31 mars 2008

Fluctuat nec mergitur

A la barre du Scilicet, je tiens bon malgré les assauts du vent et la charge... du travail!

Jeudi soir, premier "vrai" conseil municipal avec 24 points à l'ordre du jour. Je pensais en sortir à 1h du matin, et en fait tout était bouclé à 23h. J'ai même pu visiter les sous-sol de la mairie avec le directeur technique qui était tout fier de me montrer la salle serveur et les onduleurs. Mon œil critique et exercé n'y a vu que ordre et discipline, avec baie de brassage étiquetée, prise parafoudre sur la liaison ADSL et serveur en sécurité.

Je me suis porté volontaire sur la commission "Voirie, environnement et développement durable", la commission "Communication et culture" (pour le site internet et les listes de diffusion à développer) et la commission "Urbanisme et transports". J'ai de plus été désigné volontaire pour le syndicat informatique et la commission des impôts et taxes locales.

J'ai déjà inscrit sept réunions pour le mois d'avril... Quand on aime, on ne compte pas :)

Je vais donc ajouter quelques commandements à ma rubrique si mal nommée:
- Les habitants de la commune sont tes Maîtres
- Tu ne prononceras pas leurs noms en vain
- Tu sanctifieras les jours désignés par le Comité des Fêtes
- Tu honoreras ton Maire et ses adjoints
- Tu ne tueras point tes opposants
- Tu ne commettras pas d’infidélité à tes opinions
- Tu ne voleras pas les idées d'autrui, ni n'useras de la langue de bois
- Tu ne colporteras pas de commérages
- Tu ne désireras pas le poste de ton prochain
- Tu ne convoiteras pas le bien commun (ni celui du prochain).

Jusqu'ici tout va bien, jusqu'ici tout va bien, jusqu'ici tout va bien...

1 commentaire:

  1. C'est quand même bon de temps en temps de colporter des commérages!!
    J'aurai sans doute mis: "Tu ne colporteras pas trop de commérages"..

    RépondreSupprimer

Lectrice, admiratrice, avocate, magistrate, programmeuse, dessinatrice, chère consœur, femmes de tous les pays, lecteur, j'ai toute confiance en vous pour prendre bien soin de vérifier que votre prose est compatible avec les normes orthographiques et grammaticales en vigueur. Et si vous pouviez éviter les propos insultants ou haineux, je vous en serais reconnaissant.
N'hésitez pas à respecter ces quelques règles qui peuvent même s'appliquer en dehors de ce blog.

Les commentaires sur ce blog sont modérés. Votre message apparaîtra sur le blog dès que le modérateur l'aura approuvé. Merci de votre patience.