25 avril 2008

Avancée scientifique

J'ai raconté dans ce billet comment l'avancée scientifique pouvait transformer les conclusions d'un rapport d'expertise. Quel effroi rétrospectif, quelle tristesse durent saisir tel expert judiciaire, lorsque l'avancée de la science lui révéla combien d'erreurs il avait pu commettre.

Il va sans dire que cette question me hante régulièrement.

Ai-je mené à bien suffisamment d'investigations pour répondre à bien aux missions que m'a confiées le magistrat? N'ai je pas contribué à un raisonnement technique erroné, pire, à une erreur judiciaire?

Cela m'oblige sans cesse à faire et refaire des investigations (non payées) et toujours à être très prudent.

J'ai été très ému lors de l'écoute du son humain le plus ancien découvert à ce jour. Il s'agit d'une femme chantant "au clair de la lune" enregistrée à l'aide d'un phonautographe par Édouard-Léon Scott de Martinville en avril 1860.

J'ai aussitôt joué avec l'idée qu'une voix humaine puisse avoir été enregistrée à l'insu de son propriétaire, et que l'avancée de la science puisse un jour nous la faire écouter, à travers les siècles.

Par exemple, par les mains du potier sur l'argile de son tour...
Ou lors du séchage du mortier des mosaïques anciennes...
Ou encore dans la résine utilisée dès la préhistoire comme colle ou pour étanchéifier les canoës...

Imaginez si l'on pouvait un jour mesurer les vibrations provoquées par la voix humaine sur les têtes de lecture des disques durs...

Faire parler les disques durs, voilà bien un défi pour expert judiciaire en informatique :)

Maintenant, vous ne regarderez plus votre ordinateur de la même façon...

3 commentaires:

  1. Faire parler les disques durs, voilà bien un défi pour expert judiciaire en informatique :)

    On a vu des gens les faites chanter :)

    RépondreSupprimer
  2. Etape 1: arriver à lire sur une poterie... ça n'a pas l'air si simple:
    http://pagesperso-orange.fr/jacques.legout/Poteries.htm

    RépondreSupprimer
  3. Je crois qu'il est possible de trouver sur le net un fragment de conversation justement obtenu en analysant la surface d'une poterie romaine.

    Je l'avais entendu il y a un moment, il ce n'était à priori pas un fake. On entendait la fin d'un mot, et un rire.

    RépondreSupprimer

Lectrice, admiratrice, avocate, magistrate, programmeuse, dessinatrice, chère consœur, femmes de tous les pays, lecteur, j'ai toute confiance en vous pour prendre bien soin de vérifier que votre prose est compatible avec les normes orthographiques et grammaticales en vigueur. Et si vous pouviez éviter les propos insultants ou haineux, je vous en serais reconnaissant.
N'hésitez pas à respecter ces quelques règles qui peuvent même s'appliquer en dehors de ce blog.

Les commentaires sur ce blog sont modérés. Votre message apparaîtra sur le blog dès que le modérateur l'aura approuvé. Merci de votre patience.