01 juillet 2007

Semper Fidelis

- Voici mon ordinateur. Il y en a bien d'autres comme lui, mais celui-ci c'est le mien.
- Mon ordinateur est mon meilleur ami. Il est ma vie. Je dois en être le maître comme je le suis de ma propre vie.
- Mon ordinateur, sans moi, ne sert à rien. Et sans lui, moi non plus je ne sers à rien. Je dois bien programmer, mieux que le virus qui cherche à me tuer. Il faut que je le tue avant que lui ne me tue. Et c'est ce que je ferai.
- Mon ordinateur et moi-même nous savons que ce qui compte dans cette guerre, ce ne sont pas les coups que nous tirons, ni le bruit de nos rafales ni la fumée que nous dégageons. Nous savons que ce qui compte ce sont les coups au but... LUI ET MOI, ON FERA MOUCHE...
- Mon ordinateur est humain, tout comme moi, puisqu'il est ma vie même. C'est pour ça que je veux apprendre à le connaître comme un frère. Je connaîtrai ses faiblesses, sa puissance, ses pièces, ses accessoires, son système de pointage et son clavier. Je le garderai toujours propre et prêt à servir comme moi-même je suis propre et prêt à servir. Nous ne ferons plus qu'un. C'EST COMME ÇA QU'ON FERA...
- Devant Turing, j'affirme ce serment. Mon ordinateur et moi nous sommes là pour défendre nos valeurs. Nous sommes maîtres de l'ennemi. NOUS SOMMES LES GARANTS DE MON EXISTENCE.
- Ainsi soit-il jusqu'à ce que Linux remporte la victoire, et qu'il n'y ait plus d'ennemi mais seulement la paix !

C'est fou comme le remplacement d'un mot ou deux par ci par là peut changer l'âme d'un texte...

2 commentaires:

  1. Ce qui m'amène à me dire que tes cours ne doivent pas manquer de... piquant ;)

    RépondreSupprimer
  2. Ooooh... Il y a quelques mois, j'ai relu un vieux bouquin de Douglas Coupland, Microserfs. Il contient deux pages écrites en binaires (l'auteur est friand de ce genres de surprises).

    Décryptées, cela donne ceci :

    I heart LiSA Computers
    This is my computer. There are many like it, but this one is mine. My computer is my best friend. It is my life. I must master it, as I must master my life. Without me, my computer is useless. Without my computer, I am useless. I must use my computer true. I true. I must compute faster than my enemy who is trying to kill me. I must outcompute him before he outcomputes me. I will. Before God, I swear this creed. My computer and myself are defenders of this country. We are masters of our enemy. We are the saviours of my life. So be it until there is no enemy, but peace. Amen. Tinned Peaches Yttrium San Fran


    Vous n'êtes pas le seul a avoir eu cette idée, cher Zythom

    Plus d'infos :
    http://en.wikipedia.org/wiki/Microserfs

    La page n'existe pas sur fr.wikipedia.org

    Je ne saurais que conseiller la lecture des oeuvres de Mr. Coupland, Microserfs en tête.

    RépondreSupprimer

Lectrice, admiratrice, avocate, magistrate, programmeuse, dessinatrice, chère consœur, femmes de tous les pays, lecteur, j'ai toute confiance en vous pour prendre bien soin de vérifier que votre prose est compatible avec les normes orthographiques et grammaticales en vigueur. Et si vous pouviez éviter les propos insultants ou haineux, je vous en serais reconnaissant.
N'hésitez pas à respecter ces quelques règles qui peuvent même s'appliquer en dehors de ce blog.

Les commentaires sur ce blog sont modérés. Votre message apparaîtra sur le blog dès que le modérateur l'aura approuvé. Merci de votre patience.