22 septembre 2008

Un train de sénateur

J'ai voté dimanche pour les élections sénatoriales.
Comme indiqué dans ce billet, c'était ma première participation en tant que grand électeur.

J'ai donc fait quelques découvertes:
- la participation à l'élection est obligatoire, sous peine d'une amende de 100 euros.
- le vote est centralisé en un seul lieu pour l'ensemble du département, ce qui entraine le déplacement de milliers d'élus, alors qu'il pourrait être organisé (par exemple dans les sous préfectures) de façon à minimiser les coûts.
- chaque élu a droit à une indemnité forfaitaire de 15 euros, plus le paiement des frais de déplacement.
- le vote est extrêmement rapide, chaque votant ayant visiblement l'habitude de tenir lui-même un bureau de vote. Pas de bousculade, pas de vote sans passer par l'isoloir, pièce d'identité et convocation prêtes: bonjour / je place l'enveloppe sur l'urne / je signe / a voté / l'enveloppe tombe / je récupère ma carte d'identité / au revoir.

Mais j'avais à l'esprit une question posée par un lecteur de ce blog et à laquelle je n'ai pas donné de réponse. Cette question m'a interloqué. La voici:
"Une question qui me taraude, comment avez vous l'impression que votre vote représente le choix de vos électeurs et non votre choix personnel? Je ne connais pas la taille de votre commune, mais dans les petites communes on vote souvent pour le voisin que l'on connaît et que l'on sait efficace, mais dont on ignore parfois la sensibilité politique. Démocratie me semble parfois vite dit."

Je n'ai pas de réponse simple à cette question, mais il me semble que vous confondez "élection" et "démocratie".

Mais avant, je voudrais faire quelques précisions:
J'ai été choisi par le maire pour être sur sa liste car j'assistais dans le public à tous les conseils municipaux (nous sommes trois dans le public dont deux de plus de 70 ans) et parce que j'avais accepté d'aider à la tenue d'un bureau de vote.

Lors des élections municipales, il n'y avait pas d'autres listes dans ma commune, pourtant de plus de 5000 habitants. Pourtant le taux de participation a été bon, et les votes favorables élevés. Le maire ne m'a pas demandé de m'inscrire à son parti politique. Il ne m'a pas plus donné de consigne de vote.

"Comment avez vous l'impression que votre vote représente le choix de vos électeurs et non votre choix personnel?" Et bien, j'avoue que je ne me suis pas posé la question. En tant que simple citoyen, j'ai toujours voté en suivant mon intime conviction. Et donc, naturellement, comme grand électeur, j'ai voté de la même façon. Je ne me sens redevable à personne, je ne me sens pas obligé de devoir voter comme aurait voté la majorité des électeurs qui ont voté pour moi.

"Démocratie me semble parfois vite dit." J'avoue que je n'ai pas souvent creusé la question sous cet angle mais je vous renvoie aux articles de wikipédia traitant des sujets suivants:
- démocratie
- élections
- libéralisme
- démocratie participative
- suffrage universel.

Il semble en effet qu'il n'y a pas de critère officiel internationalement reconnu pour indiquer ce qu'est une démocratie ou ce qu'elle n'est pas, mais que l'existence d'une élection au suffrage universel indirecte ne soit pas un critère invalidant le concept démocratique.

J'ai voté pour la personne qui me semble la mieux à même à agir pour le bien de ma commune.

Et vous savez quoi?
Elle a été élue :)

10 commentaires:

  1. Bonjour,
    je ne voulais pas remettre en cause le fait que nous vivons en démocratie, mais je m'interrogeais sur le suffrage indirect et ses conséquence du fait de l'élection des grands électeurs sur des critères distincts des sénateurs.
    Sinon félicitations pour votre blog

    RépondreSupprimer
  2. Cher Zythom, tu mets ici le doigt sur le gros problème des élections sénatoriale, la sur représentation des communes rurale.

    En effet comme tu le dis toi-même tu es sur une liste de coalition, entre autre car, ta commune est trop petite pour qu'une liste de gauche et une liste de droite dispose d'un vivier de Militant suffisant pour présenter une liste.

    Au final tu te retrouves grand électeur simplement car tu as le temps de t'interesser à la vie de ta commune. Et les électeurs de base sont eux privé de leur possibilité de faire un choix en vue des Sénatoriale ( Car oui l'électeur de base sait qu'il vote au Senatoriale lors des municipales)

    Second point, si on regarde la sociologie des petites communes il y a plutôt des professions agricoles, et les gens qui ont le temps de se soucier de la vie municipale sont souvent des retraités, il s'agit de populations traditionnellement conservatrices. Par conséquent ces listes apolitiques élisent majoritairement des sénateurs de droite ( Je ne pousserai pas le vice à prétendre qu'apolitique est synonyme de droite) et maintiennent ainsi le Senat toujours dans le même camp.

    RépondreSupprimer
  3. Et on peut savoir pour qui ?


    Affectueusement, Edvige.

    RépondreSupprimer
  4. "Et bien, j'avoue que je ne me suis pas posé la question."

    -> C'est pourtant la question essentielle. La notion de suffrage indirecte repose sur l'idée que l'intermédiaire tient compte du sentiment de la population qu'il représente. Certes, il ne doit pas simplement tenter d'imaginer ce que ces électeurs voteraient. Mais votre connaissance de l'opinion de vos électeurs doit être un élément fondateur de votre décision. Sinon, en quoi pouvait vous prétendre à la représentativité.

    "En tant que simple citoyen, j'ai toujours voté en suivant mon intime conviction."

    -> Evidemment, il ne s'agit pas de trahir votre intime conviction. Mais lors de cette élection, vous aviez une responsabilité superieure à celle du simple citoyen.

    "Je ne me sens redevable à personne, je ne me sens pas obligé de devoir voter comme aurait voté la majorité des électeurs qui ont voté pour moi."

    -> Sur la deuxième partie de la phrase, je suis d'accord. Mais la première partie me fait bondir (et c'est elle qui m'a poussé à commenter). Vous ne vous sentez pas redevable ? Vous ne devez rien à vos électeurs ? Hé ! La chose publique, ce n'est pas comme la vie d'entreprise. Tous les responsables politiques ont des droits accrus et donc des responsabilités et des devoirs supplémentaires. Ils sont redevables, oui, et pas seulement à ceux qui ont voté pour eux.

    Je ne comprends pas qu'on puisse s'engager en politique (même au niveau local) sans se poser ce genre de questions. Et il est peut-être un peu tard pour aller chercher les articles wikipédia. La démocratie, ça s'apprend dès l'école primaire en France.

    RépondreSupprimer
  5. @ogg: Je n'ai pas honte d'apprendre tous les jours, même des choses qui pour vous sont évidentes.

    Je n'ai pas honte d'écrire et de dévoiler mon inculture, mes lacunes et mon ignorance.

    Je suis très heureux qu'un internaute mette le doigt sur une question que je ne me suis pas posée malgré son évidence. Cela m'ouvre les yeux et me rend moins petit.

    Même votre commentaire m'en apprend sur la nature humaine.

    J'ai encore beaucoup à apprendre.
    Et j'ai tant oublié depuis la primaire.

    Et je pense qu'il n'est jamais trop tard.

    RépondreSupprimer
  6. En l'occurence, s'interroger sur le sens d'une élection, c'est ce que j'appelle "trop tard".

    Mais ce n'est qu'une opinion personnelle.

    RépondreSupprimer
  7. @xxx:

    Le Sénat représente le territoire et l'Assemblée National les personnes. Je ne sais pas si c'est judicieux mais c'est assez courant comme découpage.

    C'est évidement contre les interets des villes et des citadins. Mais est-ce un mal ? C'est un des moyens de laisser s'exprimer les régionalismes et autres différences culturels, en gros, le prix à payer pour la cohésion de la nation.

    RépondreSupprimer
  8. Au-delà du débat sur la représentativité des sénateurs, à la lecture des débats, des votes, des comptes-rendus de commissions et autres documents disponibles sur internet, je suis découragé par la superficialité et la partisanerie des députés, là où les sénateurs font souvent preuve de plus de pondération.
    J'y vois la différence entre suffrage universel direct et indirect. Je trouve qu'il est primordial de conserver ces deux aspects de la vie politique, et si des choses pourraient sans doute être améliorées, je ne comprends pas les gens qui parlent "d'anomalie" au sujet du sénat dans notre démocratie.

    RépondreSupprimer
  9. @ Anonyme
    Le problème est que le sénat ne représente pas les territoires
    La grande majoritées Conseils régionnaux sont dirigié par la gauche
    la majorité des conseils généraux est dirigié par la gauche
    La majorité des grandes villes sotn à gauche
    Mais le Sénat est à droite !
    Il est difficile de dire qu'il n'y a pas une anomalie, et que celle ci est due au poid es micros communes rurale.
    En France il y a 36000 communes, soit bien plus que dans les autres pays Européens.
    Il faut soit revoir le mode d'élection des senateurs ( Par exemple reservé au conseiller généraux et plus municipaux)
    Soit revoir la carte des communes Françaises (Pourquoi ne pas rattacher une commune de 2 000 habitants aux Village de 5 000 voisin ) mais c'est encore plus compliqué

    En tout cas il me semble qu'il y a une anomalie démocratique en ce qui concerne le Senat.

    RépondreSupprimer
  10. @xxx:

    fusionner 2 échelons administratifs est très simple, il suffit d'un référendums au 2 endroits. (Par exmeple pour les villes qui sont aussi des départements)

    Mais il suffit pour connaître les rivalités ancestrales qui existent entre 2 villages voisins pour comprendre que cela ne se fera jamais.

    Voir même pour certaine ville metz/nancy et rennes/nantes !

    Pour un citadin à l'heure de l'Europe, cela apparait comme très comique.

    RépondreSupprimer

Lectrice, admiratrice, avocate, magistrate, programmeuse, dessinatrice, chère consœur, femmes de tous les pays, lecteur, j'ai toute confiance en vous pour prendre bien soin de vérifier que votre prose est compatible avec les normes orthographiques et grammaticales en vigueur. Et si vous pouviez éviter les propos insultants ou haineux, je vous en serais reconnaissant.
N'hésitez pas à respecter ces quelques règles qui peuvent même s'appliquer en dehors de ce blog.

Les commentaires sur ce blog sont modérés. Votre message apparaîtra sur le blog dès que le modérateur l'aura approuvé. Merci de votre patience.