19 juin 2007

Le mot de la fin

Un blog est un espace public d'internet où une personne expose ses états d'âme privés. C'est un peu comme une conversation avec un téléphone portable au milieu d'une rame de métropolitain.

Jusqu'où suis-je prêt à aller dans l'exposition de mon intimité ?
Ah ah ah !

Bon, OK ce blog est anonyme. Mais parmi mes lecteurs se trouvent quelques uns de mes amis et quelques membres de ma famille (pas tous), qui n'apprécieraient pas une forme trop poussée d'exhibition.

Je suis de plus quelqu'un de très pudique, malgré mon penchant pour la musique et l'informatique.

Alors quoi ? Et bien, j'ai trouvé quelque chose de très personnel, qui pourrait être utile à la communauté de mes lecteurs (chacun étant confronté à un moment ou à un autre à ce type de problème) et dont je repousse la rédaction toujours plus loin: mon testament.

C'est assez privé non?
Mais quel rapport avec ce blog ?
Et bien, il suffit de remplacer le titre de ce billet par "Testament d'un informaticien expert judiciaire"...

Bien entendu, il n'entre dans aucune des cinq catégories prévues par la loi: testament olographe, authentique, mystique, exceptionnel ou international.

Chiche? C'est parti!

Ceci est mon testament, qui révoque tout autre testament antérieur.
Ce testament est écrit de ma main via mon compte Zythom, pseudonyme légalement reconnu.
Je soussigné Gudule Muad’Dib Hal ZYTHOM, né sur Terre au XXe siècle, demeurant http://zythom.blogspot.com, prends les dispositions suivantes, en cas de décès :

Pour le blog de céans: réaffichage, en dernière date, du billet intitulé "le mot de la fin", avec ajout de la mention "cessation pour cause de décès", en fin de billet. Ayant contribué (modestement) à la recherche de la Vérité, je souhaite que cette mention soit suivie de la cause réelle du décès. Merci d'éviter les termes du type "longue maladie". Ma préférence va aux termes très crus.

Pour le réceptacle corporel ayant entrainé le décès par défaut de fonctionnement: prélèvement de toute pièce pouvant servir à la réparation d'autrui (yeux compris), puis incinération et dispersion des cendres dans une mine de silice (silicium oxydé), sans épitaphe, lors d'une cérémonie émouvante (port du casque spéléo obligatoire) où sera servi une boisson égyptienne à base d'orge fermenté.

Au sujet des enfants: les langages SMS, MMS, MSN et leurs dérivés continueront à être proscrits jusqu'à leur majorité matrimoniale (18 ans depuis le 4 avril 2006). Les horaires d'utilisation des ordinateurs continueront à être fixés selon la loi familiale locale en usage au moment de mon décès, révisable tous les ans par l'autorité parentale ou le tuteur légal. Qu'ils choisissent leurs études selon leurs propres inclinaisons. Voyage d'un an hors continent obligatoire.

Au sujet de mes ordinateurs: dans la mesure où aucun d'entre eux n'arrive à passer avec succès le test de Turing, ils seront démontés et vendus "à la bougie" lors d'une réunion de famille réunissant au minimum 15 personnes majeures. Si l'un des ordinateurs réussit ledit test, je demande qu'une copie du disque dur soit offerte au support technique de chez HP, et qu'une autre copie soit adressée à l'Association for Computing Machinery (ACM) afin que mon nom soit proposé pour la prochaine nomination: Zythom, prix Turing 2037!

Pour mes dossiers d'expertises: faire trois tas: "finis", "en cours" et "pas commencés".
Pour les dossiers "finis", merci de les confier au bon soin du crématorium ci-dessus mentionné pour qu'ils contribuent au bon fonctionnement de la cérémonie. Voir ses cendres mélangées avec celles de ses dossiers, quelle plus belle fin pour un expert judiciaire?
Pour ceux "pas commencés", écrire au greffe du tribunal me désignant avec un courrier de refus de mission indiquant comme raison "je suis désolé de ne pouvoir accepter cette mission, mais je suis décédé".
Enfin, pour les dossiers "en cours", faire un courrier (en lettre recommandée avec avis de réception) aux parties indiquant "je suis dessaisi de ce dossier suite à mon décès. Vous pouvez faire votre deuil des pièces de votre dossier envoyées en original, sauf à vous déplacer pour les récupérer. Fallait m'adresser des copies comme demandées..."

Pour le reste, j'institue comme ma légataire universelle en pleine propriété mon épouse. Au cas où, à la date de mon décès, il existerait des héritiers réservataires et si la réduction de ce legs était demandée, celui-ci comprendrait alors au seul choix de mon épouse, la plus forte quotité disponible permise entre époux, soit en pleine propriété et en usufruit, soit en usufruit seulement, et, en outre, comprendrait la nue-propriété de la réserve de mes ascendants.

Paix à mes cendres, ne pas éternuer.

Fait en Europe, le 19 juin 2007.
Zythom

2 commentaires:

  1. et nous les lecteurs assidus? On devient quoi????

    RépondreSupprimer
  2. En 2037, plus personne ne lira les blogs...

    RépondreSupprimer

Lectrice, admiratrice, avocate, magistrate, programmeuse, dessinatrice, chère consœur, femmes de tous les pays, lecteur, j'ai toute confiance en vous pour prendre bien soin de vérifier que votre prose est compatible avec les normes orthographiques et grammaticales en vigueur. Et si vous pouviez éviter les propos insultants ou haineux, je vous en serais reconnaissant.
N'hésitez pas à respecter ces quelques règles qui peuvent même s'appliquer en dehors de ce blog.

Les commentaires sur ce blog sont modérés. Votre message apparaîtra sur le blog dès que le modérateur l'aura approuvé. Merci de votre patience.