08 septembre 2006

SNCF c'est possible

Je ne résiste pas à l'envie de vous narrer une petite mésaventure qui m'est arrivé il y a quelques temps.

Décor: je dois me déplacer pour raison professionnelle. Je regarde les horaires possibles sur le site de la SNCF. Je décide d'acheter en ligne moi même mon billet (au lieu de passer par la personne ad hoc de l'entreprise).
C'est vrai quoi, c'est super pratique, et puis comme ça au lieu de payer moi-même et de me faire rembourser, c'est la boite qui paiera directement.

Erreur fatale.

Réservation des billets en ligne (tiens, il faut aller les chercher à la gare)
Il faut fournir un numéro de CB: je fournis celui de la CB de l'entreprise que j'utilise pour mes commandes en ligne [Je précise ici qu'il s'agit d'une CB attribuée à la personne en charge des achats autres qu'informatique. Par souci d'économie et de simplicité, j'ai estimé inutile de disposer moi même d'une CB pour mes achats internet (il ne faut pas engraisser les banques plus que nécessaire). J'ai donc en ma possession, pour mon usage professionnel, les différentes informations nécessaires à un achat en ligne, mais pas la CB elle même]

En quittant le travail, je passe à la gare pour récupérer les billets (chouette je pars plus tôt)

Au choix: la queue ou les machines automatiques. Les machines nécessitant la carte bancaire (que je n'ai pas puisqu'il s'agit de celle de l'entreprise), je choisis la queue (finalement pourquoi ai-je commandé par internet? A oui, pour réserver mes places)

Arrivé devant le guichetier:
- Tiens vous avez commandé par internet ?
- (intrigué) Ben oui
- Vous payez comment?
- Ben par carte bancaire, mais j'ai déjà donné mon numéro sur le site
- (pas de réaction, regard fixe sur écran) Allez-y mettez votre carte
- Mais je n'ai pas la carte, j'ai utilisé celle de l'entreprise ! Mais j'ai déjà donné le numéro sur le site web !
- A oui, mais le site web est sécurisé (mais qu'est-ce qu'il me raconte) et moi il faut que vous mettiez une carte bancaire pour régler.
- Bon OK, je retourne au boulot chercher la carte bancaire.

Retour-boulot, j'explique à genoux à la personne achat (ouf elle est encore là) qu'il faut qu'elle me prête "sa" carte bancaire.

Retour-gare, refile d'attente, re-même guichetier:
- Bonjour, me revoilà avec la carte bancaire de l'entreprise
- (re-regard fixe sur l'écran) Votre numéro de dossier
- DJFNCH637873HDNNXH (vous avez remarqué la simplicité des dossiers de résa SNCF)
- Mettez votre CB dans l'appareil
- (un horrible doute m'assaille) Voilà
- (Ahhhhh quel con, ça va me demander le code secret) VEUILLEZ TAPER VOTRE CODE
- (AAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAH, merde j'ai pas le code, mais quel CON) Euh, l'appareil me demande mon code, mais je l'ai pas, c'est la CB de l'entreprise, qu'est-ce que je fais?
- (une lueur dans l'œil du guichetier) Vous DEVEZ entrer le code secret de la carte, c'est pour vous protéger, c'est à cause des vols, vous comprenez.

Et là, pour la première fois de ma vie, j'ai éclaté:
- MAIS QU'EST CE C'EST QUE CE SYSTEME D'ACHAT PAR INTERNET COMPLETEMENT NUL VOUS M'AVEZ DIT QU'IL FALLAIT LA CARTE MAIS VOUS M'AVEZ PAS DIT QU'IL FALLAIT LE CODE

Bref, une belle gueulante qui défoule. Toute la gare nous regarde (le guichetier et moi). Je quitte la gare, furieux mais défoulé.

Retour-boulot (pour rendre la CB: pas question de demander le code secret à la personne des achats à cause de son coeur fragile. De toute façon je ne me vois pas retourner au guichet).

Problème: il me faut les billets pour demain matin à l'aube.

Solution: achat sur une borne automatique avec ma CB perso. Pas d'autre gare à moins de 30 kms. Retour (discret) à la gare.

Retour-gare: les deux bornes sont en panne (meeeerde, t'a l'air de quoi maintenant).
Re-queue. Je choisis un autre guichetier.
- Bonjour, c'est vous qui avez fait scandale il y a une demi heure?
- Heu, ben en fait votre système d'achat en ligne n'est pas vraiment pratique, mais bon quoi, les ordinateurs, hein (mais quel faux cul)
- Bon mais mon collègue là bas qui nous regarde, et ben il est pas content du tout.
- (...)
- Bon vous payez comment?
- Par carte bancaire.
- Mettez votre carte dans l'appareil.
- Voilà.
- A tiens, ça recommence.
- (puce illisible, carte défectueuse, carte volée, carte terroriste, carte ayant humilié un agent d'une grande administration) Qu'est ce qui se passe?
- Le système de paiement par carte bancaire est en panne, c'est un problème de téléphone. Vous avez un autre moyen de paiement?
- (AAArgh mon chéquier) Heu, non.

Résigné, je suis sorti de la gare pour aller au distributeur de billet retirer du liquide, je suis revenu, j'ai refais la queue, le seul guichetier disponible était celui à qui j'avais fais esclandre...
- Tiens vous payez en liquide (regard fixe sur l'écran).
- Oui, c'est possible? (J'ai baissé la tête)

Le lendemain, à 5h30 du matin, ce guichetier était sur le quai de la gare en train de ranger des charriots. Persuadé qu'il me cherchait, je me suis faufilé jusqu'à ma place en espérant qu'il n'ait pas passé le mot au contrôleur.

Avec la SNCF, tout est possible.

2 commentaires:

  1. Tres tres fun.
    Tres agreable a lire !

    RépondreSupprimer
  2. J'ai découvert votre blog et j'aime beaucoup votre manière d'écrire, de relater, ça me permet d'apprendre des choses. Je vais continuer à vous lire.
    Je trouve l'anecdote plutôt sympathique d'un point de vue externe. Cependant, je peux voir que ce jour là, n'était pas pour vous apparemment. Je n'aurai pas aimé faire les quatre cents pas pour une CB.

    RépondreSupprimer

Lectrice, admiratrice, avocate, magistrate, programmeuse, dessinatrice, chère consœur, femmes de tous les pays, lecteur, j'ai toute confiance en vous pour prendre bien soin de vérifier que votre prose est compatible avec les normes orthographiques et grammaticales en vigueur. Et si vous pouviez éviter les propos insultants ou haineux, je vous en serais reconnaissant.
N'hésitez pas à respecter ces quelques règles qui peuvent même s'appliquer en dehors de ce blog.

Les commentaires sur ce blog sont modérés. Votre message apparaîtra sur le blog dès que le modérateur l'aura approuvé. Merci de votre patience.