18 décembre 2007

Rien de ce qui est humain ne nous est étranger

Billet de Maître Eolas, publié avec son autorisation.
C'est en fait un commentaire qu'il a laissé sous mon billet précédent, et qui mérite un peu plus de visibilité.
Je n'aurais pas su mieux écrire.


Je ne puis parler au nom de Zythom, mais je ne pense pas qu'il me démentira quand je dirai que dans l'activité judiciaire, à laquelle il participe comme moi, il n'y a pas de lutte contre un ennemi "à abattre", qu'il faut considérer comme la lie de la société. La haine est absente du processus judiciaire : c'est pourquoi on l'a préféré à la vengeance privée.

Les amateurs de vidéos sordides que démasque Zythom sont des êtres humains. Libres, et donc responsables. Ils ont manifestement une pathologie, une anomalie mentale qui les fait éprouver une fascination morbide pour des actes qui devraient provoquer seulement de la répulsion. Cette pathologie n'est pas suffisante pour abolir leur discernement : ils gardent le choix. le choix de ne pas céder à cette pulsion, ou si elle devient lancinante, d'aller consulter. La société où ils vivent leur proposent des professionnels compétents, tenus au secret professionnel et même la prise en charge de ces soins.

Certains ne font pas ce choix. Ils choisissent de laisser libre cours à leurs pulsions. Pourquoi ? Ho, ils trouvent toujours une justification morale : ce ne sont que des photos, parfois des dessins. Ce ne sont pas eux qui les ont fabriquées, ce n'est pas eux qui ont fait le mal. Ils ne sont que des badauds, en somme, comme ceux qui ralentissent aux abords d'un accident pour regarder.

Beaucoup d'entre eux ont une famille, parfois même des enfants du même âge que les malheureuses victimes. Et il est très rare qu'il y ait un quelconque passage à l'acte sur leur propre enfant. Mystère de la psyché humaine : même un déséquilibré a des inhibitions salutaires. Un peu comme un homme qui regarderait de la pornographie adulte, mais qui ne tromperait pas sa femme.

Ce sont des êtres humains. Entièrement. Autant que vous et moi. Quand ils sont identifiés et que les faits sont établis, ils sont poursuivis. Ils ont un avocat qui les défend, qui est écouté avec intérêt et respect par le tribunal. La peine sera fixée en tenant compte de la gravité des faits, de la situation personnelle du délinquant, et comprendra souvent une obligation de soins. Pour la plupart de ces délinquants, il n'y aura pas de récidive. Je vous dis qu'on a des professionnels compétents pour les soins.

Zythom doit le savoir : ses expertises, longues, coûteuses, difficiles, aboutissent très rarement à de la prison ferme.

Peu importe, car il ne s'agit pas de débusquer la lie de la société pour l'abattre. Il s'agit de voler au secours, tant des enfants exploités par ces réseaux, que des adultes qui sont dans une pente destructrice d'eux même.

On ne veut pas abattre, mais sauver.

Car comme je crois l'avoir lu sur ce blogue : nous sommes humains, et rien de ce qui est humain ne nous est étranger.

9 commentaires:

  1. Bon j'avoue que j'y ai été un peu fort. Bon ok avec un marteau pilon. C'était un peu en écho à « l'expert à abattre », un bon mot qui m’a bien fait rire, même si je suis certains que malheureusement ces personnes existent, j’ai l’impression de pousser le rocher de Sisyphe sur d’autres blogs où des personnes qui voit dans les juges des tyrans incontrôlable, qui empêchent le peuple (comprendre le politicien) de faire ce qu’il veut. L’ennemi à abattre, au fond pour moi ce n’est pas eux, je connais des politiciens bien plus irresponsables qui trouve qu’écarteler ces personnes, c’est propre ces nettes et ca les fera fuir. Je pense qu’Eolas ne me contredira pas sur le fais que je préfère pour appliquer la loi, la tolérance zéro. Minority Report malgré tout ces défauts reste quand même proche du système de répression idéal, 1 crime, une arrestation, qu’importe la peine, tant qu’elle n’est pas trop lourde sans être l’euro symbolique.

    RépondreSupprimer
  2. Première je suis désolé pour la qualité de ce texte, je suis Américain, et même si je comprends assez bien votre langage, j'ai parfois du mal a m'exprimer.
    J'ai un boyfriend, français que j'ai rencontrer par le Internet qui partage avec moi une passion pour vos dessein.

    Croyez-vous vraiment que l'on choisisse vraiment le fait que l'on aime bien ce genre de dessein ? Avez vous choisis le fait que le vous éprouver de la répulsion pour un acte homosexuel ? Pas moi ni mon boyfriend, qui a le malheur de se trouver encore en France.

    Parce que chez nous les barbares américains, la cour supreme a considérer dans le case Ashcroft que la loi était trop brouillonne, et que les desseins dont vous parler, ne faisant pas de victimes et ne finançant pas des organisations pédophile, elles ne peuve être interdite a cause du premier amendement. Free Speech

    Pour les raisons pourquoi nous ne souhaitons pas nous "soigner" pour ma part je n'ai aucune honte par rapport a ma condition. Je ne l'ai pas choisis et je n'ai pas a me sentir coupable, mon boyfriend lui pense que c'est une maladie, mais que les médecins sentiment dégoût pour sa condition, et le fait qu'étant en contact avec des enfants même sans éprouver aucune attraction envers eux, les médecins pourrait décider de cover their ass, en le dénonçant sachant que chez vous les français le secret a un Étage 15 ans.

    P.S. Si vous modérer ce message, pourriez vous le transmettre a Mr. Eolas, le avocat que lit régulièrement mon boyfriend ?

    RépondreSupprimer
  3. @esurnir:
    Pour moi la réalité est plus simple: l'immense majorité des personnes sont honnêtes, et ont le soucis de leur prochain. Ceci vaut bien entendu pour les magistrats, et également pour les politiques.
    "Minority report" est un film basé sur la possibilité pour quelques uns de voir l'avenir probable. C'est une fiction que l'on ne peut interpoler à la réalité.
    Un crime peut ne pas être puni si l'on ne retrouve pas le coupable. Idem si on le trouve mais qu'on n'est pas sur de sa culpabilité.
    C'est la certitude que le coupable sera recherché qui maintient le système, pas la certitude qu'il sera trouvé ou puni.

    @anonyme:
    Je ne comprends pas votre présentation: il me semble malsain de comparer l'homosexualité et la pédophilie. Les deux mots ne devraient même pas apparaître ensemble dans le même paragraphe.

    L'homosexualité est légalement reconnue et admise comme comportement sexuel normal. Bien sur, beaucoup de progrès sont à faire encore pour que la France reconnaisse le mariage homosexuel et l'adoption par des couples homosexuels. Pour qu'un couple homosexuel ait les mêmes droits et les mêmes devoirs qu'un couple hétérosexuel. Les enfants élevés par un couple homosexuel, dès lors qu'ils reçoivent une attention affective normale de leurs parents, seront aussi heureux que ceux d'un couple hétérosexuel.

    La pédophilie est un crime car elle massacre la vie des enfants. Et ce n'est pas par le regard porté par la société.

    Mais tout cela, ce n'est qu'un avis de béotien.

    RépondreSupprimer
  4. @zythom: Non justement, un meurtrier sera tres certainement "rechercher" meme si on connait pas son identiter. Le fait qu'il y ai des personnes qui passe entre les mailles du filet (on n'a aucune idee du coupable, le crime est bien maquiller, ou pire la justice n'est meme pas au courant) est ce qui empeche la repression d'etre dissuasive. A l'exception peut-etre des terroristes, la certitude du fait que le crime que l'on commet va etre châtier a un effet dissuasif plutot efficace. La certitude de la recherche n'aide pas beaucoups dans le cas de la personne qui est persuader d'avoir effacer ses traces.

    RépondreSupprimer
  5. @esurnir:
    1) Lorsque l'on sait qu'un crime est commis, le ou les coupables sont toujours recherchés.

    2) On ne connait pas le coupable a priori. Il faut pour cela des preuves. Même une personne surprise avec dans la main le couteau ensanglanté ayant servi à tuer la victime peut être innocente (beaucoup de personnes affolées retirent le couteau du corps, effaçant toutes traces du criminel. Elles sont innocentes a priori; Bon, si elles sont notoirement fâchés avec la victime, elles sont mal barrées quand même).

    3) Il y aura toujours des personnes qui passeront à travers les mailles du filet, si par exemple les preuves sont insuffisantes. C'est la condition pour ne pas condamner un innocent.

    4) La certitude d'être condamné n'existe pas. C'est même le contraire: beaucoup de criminels pensaient passer à travers les mailles du filet. Prenez l'exemple de la peine de mort: elle n'est pas dissuasive.

    5) Pour moi, le plus important, c'est la certitude que tout sera mis en oeuvre pour rechercher le coupable, ET que tout sera fait pour être sur de ne pas condamner un innocent.

    AMHA

    RépondreSupprimer
  6. En fait nous sommes parfaitement d'accords, sauf que je prenais le cas d'une société ou la répression serait omnisciente, donc que le crime sera automatiquement punis de façon juste. Et vous le cas de notre bonne Vieille France.

    Augmenter les moyens donner au recherche c'est au final augmenter le taux d'élucidation et donc augmenter le degré de certitude dans l'impétrant potentiel quand au fait que l'on sera condamner.

    Augmenter le quantum de la peine, cela ne sers pas a grands chose d'autre que de séduire la concierge Duschmol pour obtenir sa voix au prochaines municipales.

    @Anonyme: Your boyfriend is right to believe that he suffer from a disease, because in any possible way, he is having an affliction which if he loose his will to resist will only result in a child being harmed.

    Disease can be treated, and he shall not fear doctors, they are not dumb and know that turning him to the police will only result in them being discredited to other pedophiles and resulting in cure never given before it's too late.

    If he never ever be attracted, chance are that he risk nothing from being treated.

    If your boyfriend can read me, you can see a doctor for your disease, if he turn you in for an insufficiant reason that doctor will not have his ass covered but instead will have himself fired by the medical order.

    RépondreSupprimer
  7. vraiment marrant venant d'un avocat qui défends violeurs tueurs dealers et autre gens qui n'ont aucune moralité bref un avocat quoi.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Chaque individu a le droit d'être défendu par un avocat afin de se voir appliquer la peine la plus juste. Ce n'est pourtant pas difficile à comprendre.

      Supprimer
  8. lol une peine juste ?? en France ?! :D
    enfin marié a une avocate c'est dur d'être objectif.. on en tiendra pas rigueur :)

    RépondreSupprimer

Lectrice, admiratrice, avocate, magistrate, programmeuse, dessinatrice, chère consœur, femmes de tous les pays, lecteur, j'ai toute confiance en vous pour prendre bien soin de vérifier que votre prose est compatible avec les normes orthographiques et grammaticales en vigueur. Et si vous pouviez éviter les propos insultants ou haineux, je vous en serais reconnaissant.
N'hésitez pas à respecter ces quelques règles qui peuvent même s'appliquer en dehors de ce blog.

Les commentaires sur ce blog sont modérés. Votre message apparaîtra sur le blog dès que le modérateur l'aura approuvé. Merci de votre patience.