17 janvier 2014

Vie privée : retour à l'envoyeur

"L’affaire Snowden a fait prendre conscience au monde connecté dans lequel nous évoluons que nos vies étaient désormais des livres ouverts pour les services secrets et que la France n’a rien à envier en la matière à la NSA : surveillance des réseaux, des échanges de mail, pénétration des ordinateurs, exploitation des images de vidéosurveillance, etc. On peut sans crainte d’être démenti affirmer que les moyens de l’Etat sont sans commune mesure avec ceux de Closer. Alors, entendre le Président de la République, qui a donné son approbation à ces programmes de surveillance qui n’épargnent personne, crier à la violation de sa vie privée est, à tout le moins, d’une rare hypocrisie. Je trouve cela réjouissant et un juste retour à l’envoyeur."


 

4 commentaires:

  1. J'ai beaucoup de mal avec l'auteur de ces lignes (JQM pour ne pas le nommer), qui fait typiquement partie des gens qui s'appliquent une règle différente à eux-mêmes qu'aux autres. C'est très visible sur les discussions twitter (je ne les suis que via l'interface web) du bonhomme. Autant Eolas par exemple sait répondre de façon amusante et piquante en ridiculisant le point de vue de son interlocuteur, autant JQM est très mélenchonnesque dans ses réponses: c'est vite violent et personnel.

    Autant dire donc que je trouve à mon tour amusant de le voir se poser en père la vertu vis-à-vis de Hollande...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Il a le mérite de faire la couverture de l'actu à Bruxelles, qui est le parent pauvre de notre presse. C'est intéressant d'avoir ce regard.

      Supprimer

Les commentaires sur ce blog sont modérés. Votre message apparaîtra sur le blog dès que le modérateur l'aura approuvé. Merci de votre patience.