22 janvier 2008

Mercure sous copyright

La sonde Messenger, lancée le 3 août 2004, vient de survoler Mercure, la planète la plus proche du soleil. Cela faisait 33 ans qu'aucun objet artificiel (du moins en provenance de la terre) n'avait rendu visite à la plus petite planète tellurique de notre système solaire. Et contrairement à ce que je croyais, il ne s'agit pas de la planète tellurique la plus chaude (min -183°C, moy. 179°C, max 427°C) puisque c'est Vénus qui détient ce record (min -45°C, moy. 464°C, max 490°C) avec une température moyenne supérieure à la température maximale de Mercure (source wikipedia). Pour mémoire, la Terre est à min -89°C, moy. 15°C, max 60°C, du moins en attendant de rejoindre les températures vénusiennes dans quelques années, et Mars plafonne à min -183°C, moy. -63°C, max 20°C.

Messenger a pris de nombreuses photos, toutes plus extraordinaires les unes que les autres. Je vous présente ici celle qui m'a le plus surpris:



Crédit: Nasa/Johns Hopkins University Applied Physics Laboratory/Carnegie Institution of Washington

2 commentaires:

  1. Vous je ne sais pas, mais moi, l'exposé de toutes ces températures ça me réchauffe le coeur ... (c'est aussi un peu en lisant les nouveaux billets de Zythom !)

    Au fait le "C" sur Mercure c'est surement pour prévenir que c'est "Chaud".

    En tout cas, moi je dis que le réchauffement de la planète ça n'a pas que des inconvénients. Figurez-vous que grace au réchauffement de la Terre, maintenant j'ai des framboises qui murissent dans mon jardin jusqu'au mois de décembre !
    Qui sait, peut-être que bientôt je pourrais aussi ramasser des framboises séchées, comme le raisin.

    RépondreSupprimer
  2. @poilauxpattes: un "C" oui, mais un "C" entouré par un rond, cela fait vraiment "copyright"...
    Bon, j'avais aussi pensé à retourner l'image pour obtenir un "copyleft"...

    RépondreSupprimer

Lectrice, admiratrice, avocate, magistrate, programmeuse, dessinatrice, chère consœur, femmes de tous les pays, lecteur, j'ai toute confiance en vous pour prendre bien soin de vérifier que votre prose est compatible avec les normes orthographiques et grammaticales en vigueur. Et si vous pouviez éviter les propos insultants ou haineux, je vous en serais reconnaissant.
N'hésitez pas à respecter ces quelques règles qui peuvent même s'appliquer en dehors de ce blog.

Les commentaires sur ce blog sont modérés. Votre message apparaîtra sur le blog dès que le modérateur l'aura approuvé. Merci de votre patience.