24 octobre 2007

RSS addict

Ayez une pensée émue pour toutes les personnes abonnées à cet enfer que sont les flux RSS. Pour avoir osé défier les dieux, Sisyphe fut condamné à rouler éternellement une pierre jusqu'en haut d'une colline alors qu'elle redescendait chaque fois avant de parvenir à son sommet.

Depuis plusieurs jours, le nombre de billets non lus de mon agrégateur de flux avait dépassé la valeur fatidique de 100. Ah bien sur, il suffit de cliquer sur "Tout marquer comme lu" (© Google Reader). Mais alors, à quoi bon s'abonner, si l'on ne lit pas les billets.
J'ai donc pris le taureau par les cornes, et me suis appliqué à lire tous les billets en retard. Vous trouverez d'ailleurs ceux qui m'ont le plus intéressé sur le côté droit de ce blog dans le cadre orange (NB: il ne s'agit pas d'une boite Adsense ou autre source de revenus! C'est parfaitement désintéressé).

Et bien, maintenant que le compteur est à zéro, je me sens comme frustré.
Je regarde le lecteur de flux d'un air désolé.

Complètement RSS addict, je vous dis.

8 commentaires:

  1. Je ne connais que trop ce syndrome (a part que ma barre fatidique à moi tourne autour des 500 ), mais courage, on en vient toujours a bout, même si certains comme le flux de zythom, retiennent plus particulièrement l'attention, et induisent souvent une longue réflexion après lecture.

    RépondreSupprimer
  2. "Ayez une pensée émue (...) , Sisyphe fut condamné à rouler éternellement une pierre jusqu'en haut d'une colline alors qu'elle redescendait chaque fois avant de parvenir à son sommet."

    Peu de gens le savent, mais Sisyphe n'était pas tout seul dans sa rude tâche :

    http://fr.wikipedia.org/wiki/Image:Scarabaeus_laticollis_2.jpg

    Ok, je sors !

    RépondreSupprimer
  3. @haarnhoo: Merci!

    @anonyme: je n'oserai pas comparer les billets que je dévore dans mes flux RSS à cette boule de... De quoi au fait?

    RépondreSupprimer
  4. Cet insecte est communément appelé un "bousier". Cela répond-t-il à votre question ?

    De là à comparer les billets que vous dévorez dans vos flux RSS à cette boulette...

    RépondreSupprimer
  5. @vulguspecum: Non, non, c'est le nom de la boulette que j'ignore.

    RépondreSupprimer
  6. Vous voulez toujours savoir ce que c'est que la boulette ?

    RépondreSupprimer
  7. C'est curieux,... pourquoi mon commentaire sur la nature de la boulette figurant sur la photo de Sysiphe et de son pôte en train de la déplacer, passe-t-il à la trappe ?
    Un coup des RG ou des douanes, je pense !

    Au fait, comment insérer un lien qu'il suffit de cliquer pour en afficher l'image ?

    Celui-là semble avoir été tronqué et ne s'affiche pas directement :
    http://fr.wikipedia.org/wiki/Image:Scarabaeus_laticollis_2.jpg

    (Serait-il trop long ou est-ce encore un coup des RG ?)

    RépondreSupprimer
  8. La boulette sur la photo que Sisyphe et son pôte sont en train de déplacer, c'est sûrement du "chit" ! Par contre, "chit orange" ou "chit citron", ça je sais pas!

    Vous connaissez la blague "Chit orange ou chit citron" ?...
    Je vous la fait courte :
    C'est une mamie qui habite dans une banlieue et qui rentre dans son immeuble avec 2 gros paniers de courses. Elle tombe sur une bande de jeunes dans la cage d'escalier et s'adresse à eux en leur disant : "si vous m'aidez à monter mes courses je vous donnerai du chit !...
    "Trop cool la mémé !", se disent les jeunes, et 2 d'entre-eux attrapent les gros paniers et les montent au 7ème étage. Arrivé en haut, épuisés, ils s'adressent à la mamie : "alors, mémé, maintenant tu nous files ton chit que t'as promis".
    "Je vais vous le chercher", répond la mamie... et elle revient avec 2 bouteilles de soda : "alors, chit orange ou chit citron ?"...

    RépondreSupprimer

Lectrice, admiratrice, avocate, magistrate, programmeuse, dessinatrice, chère consœur, femmes de tous les pays, lecteur, j'ai toute confiance en vous pour prendre bien soin de vérifier que votre prose est compatible avec les normes orthographiques et grammaticales en vigueur. Et si vous pouviez éviter les propos insultants ou haineux, je vous en serais reconnaissant.
N'hésitez pas à respecter ces quelques règles qui peuvent même s'appliquer en dehors de ce blog.

Les commentaires sur ce blog sont modérés. Votre message apparaîtra sur le blog dès que le modérateur l'aura approuvé. Merci de votre patience.