20 novembre 2007

Le temps du changement

Voici venu le temps du changement...

Depuis quelques années, j'occupe le poste de "responsable des systèmes d'information" dans une école d'ingénieurs, école où j'ai commencé comme professeur avant de retourner à mes premières amours.

Je m'y emploie à maintenir en état un parc d'ordinateurs, de serveurs, et l'assemblage de tous les logiciels qui constituent ledit "système d'information". Je suis aidé en cela par une équipe de deux personnes que j'ai eu l'honneur de former.

Bref, le bonheur.

Il y a six mois, je me suis rendu compte que l'agitation cérébrale liée au début de mes activités à ce poste commençait à retomber. Malgré l'émergence continue de nouvelles technologies, la sortie de nouveaux bugs nouvelles fonctionnalités, le comportement browniens des étudiants, l'attitude quantique des utilisateurs, le constat est accablant: je commençais à tourner en rond...

Jeune ingénieur tout frais sorti de son école, j'aspirais à révolutionner le domaine de l'intelligence artificielle.

Jeune docteur tout juste diplômé, je fabriquais des systèmes d'équations récurrentes non linéaires.

Jeune professeur, j'allais évangéliser les rudes provinciaux en leur portant la bonne parole à coup de langage C...

Jeune responsable informatique, je découvrais l'ingratitude permanente des utilisateurs, le charme de la diplomatie et la joie des 30 jours de congés payés (fruits de hautes luttes sociales).

Oui mais voilà, maintenant, grimpeur assis au sommet de sa montagne, je regarde avec envie les sommets voisins (plus haut) en pensant à l'ivresse de l'escalade.

C'est pourquoi, cet été, quand j'ai appris que le responsable du service technique partait, et bien, après une petite hésitation, j'ai proposé à mon patron de me confier son service, en plus du mien...

Me voici donc maintenant également responsable:
- du nettoyage du bâtiment
- de son entretien
- de son chauffage
- de l'électricité
- du contrôle d'accès
- de la sécurité incendie
- des espaces verts
- du respect des règles de stationnement
- du parc de voitures de société (si si)
- des achats
- de l'agrandissement des locaux...

Je découvre avec joie le plaisir de l'encadrement de neuf personnes.

Je me baigne avec délice dans les joies des règlements ERP2, des normes de sécurité des engins de levage, des alarmes incendies intempestives et de la manipulation experte des autocollants "interdit de stationner".

La plasticité synaptique de mes neurones est enfin mise de nouveau à contribution (je veux dire bien sur en dehors de mes opérations d'expertises judiciaires).

Autant vous dire que la qualité régularité des billets de ce blog va en pâtir quelques temps...

2 commentaires:

  1. Comme ça vous n'étiez pas assez occupé ? J'espère que votre épouse ne va jamais sur ce blog...

    Sinon, elle trouvera sûrement une manière de renforcer vos synapses à la maison !

    Bonne chance dans vos nouvelles fonctions... La joie de compter les extincteurs !

    RépondreSupprimer
  2. Avec toutes ces nouvelles responsabilités, vous avez toutes les cartes en main pour mettre en place une politique de développement durable dans votre établissement.
    Si l'aspect écolo ne vous interesse pas, c'est aussi l'occasion de vous livrer à quelques exercices qu'un informaticien risque de trouver croustillant: OPTIMISER, RATIONNALISER.
    Mener une politique de développement durable, c'est mettre de la logique la ou il n'y en a pas pour éviter les gaspillages de temps, d'argent et du reste.
    Vous avez la les trois piliers du développement durable. SI vous diminuez ls consommations energétiques, vous gagnez de l'argent, vous sauvez la planète et vous avez plus de sous pour acheter du meilleur matériel qui sera changé moins rapidement.
    La première chose à faire c'est mettre en place des indicateurs, diagnostiquer les problèmes et enfin fixer des objectifs. Pour atteindre ces objectifs, prévoyez des actions. Evaluez les résultats et crac vous faites du développement durable, votre établissement est la pointe. Vos enfants vous remercieront. Je pense que vous pourriez bien vite vous prendre au jeu.
    La règle à ne pas oublier pour que vos décisions soient durable (donc pérennes) c'est que l'impact environnemental, social et économique soit moindre.
    Bon amusement,

    PS: il vous manque la gestion des déchets pour etre au top du DD :)
    PPS: n'hésitez pas à me demander de plus amples renseignements.

    RépondreSupprimer

Lectrice, admiratrice, avocate, magistrate, programmeuse, dessinatrice, chère consœur, femmes de tous les pays, lecteur, j'ai toute confiance en vous pour prendre bien soin de vérifier que votre prose est compatible avec les normes orthographiques et grammaticales en vigueur. Et si vous pouviez éviter les propos insultants ou haineux, je vous en serais reconnaissant.
N'hésitez pas à respecter ces quelques règles qui peuvent même s'appliquer en dehors de ce blog.

Les commentaires sur ce blog sont modérés. Votre message apparaîtra sur le blog dès que le modérateur l'aura approuvé. Merci de votre patience.