19 juillet 2007

Car de bon matin je remarquais sa banalité

Tous les jours nous effectuons des milliers de petits gestes automatiques, fruits d'habitudes prises au fil du temps. Parmi ces gestes se trouvent de nombreux rituels dont la répétition quotidienne nous rassure. Des exemples? Réfléchissez aux gestes que vous effectuez tous les matins dès votre réveil. La succession des situations est toujours la même et vous est très personnelle. Certains poseront le bouchon du tube de dentifrice à la gauche du verre à dent, d'autres prennent leur café avant toute chose.
Bref, toute une succession de gestes quasi rituels.
Et tous les jours, toujours la même succession.

C'est d'ailleurs l'un des charmes des vacances que de casser un peu ces rituels, pour les remplacer par d'autres...

A bien y réfléchir, l'enchainement des opérations est bien souvent optimisé: l'ordre ne doit rien au hasard et correspond à une logique de productivité. Parfois néanmoins la décision tient du hasard, une autre fois elle émane plutôt d'une coutume familiale, et quelquefois les raisons sont difficiles à cerner avec certitude. Par exemple, le poignet sur lequel vous fixez votre montre, ou bien le choix de placer douze heures sur une montre mécanique (alors que les journées comptent 24h).

Et bien, je vous propose de faire voler en éclat toutes ces petites habitudes: changez votre montre de poignet, achetez en une de 24 heures, brossez vous les dents avant de vous doucher (ou l'inverse), allumez l'écran de votre ordinateur avant celui-ci, posez vos clefs de voiture ailleurs qu'à leur place habituelle...

Bref, chaque fois que c'est possible, sans mettre une vie en danger (ne passez pas au feu rouge, mais arrêtez-vous à l'orange!), modifiez ces milles gestes qui rassurent et qui confortent le cerveau dans sa quête de l'effort minimum. Faites ces micro révolutions et vous verrez que vous êtes parfois englués dans un certain conservatisme qui vous surprendra.

Pour ma part, j'ai décidé de dormir sur le dos. Après une première nuit de quelques heures, après quelques jours d'inconfort, et bien j'y suis arrivé.

J'ai décidé d'acheter une montre de 24 heures, plus logique à mes yeux (j'ai choisi celle avec midi en haut et minuit en bas). Après un mois d'utilisation, je suis capable de lire l'heure d'un coup d'oeil.

J'ai décidé de changer de route plusieurs fois par semaine pour aller au travail (c'est facile en velib!). Cela casse les mauvaises habitudes et rend plus vigilant.

Cela stimule le cerveau.
Cela rend plus intelligent.

Bon, mais où ai-je mis mes clefs?

PS: explication du titre: "Car de bon matin je remarquais sa banalité" (Quart / Demi / Bouteille / Magnum / Jéroboam / Réhoboam / Mathusalem / Salmanazar / Balthazar / Nabuchodonozor). Vous l'avez compris, rien à voir entre le contenu et l'étiquette du contenant, car tel est mon bon plaisir...

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Lectrice, admiratrice, avocate, magistrate, programmeuse, dessinatrice, chère consœur, femmes de tous les pays, lecteur, j'ai toute confiance en vous pour prendre bien soin de vérifier que votre prose est compatible avec les normes orthographiques et grammaticales en vigueur. Et si vous pouviez éviter les propos insultants ou haineux, je vous en serais reconnaissant.
N'hésitez pas à respecter ces quelques règles qui peuvent même s'appliquer en dehors de ce blog.

Les commentaires sur ce blog sont modérés. Votre message apparaîtra sur le blog dès que le modérateur l'aura approuvé. Merci de votre patience.