16 avril 2008

Comme un fou

Cher lecteur,
Comme vous l'avez constaté, depuis quelques temps, je délaisse ce blog...
La raison est extrêmement simple: je suis débordé.

Par les expertises? Non. J'ai quatre dossiers en cours, dans les délais, sur lesquels je travaille tous les week-ends. Deux recherches d'images pédopornographiques et deux affaires de données effacées. Les quatre dossiers sont techniquement passionnant malgré les enjeux éprouvants.

Par mes affaires professionnelles? Non. Pourtant les étudiants sont en vacances, ce qui correspond pour moi à une période de travail intense pour effectuer toutes les tâches de maintenance préventive. Il y a en ce moment 34 tâches dans ma "to do list", et elle ne désemplit pas. Et il y a les projets "de fond": migration de la salle serveurs (Novell vers Windows, EDirectory vers Active Directory), expérimentation de la virtualisation, remplacement des 24 stations de CAO, commande d'une tranche de 100 PC dans le cadre du renouvellement matériel, construction d'un agrandissement de 800 m2, j'en passe et des meilleurs. Et je le répète encore: tous ces projets sont passionnants et j'y travaille de 8h à 19h (avec une pause saladette d'un quart d'heure).

Par mes activités de conseiller municipal? Non plus. J'ai découvert que toutes les activités étaient parfaitement gérées par le personnel de la Mairie, et que celui-ci était parfaitement compétent. Et ce n'est pas une réunion par semaine en fin d'après-midi (18h30-21h) qui va me traumatiser au point de devoir délaisser ce blog...

Par ma vie privée alors? Non...
Je suis un mari et un père attentif. J'ai une famille que j'aime et qui m'aime. Je baigne dans le bonheur, avec en plus la conscience de la chance extraordinaire que j'ai, épargné que je suis pour l'instant des malheurs du monde. La conscience aussi que ce bonheur ne durera pas, ne peut pas durer. C'est ce qui rend ces moments aussi intenses. Comme celui qui marche sur ses deux jambes et qui sait ce que c'est d'avoir une jambe dans le plâtre.

Mais alors, qu'est-ce qui peut devenir aussi envahissant et chronophage pour m'empêcher de venir raconter ma vie sur ce blog?

Une nouvelle recherche en intelligence artificielle?
La préparation de ma candidature comme astronaute le 19 mai?
Les tests de gOS, de Mandriva 8, de FolderShare?

Non, non, non.

Je viens d'acheter Mario Kart pour la Wii et je m'éclate comme un fou...
J'en ai mal aux bras!

2 commentaires:

  1. Taratata, vous ne nous aurez pas comme ça, il n'est sorti que vendredi...

    Je m'attendais à une fin de billet différente et somme toute logique:
    expertises+travail+mandat éléctoral+famille ne laissant tout simplement plus de temps pour autre chose.

    Encore une victime de mario kart donc...
    Comme je comprend! ;)

    RépondreSupprimer
  2. Plutôt volant ou nunchuk ?
    Je viens de faire jouer ma mère grâce au volant, c'était surréaliste !
    Je serais intéressé par le "code ami" :D

    RépondreSupprimer

Lectrice, admiratrice, avocate, magistrate, programmeuse, dessinatrice, chère consœur, femmes de tous les pays, lecteur, j'ai toute confiance en vous pour prendre bien soin de vérifier que votre prose est compatible avec les normes orthographiques et grammaticales en vigueur. Et si vous pouviez éviter les propos insultants ou haineux, je vous en serais reconnaissant.
N'hésitez pas à respecter ces quelques règles qui peuvent même s'appliquer en dehors de ce blog.

Les commentaires sur ce blog sont modérés. Votre message apparaîtra sur le blog dès que le modérateur l'aura approuvé. Merci de votre patience.