14 septembre 2008

Un ficheur sachant fichier

Quelques lecteurs attentifs ont remarqué que je ne souffle mot de la révolte actuelle concernant la base de données E.D.V.I.G.E. (Exploitation Documentaire et Valorisation de l’Information Générale) surnommé "fichier Edvige".

Effectivement, l'édifice est déjà si haut que je vois mal comment y ajouter ma propre pierre. Je vais donc construire une petite remise à côté, ou plutôt une niche [Edit: à la relecture, c'est plutôt un clapier].

Ce qui m'a le plus frappé, en tant qu'informaticien, est l'utilisation du mot "fichier", avec en plus l'erreur de croire que "fichier" est synonyme de "fichier informatique".

Que disent les dictionnaires?
J'ai trouvé chez moi le mot fichier dans le dictionnaire "Larousse Universelle en 2 volumes" (édition 1922) que j'ai hérité de mon grand-père. Ce vénérable ouvrage lui donne la signification suivante: "Collection de fiches. Meuble destiné à classer les fiches".

J'ai fait quelques recherches sur internet et suis tombé sur le "dictionnaire de l'ancienne langue française et de tous ses dialectes du IXe au XVe siècle de Frédéric Godefroy". On y trouve quelques mots intéressants, dont le verbe "fichier":
fiche:
1- Pic de fer, à la pointe renflée, pour planter la vigne.
2- Déclaration.

ficheis: Percepteur des revenus.

fichet: Poche.

ficheur: Ouvrier qui travaille avec la fiche.

ficheuse: Femme de mauvaise vie.

fichié: (adjectif) Fixe.

fichier: (verbe) Transpercer. Forme réfléchie: se précipiter.

fiçon: Aiguillon, dard.

ficquecion: Etat de quelqu'un qui est comme fiché en place par la force de l'application.

ficticieux: (adjectif) Hypocrite.


Délicieuse musique que ces mots sortis de l'histoire, où le ficheur allait voir le ficheis sa fiche à la main, et qui, s'il lui restait un sou en fichet, se fichier vers sa ficheuse pour la fichier avec son fiçon sans ficquecion...

Ne soyons pas ficticieux. Le problème d'Edvige, c'est de mettre au grand jour des pratiques ayant déjà plusieurs décennies (y compris avant l'informatisation). Et le développement de ces pratiques, et leur redoutable amélioration par l'informatique, ne seront JAMAIS empêchées. Tout au plus peut-on obtenir qu'elles ne soient pas officielles.

A moins de nous attacher à la devise de Frédéric Godefroy: "Invia tenaci nulla est via".

Mais la devise est vraie dans les deux camps. Et à mon avis, sauf à commencer le Jihad Butlérien, il est déjà bien trop tard.

14 commentaires:

  1. En effet, on n'y échappera pas... Et puis on a toujours été fiché, c'est juste que là, on est au courant (ou pas) : http://maitre-eolas.fr/2008/09/10/1071-pourquoi-je-n-ai-pas-parle-d-edvige

    RépondreSupprimer
  2. Chose amusante que tout cela. J'observe la vie francaise a 16000km de chez moi et finalement, la france ne fait que rattrapper son retard sur bien des pays. A commencer par l'Australie !

    A l'arrivee a l'aeroprt, vous etes explicitement filme, votre passport est verifie, mais aussi numerise et compare lors d'un 2eme passage en douane. On vous demande les raisons d'entree et de sortie du territoire. Le tout j'imagine dans une base de donnee.

    Je pourrais aussi parler de la police sur Internet et des "vraies" methodes de filtrage, de la censure sur les films a la tele aussi.

    Mais etre "si" libre en France, ne veut pas dire qu'il ne faut pas se battre pour elle ;-)

    RépondreSupprimer
  3. Disons que le combat ne devrait pas porter sur le refus du fichage, mais sur le contrôle de ceux qui y procèdent et utilisent les données. Le contrôle en question pouvant être confié au juge ou à la CNIL.

    RépondreSupprimer
  4. C'est souvent intéressant et surprenant de reprendre l'éthymologie d'un mot. Avez-vous déjà chercher "ingénieur" ?

    http://www.cefi.org/CEFINET/DONN_REF/HISTOIRE/ETHYM.HTM

    En résultat, j'ai eu aussi un lien vers "ingeigner"...

    http://books.google.fr/books?id=9DwTAAAAMAAJ&pg=PA112&lpg=PA112&dq=ethymologie+s%27ingenier&source=web&ots=ihwP-B2X1r&sig=z4bSSSPCm-M15kiTnVfW8RJS4OU&hl=fr&sa=X&oi=book_result&resnum=2&ct=result#PPA112,M1

    RépondreSupprimer
  5. Vu la longueur du lien que j'ai insérer dans mon précédent commentaire, j'en profite pour vous suggérer une petite amélioration pour la lisibilité de votre blog : que seul le début du lien apparaisse et qu'on puisse directement cliquer dessus pour le suivre (comme chez Eolas !).

    Ceci dit, faire un copier-coller rajoute du suspens !

    RépondreSupprimer
  6. Le fichier utilisé avant par les RG était consultable par les RG. Maintenant, beaucoup plus d'agence y auront accès. C'est la grosse différence.

    Pourquoi avoir un casier judiciaire qui se nettoie au bout d'un certain temps, si les traces restent dans un autre fichier ?

    RépondreSupprimer
  7. @Anonyme: Pensez-vous vraiment qu'une information s'efface et s'oublie?

    RépondreSupprimer
  8. En matière de fichiers sensibles le problème n'est pas de savoir ce qu'on va mettre dedans mais de savoir qui, comment et pourquoi on va s'en servir.

    Sed quis custodiet ipsos custodes
    (Qui surveillera les surveillants)

    Ps: Ayant un doute sur l'orthographe de cette citation, j'ai chercher sur le net... et j'ai constaté que les controverses et débats au sujet de tels fichiers ne datent pas d'hier et ne concernent pas que la France !

    par exemple : http://www.lsijolie.net/article.php3?id_article=70

    RépondreSupprimer
  9. Voici un petit jeux pour vous distraire !

    Parmi les fichiers suivants (liste non exhaustive), quels sont ceux dans lesquels vous pourriez figurer ? (si ça ne l'est pas déjà !)
    1.fichier des données biométriques
    2.fichier des empreintes digitales
    3.fichier des empreintes olfactives
    4.fichier des empreintes oculaires
    5.fichier des empreintes palmaires
    6.fichier des empreintes génétiques
    7.fichier des empreintes vocales
    8.fichier des empreintes dentaires
    9.fichier des empreintes pilaires
    etc… (j'ai du en oublier).

    Vous en connaissez d'autres ?

    RépondreSupprimer
  10. 10. fichier des empreintes d'oreilles (vu sur E=M6 pour la suisse...)

    RépondreSupprimer
  11. Bien sûr que l'on peut être oublié, c'est le principe même de l'effacement progressif du casier judiciaire. C'est nécessaire pour que tout le monde ait les moyens de se racheter.

    RépondreSupprimer
  12. @Anonyme: Et vous y croyez vraiment?

    RépondreSupprimer
  13. @Guillaume : "10. fichier des empreintes d'oreilles (vu sur E=M6 pour la suisse...)"
    Je croyais que le fichier des empreintes d'oreilles c'était que pour les éléphants d'Afrique !

    @Anonyme : Au sujet de "l'effacement progressif du casier judiciaire". C'est un vieux mythe souvent repris dans les séries télévisées, la plus connue étant Mission Impossible.

    ...ce commentaire s'auto-détruira dans les secondes qui suivront sa lecture... crchrhcheurrrue zioup.

    RépondreSupprimer
  14. Si on va par là, c'est un peu comme les pédophiles, les meurtriers, les escrocs... De toute façon, il y en a toujours eu et il y en aura toujours alors à quoi bon se battre ? On laisse faire.
    Et bien moi, j'achète pas. Je ne vois pas pourquoi une partie de la population serait fiché et surveillée par une autre partie.
    Tous les neuneus qui disent "on a toujours été fiché", j'ai bien envie de leur flanquer une paire de claques (virtuelles). Vous avez envie de laisser vos gamins être fichés dès l'école maternelle ? Qu'on repère les "comportements délinquants" ? Est-ce que quelqu'un peut me dire A QUOI ÇA SERT ?
    A vous rassurer ? Si on met tout le monde sous surveillance il n'y aura plus de criminels ? Et qui surveille les surveillants ? Qui me dit que Sarkozy n'est pas un espion à la solde d'une puissance étrangère ? Pourquoi n'ai-je pas le droit de lire ses e-mails, de lire son relevé de banque, de voir qui il a appelé ses derniers mois ?
    Pourquoi accepte-t-on aussi facilement ce qu'on dénonçait hier à l'époque de l'URSS et de la RDA ? Lâches !

    RépondreSupprimer

Lectrice, admiratrice, avocate, magistrate, programmeuse, dessinatrice, chère consœur, femmes de tous les pays, lecteur, j'ai toute confiance en vous pour prendre bien soin de vérifier que votre prose est compatible avec les normes orthographiques et grammaticales en vigueur. Et si vous pouviez éviter les propos insultants ou haineux, je vous en serais reconnaissant.
N'hésitez pas à respecter ces quelques règles qui peuvent même s'appliquer en dehors de ce blog.

Les commentaires sur ce blog sont modérés. Votre message apparaîtra sur le blog dès que le modérateur l'aura approuvé. Merci de votre patience.