02 mai 2007

Des Hommes d'Honneur

Encore une affaire de pédophilie... Pfffff.
Le pire dans ce dossier est que le disque dur contient également des images de massacres. Des films tournés en Afrique montrant des exécutions sommaires, des êtres humains découpés à la machette, des têtes percées à la lance...
Le tout au milieu d'images pornographiques de mineur de 10 ans.
J'ai du mal à récupérer.

Quand le moral baisse, je me dis que je participe à ma manière à la protection des enfants qui auraient eu à subir ses crimes si aucune action n'était mené en la matière. Mais je suis assez surpris de l'apathie du public sur ce sujet:
Ah bon, y'a des gens qui téléchargent des images pédophiles sur Internet? Ben y doivent être malades un peu, non? Mais bon, tant qu'y passent pas à l'acte...

Article 227-23 du Code Pénal:
Le fait, en vue de sa diffusion, de fixer, d'enregistrer ou de transmettre l'image ou la représentation d'un mineur lorsque cette image ou cette représentation présente un caractère pornographique est puni de cinq ans d'emprisonnement et de 75 000 Euros d'amende.
Le fait d'offrir, de rendre disponible ou de diffuser une telle image ou représentation, par quelque moyen que ce soit, de l'importer ou de l'exporter, de la faire importer ou de la faire exporter, est puni des mêmes peines.
Les peines sont portées à sept ans d'emprisonnement et à 100 000 Euros d'amende lorsqu'il a été utilisé, pour la diffusion de l'image ou de la représentation du mineur à destination d'un public non déterminé, un réseau de communications électroniques.
La tentative des délits prévus aux alinéas précédents est punie des mêmes peines.
[...]

Article 227-23 du Code Pénal:
Le fait soit de fabriquer, de transporter, de diffuser par quelque moyen que ce soit et quel qu'en soit le support un message à caractère violent ou pornographique ou de nature à porter gravement atteinte à la dignité humaine, soit de faire commerce d'un tel message, est puni de trois ans d'emprisonnement et de 75000 euros d'amende lorsque ce message est susceptible d'être vu ou perçu par un mineur.
[...]

Le droit français classe les sanctions en fonctions des peines encourues : crime, délit et contravention. Une infraction sera qualifiée de criminelle, si la peine encourue est supérieure à 10 ans ou 75 000 euros d'amendes pour les personnes morales (source wikipedia).

Le téléchargement via Emule, Kazaa, BitComet ou autre Azureus d'images pornographiques d'enfants entre en plein dans le champ d'action de ces textes.
Il s'agit bien d'actes criminels.

Au public qui pense "mollement" contre ces personnes, je réponds:
Nous vivons dans un monde qui a des murs, et ces murs doivent être gardés par des hommes en arme. Qui va s'en charger? Vous?

Je suis investi de responsabilité qui sont pour vous totalement insondables. Vous pleurez Santiago Internet et vous maudissez les Marines Experts.

C'est un luxe que vous vous offrez. Vous avez le luxe d'ignorer ce que moi je sais trop bien. La mort de Santiago d'Internet, bien que tragique, a probablement sauvé des vies. Et mon existence, bien que grotesque et incompréhensible pour vous, sauve des vies.

Vous ne voulez pas la vérité parce qu'au tréfonds de votre vie frileuse de tout petit bourgeois vous ME voulez sur ce mur, vous avez besoin de moi sur ce mur.

Notre devise c'est "Honneur Code Loyauté" "Apporter mon concours à la Justice, d'accomplir ma mission, de faire mon rapport, et de donner mon avis en mon honneur et en ma conscience". Pour nous ces mots sont la poutre maitresse d'une vie passée à défendre des bastions. Chez vous ces mots finissent en gag.

Je n'ai ni le temps ni le désir de m'expliquer devant un homme qui peut se lever et dormir sous la couverture d'une liberté que moi je protège et qui critiquera après coup ma façon de la protéger.

J'aurai préféré que vous me disiez merci et que vous passiez votre chemin ou alors je vous suggère de prendre une arme et de vous mettre en sentinelle postée.
Jack Nicholson Zythom, dans "Des Hommes d'Honneur".

Bon, je sais, dans le film, c'est lui le criminel...

4 commentaires:

  1. Si j'ai bien compris l'article de Maitre Eolas de ce jour, la distinction délit/crime ne dépend pas de l'amende prévu mais uniquement des +/- 10ans d'emprisonnement.

    http://maitre.eolas.free.fr/journal/index.php?2007/05/02/611-la-classification-tripartite-des-infractions

    RépondreSupprimer
  2. il n'est pas inutile de rappeler que ces films sont faits avec de vrais enfants, qui subissent, dès lors, les horreurs que certains se contentent - si on ose dire - de regarder.

    RépondreSupprimer
  3. Merci.

    Et puis qui sait, peut-être qu'un jour je prendrais une arme pour monter la garde.

    Non que j'en ai une folle envie, j'aime bien dormir sans images horribles en mémoire.

    Mais sinon...

    RépondreSupprimer
  4. Sur la qualification tripartite des infractions : si je puis me permettre de vous suggérer mon billet du jour...

    Sur votre discours (très bon film au passage, avec un Nicholson grandiose) : la lutte contre la pédophilie ne doit pas justifier la mort d'internet, comme la défense de la démocratie ne justifiait pas la mort de Santiago.

    Vous oubliez la remarque finale de Dawson à Downey qui lui demande : "Qu'avons nous fait de mal ? Nous n'avons rien fait de mal !"

    - "Si. Nous étions censés nous battre pour ceux qui ne peuvent pas se battre. Nous étions censés nous battre pour Willie."

    Willie, c'est internet.

    RépondreSupprimer

Lectrice, admiratrice, avocate, magistrate, programmeuse, dessinatrice, chère consœur, femmes de tous les pays, lecteur, j'ai toute confiance en vous pour prendre bien soin de vérifier que votre prose est compatible avec les normes orthographiques et grammaticales en vigueur. Et si vous pouviez éviter les propos insultants ou haineux, je vous en serais reconnaissant.
N'hésitez pas à respecter ces quelques règles qui peuvent même s'appliquer en dehors de ce blog.

Les commentaires sur ce blog sont modérés. Votre message apparaîtra sur le blog dès que le modérateur l'aura approuvé. Merci de votre patience.