16 février 2007

Les scellés

Je me souviens avec quelle émotion (encore!) j'ai reçu mes premiers scellés: belles étiquettes vieillottes, empaquetage avec ficelles d'un autre âge et surtout beaux cachets de cire rouge comme à la télé!!

Pour chaque dossier avec scellés, vous lirez sur la liste des missions la phrase « vous prendrez réception des scellés n°X et Y que vous ouvrirez » (je n’ai jamais lu l’expression « briser les scellés »), puis en fin de liste, « … vous procèderez à la reconstitution des scellés ».

Mais problème: comment reconstituer un scellé ? Faut-il acheter de la cire rouge ? Où ? Faut-il acquérir un sceau ? Où ? Comment faire fondre la cire ?

Après une recherche sur Internet (essayez de la faire, c’est assez difficile), je suis finalement parti dans une boutique spécialisée « rue du Palais » pour y trouver tout le nécessaire.

J’ai donc :
un joli bâton de cire rouge,
un sceau fait sur mesure avec un joli dessin d’ordinateur (!),
un petit creuset en verre pour y faire fondre la cire,
et une bougie pour chauffer le creuset.
C’est donc parti pour la reconstitution des scellés.
Il me faut trouver un sac plastique transparent (c’est mieux).
Il me faut trouver des agrafes (mon agrafeuse est TOUJOURS vide à ce moment là).
Je plie une feuille de papier pour faire une bande que je place au bord du sac plastique et CRAC je mets mes agrafes dessus pour fermer le tout (ATTENTION pas trop d’agrafes, voir plus loin).
J’entoure le tout d’une belle ficèle que j’ai hérité de mon grand-père.
J’attache au bout l’étiquette d’origine du scellé sur laquelle j’écris la date, « scellé reconstitué par l’expert » et je signe où je peux car l’administration n’a pas prévu de case pour les experts.

Attention : nous passons à la réalisation du cachet de cire !
Ce qu’il vous faut maintenant imaginer, c’est que je suis assis par terre (je n’ose pas faire ces manipulations sur mon bureau, c’est trop dangereux…), en train de découper à la scie un morceau de cire rouge (elle est TRES dure), pour le placer ensuite dans mon petit creuset en verre que je place sur une bougie. Il faut ensuite attendre cinq bonnes minutes pour que la cire fonde.
Et là, d’un geste expert, POUR CHAQUE AGRAFE, côté sortie des agrafes, il faut verser la cire pour faire un petit rond, pas trop petit, pas trop grand, poser le creuset rapidement car la cire sèche vite, saisir le sceau et faire un joli cachet bien dégoulinant et tellement « geek ».

Remarque pour les nouveaux experts :
Si vous ne mettez pas une bande de papier pour y mettre les agrafes qui vont sceller votre sac plastique, la cire fera fondre (très artistiquement d’ailleurs) ledit sac plastique.

Remarque pour les experts expérimentés :
Par pitié, 38 ans après le premier pas sur la lune, dites moi qu’il existe un appareil simple à faire fondre la cire… et dites moi où je peux l’acheter !

En attendant, le jeu consiste à chercher à ouvrir les scellés sans les briser, afin de pouvoir les reconstituer facilement.
Mais les OPJ savent y faire et c’est quasiment impossible !

Qui a dit qu'informaticien expert judiciaire n'était pas une activité manuelle.

13 commentaires:

  1. Bonjour,

    Par pitié, 38 ans après le premier pas sur la lune, dites moi qu’il existe un appareil simple à faire fondre la cire… et dites moi où je peux l’acheter !

    Pistolet à colle et bâtonnets de colle rouge :-) Beaucoup plus simple et net.

    RépondreSupprimer
  2. Bonjour,

    pour la cire il est possible d'utiliser un pistolet à colle avec des batons de cire au bon diamétre. Et c'est beaucoup moins compliqué que le creuset et la bougie.

    RépondreSupprimer
  3. il existe une cire spéciale pour les scellés, qui se malaxe avec la main et qu'on colle, un peu comme de la pâte à modeler.

    Par ailleurs, le système utilisé en pratique est le briquet ou la bougie : on fait fondre le bout du bâton de cire et quand il commence à dégouliner un peu, on étale tout ça rapidement.

    Rien n'oblige à mettre un cachet pour chaque agrafe. Un seul cachet suffit en fait.

    RépondreSupprimer
  4. Pour ma part, je ne scie pas la cire : je fais chauffer le creuset et quand il est bien chaud, je mets le bâtonnet en contact jusqu'à ce que la quantité de cire idoine soit fondue.

    RépondreSupprimer
  5. J'utilise le fer à souder avec le batonnet de cire.

    RépondreSupprimer
  6. POur ce que je sais des pistolets à faire fondre la cire, il existe des petits modèles très efficaces qui font un peu "jouets" comme ici http://www.gravure-marseille.com avec des petits bâtons de cire adaptés - mais pour ceux qui ont un usage intensif, ce graveur commercialise aussi des pistolets à chauffer la cire du fabricant Herbin, gros modèles, mais d'un tarif ... totalement différent ....

    RépondreSupprimer
  7. Tiens moi aussi j'y vais de mon petit conseil technique, pas pour la cire mais pour le sceau (avec un joli dessin).
    Ca n'a rien à voir avec le monde judiciaire ou les expertises mais j'ai souvent utilisé de la cire à cacheter dans un domaine bien plus "léger" et innocent : durant plusieurs années j'animais des centres de vacances et de loisirs, notamment sportifs, et selon les activités proposées aux enfants je faisais des vieux parchemins cachetés pour les chasses aux trésors ou de jolis diplômes de récompense pour les activités sportives.

    Selon le thème de l'activité (chevaux, nature, sciences, histoire,...) j'apposais un sceau ad-hoc sur le document "officiel" remis aux enfants ce qui les impressionnait beaucoup.
    Bref, je me suis constitué une belle collection de sceaux dans de nombreux domaines. Pour cela, je suis allé fouiné dans les marchés aux puces et autres petites boutiques spécialisées et j'ai acheté à moindre coût des pièces de monnaie de tous âges et toutes origines dont les effigies correspondaient au thème traité.

    Voilà, si un jour vous êtes en manque de sceau, vous savez ce qu'il vous reste à faire !

    RépondreSupprimer
  8. Bonjour,

    Une question : comment l'administration fait-elle le lien avec le sceau de l'expert ?
    Autrement dit : comment sait-elle que c'est bien le sceau de l'expert ?

    Question accessoire : le sceau ne doit-il pas englober également la ficelle qui maintient l'étiquette ?

    Merci

    RépondreSupprimer
  9. @Philippe: par le biais du rapport, du dossier d'instruction et/ou de l'étiquette sur laquelle l'expert doit indiquer la date de reconstitution du scellé. Et oui, il faut que le cachet de cire englobe tous les éléments (ficelle, etc).

    RépondreSupprimer
  10. Bonjour,
    pour reconstituer des scellés , la cire est-elle toujours d'actualité?
    Je viens de terminer ma première expertise judiciaire et j'avoue ne pas savoir comment faire ..... Merci de vos précieux conseils,....

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. La cire n'est absolument pas obligatoire : c'est un de mes côtés "old school" ;-)
      Il vous suffit de reconstituer le scellé de façon à ce qu'il ne soit pas possible de l'ouvrir sans le briser.
      Un simple sac plastique avec du gros scotch de déménagement est souvent suffisant (mais c'est moins classe que de la cire, non?)

      Supprimer
    2. Sauf que le gros scotch de déménagement pourrait s'enlever sans marquer le support sur lequel il est (surtout si c'est en plastique)
      Il vaut mieux donc dans ce cas prendre du scotch sécurisé qui laisse une marque sur le support et est lui même modifié indiquant que le scellé a été ouvert.
      Cordialement
      Davy

      Supprimer
    3. Impossible de retirer le scotch sans déchirer le sac plastique...

      Supprimer

Lectrice, admiratrice, avocate, magistrate, programmeuse, dessinatrice, chère consœur, femmes de tous les pays, lecteur, j'ai toute confiance en vous pour prendre bien soin de vérifier que votre prose est compatible avec les normes orthographiques et grammaticales en vigueur. Et si vous pouviez éviter les propos insultants ou haineux, je vous en serais reconnaissant.
N'hésitez pas à respecter ces quelques règles qui peuvent même s'appliquer en dehors de ce blog.

Les commentaires sur ce blog sont modérés. Votre message apparaîtra sur le blog dès que le modérateur l'aura approuvé. Merci de votre patience.