16 juin 2007

Un œil, des œils

Depuis des lustres je reprends mes enfants quand ils glissent une (petite) erreur dans la conversation:
"Dis Papa, la hauteur des œils est-elle toujours constante?"
"On ne dit pas des œils , mais des yeux"

Et bien, la langue française étant ce qu'elle est, j'ai découvert que la conversation (virtuelle) précédente montre que mes enfants (réels) peuvent avoir raison contre toute apparence: en typographie, l'œil (pluriel œils) désigne la partie de la lettre en relief sur la tige.

J'ai vérifié dans mon dictionnaire, c'est vrai.
Et comme disent mes étudiants, si c'est écris sur internet, c'est que c'est vrai.

Prudence donc avant de ramener sa fraise...

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Lectrice, admiratrice, avocate, magistrate, programmeuse, dessinatrice, chère consœur, femmes de tous les pays, lecteur, j'ai toute confiance en vous pour prendre bien soin de vérifier que votre prose est compatible avec les normes orthographiques et grammaticales en vigueur. Et si vous pouviez éviter les propos insultants ou haineux, je vous en serais reconnaissant.
N'hésitez pas à respecter ces quelques règles qui peuvent même s'appliquer en dehors de ce blog.

Les commentaires sur ce blog sont modérés. Votre message apparaîtra sur le blog dès que le modérateur l'aura approuvé. Merci de votre patience.