02 juillet 2007

Le scandale du fichier élèves de l'éducation nationale

Jusqu'à la semaine dernière le fichier "base élèves" de l'Education Nationale, un document dont l'accès est en théorie réservé aux seuls directeurs d'école, aux maires et à l'administration centrale, était consultable avec comme nom d'utilisateur le numéro de l'établissement (un renseignement public) et comme mot de passe le même numéro (source 01net.com)
Aussi étrange que cela puisse paraître "la consigne avait été donnée aux chefs d'établissement de se simplifier la vie, en évitant de mémoriser un mot de passe compliqué", révèle Le Canard Enchaîné dans son édition du mercredi 27 juin...

Ce qui m'attriste le plus dans cette histoire, ce n'est pas l'accès en lui même (une erreur humaine est toujours possible et pardonnable). Non: c'est la consigne donnée par l'administration et l'insouciance des directeurs d'école que cela n'a pas particulièrement troublé.

L'accès à des données privées NE CHOQUE PAS en France.
De ce fait, la CNIL semble avoir de moins en moins de poids et de soutiens.
En bref, tout le monde s'en fout.

Bientôt donc, comme aux youessa vous pourrez consulter librement le détail des gains de vos voisins, amis et ennemis, leurs condamnations, etc.

Les banques et assurances auront accès à vos différentes maladies et traitements médicaux.

Et tout cela dans une relative indifférence générale.
Consternant.

2 commentaires:

  1. Pourquoi «relative» ? «dans la plus grande et totale» indifférence me semble mieux adapté ici. En tout cas, je me sens (un tout petit peu) moins seul à la lecture de ce billet.

    RépondreSupprimer
  2. c'est "amusant" ce que vous écrivez, je me souviens très précisément d'une anecdote qui date de la fin de mes années lycée (c'est à dire il y a *arg* 12 ans):
    on était a quelques jours du bac, et notre école nous avait communiqué les CODES D'ACCES PERSONNELS de chacun pour pouvoir s'inscrire dans les universités et les facs via le minitel...

    ces codes nous ont été fournis par le biais....


    ...d'une grande feuille placardée dans le couloir.

    Chacun pouvait lire le code d'accès du camarade et ainsi (quelqu'un l'a-t'il fait?) l'inscrire ou le "désincrire" en douce n'importe où.

    pas terrible l'espace privé....

    RépondreSupprimer

Lectrice, admiratrice, avocate, magistrate, programmeuse, dessinatrice, chère consœur, femmes de tous les pays, lecteur, j'ai toute confiance en vous pour prendre bien soin de vérifier que votre prose est compatible avec les normes orthographiques et grammaticales en vigueur. Et si vous pouviez éviter les propos insultants ou haineux, je vous en serais reconnaissant.
N'hésitez pas à respecter ces quelques règles qui peuvent même s'appliquer en dehors de ce blog.

Les commentaires sur ce blog sont modérés. Votre message apparaîtra sur le blog dès que le modérateur l'aura approuvé. Merci de votre patience.