12 mars 2007

Photos d'écran

Je narrais naguère ici-même une anecdote où le "soupçonné coupable" avait omis de vider la corbeille informatique de son bureau Windows, par méconnaissance de son mécanisme.

J'alimente aujourd'hui la rubrique "Anecdotes expertises" avec une affaire où mon travail a été grandement simplifié par un coup du sort.

Il s'agit d'une affaire de pédophilie supposée. Le suspect est en possession d'un ordinateur et ma mission (et je l'ai acceptée) est de faire "parler" cet ordinateur.

Me voici en train d'étudier une copie du disque dur.

Or, l'une des premières choses que je fais lors d'une analyse de disque dur, est de me promener au grès de mes envies (j'allais dire mon instinct comme à la télé) dans les différents répertoires, avant de lancer les chiens scripts d'analyse.

"Tiens, un répertoire nommé << vrac piratés >>"
"Tiens, un autre qui s'appelle << superteensk13 >>..."

Bref, je flâne.

C'est alors que je tombe sur un répertoire intitulé "print screens" contenant environ 5000 photos. Je regarde quelques unes de ces photos, ainsi que les dates de création des images: il s'agit de photos d'écran.

Le suspect avait installé un logiciel de copie d'écran automatique: une photo de l'écran était prise toutes les 10 minutes et copiée dans ce répertoire! Le sort avait voulu que le suspect ne le désinstalle pas, ne sachant probablement pas ce qu'il avait installé!

J'ai ainsi pu avoir sans me fatiguer et de façon assez détaillée l'utilisation de cet ordinateur (parties de solitaire incluses, sans jeu de mots), les contenus des cédéroms qui ont été gravés, les impressions, les webmails, etc.

Et effectivement, cela valait le détour!

.

3 commentaires:

  1. au gré de, un bol en grès.

    Je vous lis attentivement ;op

    RépondreSupprimer
  2. Flique-toi toi même, et tu seras sûr de te faire prendre.

    RépondreSupprimer

Lectrice, admiratrice, avocate, magistrate, programmeuse, dessinatrice, chère consœur, femmes de tous les pays, lecteur, j'ai toute confiance en vous pour prendre bien soin de vérifier que votre prose est compatible avec les normes orthographiques et grammaticales en vigueur. Et si vous pouviez éviter les propos insultants ou haineux, je vous en serais reconnaissant.
N'hésitez pas à respecter ces quelques règles qui peuvent même s'appliquer en dehors de ce blog.

Les commentaires sur ce blog sont modérés. Votre message apparaîtra sur le blog dès que le modérateur l'aura approuvé. Merci de votre patience.