchement!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Qui a dit que ce blog était trop sérieux ;-)

      Supprimer
  6. La question qui aiguise la curiosité maintenant est de savoir si ces suivants "achetés" sont de vrais profils ou des comptes fictifs. Étaient-ils des twittos qui twittent ? ou de simples comptes vides créés simplement pour ce commerce (ou des comptes piratés peut-être) ?

    J'espère qu'avant de fermer ce compte sacrifié sur l'autel de la curiosité scientifique, vous avez quand même profité de l'occasion de prendre des notes.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. "J'ai donc étudié (c'était quand même le but) les profils des followers que j'avais achetés pour un demi ticket restaurant."

      Il vous suffit d'aller vérifier. Les comptes sont inactifs (0 tweet) et ont tous un nombre de followers identique.

      Supprimer
    2. Merci pour cette précision (j'avais du lire un peu vite, et j'ai pensé votre ancien compte complètement clôturé).

      Supprimer
  7. N'étant jamais allé sur T., je ne m'attendais pas vraiment à cette chute. Merci pour la barre de rire. 4€, ça vaut bien un post.

    Y'aurait un peu de place pour la littérature sur Tweeter d'ailleurs ou ce n'est pas le media adéquat ?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Il y a de la place pour tout sur Twitter. La plupart de mes lectures récentes m'ont été conseillées par des personnes que je suis sur Twitter.
      Et certains comptes sont tenus en personne par des passionnés de littérature (@Bernardpivot1). Il vous suffit de regarder quels sont les comptes qu'il suit et qui vous intéressent, et répéter l'opération.
      Attention, on devient vite accro!

      Supprimer
  8. "Eh bien riez maintenant"

    [Nelson]HA-HA![/Nelson]

    RépondreSupprimer
  9. Derrière cet essai, vous démontrez une capacité à "échouez" que nous (étudiant de Grande Ecole ou autre "succès" du système scolaire) avons peu fréquenté et qui manque beaucoup à notre culture de français.
    En particulier pour se lancer dans l'entreprenariat.

    Ce qui est "amusant" (je n'ai pas trouvé de meilleur mot, désolé), c'est aussi le contraste de cet "échec" avec votre précédent billet sur l'école primaire où vous mettez en avant les "succès" (du problème de maths notamment) comme le veut le système scolaire.

    Merci pour cette leçon de vie et pour le blog.

    RépondreSupprimer

Les commentaires sur ce blog sont modérés. Votre message apparaîtra sur le blog dès que le modérateur l'aura approuvé. Merci de votre patience.