13 mars 2008

Quand on n'a rien d'intelligent à dire

Quand on n'a rien d'intelligent à dire, le silence est une solution honorable.

Cette citation (hors contexte) de Maître Eolas m'a paru tellement s'appliquer à moi en ce moment que je ne résiste pas à l'envie d'en faire l'un des billets les plus courts de ce blog :)

D'aucuns devraient l'encadrer dans leur bureau.
A commencer par moi...

5 commentaires:

  1. Faire un message pour dire que quand on a rien à dire, il vaut mieux se taire, c'est fort.

    On touche du doigt la récursivité par l'absurde, là.

    Et dire que je commente, alors que je ferais mieux de me taire.

    RépondreSupprimer
  2. Si seules les choses intelligentes étaient dites, le monde serait d'un silence assourdissant !

    RépondreSupprimer
  3. Faute de m'exprimer pour dire quelque chose d'intelligent, et histoire de briser ce silence assourdissant , j'ai une question en rapport avec un débat sur un précédent billet de Zythom...

    J'ai lu qu'au pays où fleurissent les caméras de surveillance comme les tulipes au Pays-Bas (la GB en l'occurrence), les images étaient analysées par des logiciels capables de reconnaître les visages de personnes connues et recherchées. Cela vous parait-il possible ?

    RépondreSupprimer
  4. Au moins autant que la découverte du visage du tueur sur le reflet du capot d'une voiture dans un épisode de NCIS. Je précise que pour la vraisemblance de la scène, la voiture était propre.
    Vous avez remarqué aussi la vitesse à laquelle les logiciels reconnaissaient les empreintes digitales dans une base de plusieurs millions de relevé... Il y a du réseau neuronal là dessous!

    RépondreSupprimer
  5. @ Zythom :
    Si en plus on demande aux séries d'être réalistes...
    Ce que j'aime bien dans NCIS, c'est la faculté d'extraire des détails d'une image basse résolution...

    A voir dans 24 aussi avec en plus une gigantesque base de données contenant tous les plans de bâtiments...

    Mais bon, de toute façon ils gagnent !

    RépondreSupprimer

Lectrice, admiratrice, avocate, magistrate, programmeuse, dessinatrice, chère consœur, femmes de tous les pays, lecteur, j'ai toute confiance en vous pour prendre bien soin de vérifier que votre prose est compatible avec les normes orthographiques et grammaticales en vigueur. Et si vous pouviez éviter les propos insultants ou haineux, je vous en serais reconnaissant.
N'hésitez pas à respecter ces quelques règles qui peuvent même s'appliquer en dehors de ce blog.

Les commentaires sur ce blog sont modérés. Votre message apparaîtra sur le blog dès que le modérateur l'aura approuvé. Merci de votre patience.