25 septembre 2006

Sauvegardes vers un serveur SAMBA

Pour effectuer les opérations de sauvegardes familiales, je souhaitais mettre en place des copies croisées de PC à PC de type P2P.
Las, après moultes tests, je n'ai pas trouvé satisfaction parmi les quelques logiciels OpenSource ou freeware du marché.
Je me suis donc résolu à mettre en place un serveur de fichiers.

Matériel: un "vieux" PC avec une carte mère capable de recevoir les disques de grandes capacités d'aujourd'hui. Quelques barrettes de RAM pour monter la mémoire le plus haut possible (c'est toujours cela de pris). Dans mon cas, 256 Mo.

Après avoir retiré le lecteur de cédéroms, je place quatre disques IDE de grosses capacités (un de 250 Go et trois de 160 Go). Je débranche le ventilateur du processeur pour que le serveur fasse le moins de bruit possible et je règle le BIOS sur la fréquence la plus basse possible pour que le processeur chauffe le moins possible (cela fait trois fois le mot « possible », où est mon dictionnaire des synonymes!).

Je choisis d'installer un linux sous Debian: après avoir créé mes deux disquettes (il m'a fallu retrouver deux disquettes en état pour être formatées!) BOOT et ROOT, je procède à l'installation minimaliste de Debian, avec mes disques en LVM (soit 730 Go!!) et la sélection de l’ensemble de paquets "serveur de fichiers".

Après redémarrage, je modifie le fichier "/etc/samba/smb.conf" pour autoriser l'écriture dans les répertoires de home ("writable = yes").
Puis les commandes:
# /etc/init.d/samba restart
# smbpasswd -a "le nom du compte utilisateur"

Et enfin sur les machines Windows XP de la maison, dans l'explorateur:
\\IP_du_serveur\le_nom_du_compte_utilisateur

Comme par magie, tout a fonctionné, me permettant de disposer de 730 Go en ligne pour faire les sauvegardes (photos, films, musiques, etc.) des différentes données personnelles des ordinateurs du réseau familial.

Génial et merci à Debian/Samba.

Pour le logiciel de sauvegarde, j'utilise SyncBackSE que vous trouverez sur le génial site gratilog.net.

3 commentaires:

  1. Je sais, je suis carrément en retard sur ce post...
    Je voudrais qq infos pour faire la même chose chez moi, STP.
    Tu as utilisé quelle distribution de Linux (avec un serveur X) ?
    Ton serveur est en permanence allumé ? Si non, tu as besoin de rentrer un mot de passe au démarrage ou bien tout est automatique ?

    Merci !

    RépondreSupprimer
  2. @Hugo: En fait, les réponses sont un peu dans le billet...
    Distribution Debian
    Install minimale (donc sans X)
    Le serveur doit être vu à chaque démarrage des postes sous XP donc pour ma part il est allumé en permanence.
    Un serveur redémarre toujours de façon autonome (donc pas de mot de passe)

    Bon amusement.

    RépondreSupprimer
  3. Au fait, merci : ça marche nickel !

    RépondreSupprimer

Lectrice, admiratrice, avocate, magistrate, programmeuse, dessinatrice, chère consœur, femmes de tous les pays, lecteur, j'ai toute confiance en vous pour prendre bien soin de vérifier que votre prose est compatible avec les normes orthographiques et grammaticales en vigueur. Et si vous pouviez éviter les propos insultants ou haineux, je vous en serais reconnaissant.
N'hésitez pas à respecter ces quelques règles qui peuvent même s'appliquer en dehors de ce blog.

Les commentaires sur ce blog sont modérés. Votre message apparaîtra sur le blog dès que le modérateur l'aura approuvé. Merci de votre patience.