13 mai 2009

Easy speaking


Je suis en train de préparer un investissement important pour ma salle serveur: l'achat d'un SAN de 10 To pour remplacer notre "vieux" NAS qui a maintenant six ans (et 320 Go).

Je procède donc comme d'habitude par une première phase de documentation sur Internet pour ne pas avoir l'air trop bête devant mes fournisseurs lorsque la deuxième phase (discussion avec les fournisseurs potentiels) démarrera.

Je digère donc une masse importante d'informations issues des forums de professionnels, de wikipédia, des sites constructeurs et des blogs. A ce stade, j'en sais plus que je n'en n'aurais jamais besoin sur tous les types de réseaux de stockage, protocoles Fiber Channel, topologies de câblages, redondance, virtualisation, disques durs SATA, Sas, iSCSI etc.

C'est pourquoi je suis resté un peu surpris lorsque l'un de mes interlocuteurs de la phase 2 (ingénieur avant vente chez un fournisseur potentiel) m'a parlé des disques durs isqueuzy.
"C'est la technologie de pointe actuelle, tous les constructeurs la mette en avant!"

Pour ne pas avoir l'air trop ignorant (avec tout ce temps passé à préparer cet investissement), j'ai hoché la tête d'un air entendu. Mal m'en a pris, car je ne pouvais plus alors demander d'explications sur ce type de disque dur qui m'était inconnu.

Surtout que je n'avais qu'une idée en tête: expliquer que je souhaitais choisir plutôt la technologie SATA qui me semble offrir un prix au gigaoctet beaucoup plus intéressant malgré le nombre d'I/O inférieur lié entre autres choses à sa plus faible vitesse de rotation.

Je souhaitais l'avis des experts sur le principe d'utiliser une baie de 10 disques durs d'1 To à 7200 tr/mn, plutôt qu'une de 5 disques durs SAS à 15000 tr/mn (à prix beaucoup plus élevé).

Et mon interlocuteur qui ne me parlait que des disques durs isqueuzy...

Le lendemain, j'avais organisé une réunion similaire avec un autre fournisseur potentiel. Dès qu'il a prononcé le mot "isqueuzy", je lui ai demandé comment cela s'écrivait.

"Isqueuzy? Mais cela s'écrit i-S-C-S-I ..."

Cela faisait deux jours que l'on me rebattait les oreilles du sigle iSCSI que j'avais bien évidemment lu dans tous les documents constructeurs.

Seulement voilà, moi je prononce ce sigle i-essai-essy... pas isqueuzy.
Pas vous?

14 commentaires:

  1. Les "pros" du secteur prononcent effectivement "isqueuzy".

    Personnellement, je dis aussi ISCSI.

    Le truc, c'est de le savoir, après ça passe tout seul et on a moins l'air con ... !

    RépondreSupprimer
  2. Dans la serie, entendu ce week-end sur France Info (rubrique infos du net) : "point goodwin" et pas "point godwin".
    Petit bestof personnel:
    "hob" à la place de hub,
    "ziebel" au lieu de siebel,
    "window" pour windows,
    "eubé" pour eBay,
    jif au lieu de gif,
    et le classique gogle remplaçant google ...

    RépondreSupprimer
  3. La prononciation de ces acronymes (SCSI et iSCSI) est suffisemment particulière pour que wikipedia (EN) l'indique au tout début de leurs articles respectifs. C'est rare (ce n'est pas un dictionnaire), alors il fallait le relever :-)

    RépondreSupprimer
  4. Ça me rappelle une de mes premières hontes professionnelles, quand il y a dix ans un fournisseur canadien me parlait de son serveur apatchi s'appuyant sur une base six-quouelle (et en cas de problème, je pouvais le joindre sur skypi, au cas où ...)
    C'est en tout cas rassurant de voir que ça arrive à tout le monde, et pas qu'aux débutants !

    RépondreSupprimer
  5. J'ai encore le beau souvenir d'un proxy socks (et non sucks comme je le croyais) qui m'avait posé des petits problèmes de compréhension dans les réunions... :)
    Mon court passage dans la presse m'avait apporté de nombreux sujets de confusion de ce type.

    RépondreSupprimer
  6. En argot scuzzy veut dire sale. SCSI aurait été surnommé comme cela car le protocole est assez dégueu (enfin c'est ce qu'on m'avait expliqué).
    A noter aussi la vraie signification du sigle : System Can't See It :)

    RépondreSupprimer
  7. Dès mon premier jour dans une nouvelle boîte on m'a parlé d'installer des patchis et des netbotz ?!

    Pour le premier il s'agit en fait de PatchSee et c'est un câble avec 2 petites fibres optiques qui permettent de coller une lampe d'un côté du câble pour retrouver facilement l'autre bout !

    http://www.patchsee.com/en/article.php3?id_article=4

    Je ne sais pas si ça tend à se développer mais dans le datacenter où je suis ils refont tous les brassages avec ça.

    Et les Netbotz c'est un espèce de robot qui aide dans les salles blanches. Ca fait des relevés de chaleur, hygrométrie et ça fait caméra pour observer les intervenants et les guider vers les bonnes baies.

    Pas évident de deviner dès le départ de quoi on me parlait :/

    RépondreSupprimer
  8. @Elu Local
    GIF se prononce bien djif [dʒif]
    cf. Wikipedia =)

    RépondreSupprimer
  9. Et... hum... l'expression "Rebattre les oreilles" ne se prononcerait-elle pas "Reubattre..." ? ;-p

    Désolé, impossible de résister à la tentation de souligner cette petite exception à la qualité de ce blog (tant du fond que de la forme)

    RépondreSupprimer
  10. @Xutron: Corrigé! Et hop, une expression dont j'ignorais l'orthographe...

    Merci.

    RépondreSupprimer
  11. Souvenir d'un autre temps ...

    J'ai du rester calme pendant une heure avec un ingénieur commercial vantant avec fierté son système, en truffant son discours de "directoires" ...

    RépondreSupprimer
  12. C'est amusant, autant ça fait ringard d'utiliser le langage SMS sur les blogs, autant ça fait ringard de ne pas utiliser les prononciations vaguement phonétiques dans le milieu informatique professionnel !

    RépondreSupprimer
  13. Dans une architecture SAN, on ne dit pas 'fiber channel, mais fibre channel...

    Fiber channel est une topologie (type anneau à jeton FDDI sur fibre) pour un réseau de type MAN...

    Et Fibre Channel peut aussi transiter sur du cuivre, en plus de la fibre optique...

    Bon je sors... comme je viens pas souvent, c'est pas pour critiquer ces excellents billets ;-)

    RépondreSupprimer
  14. "c'est qui ton faille?"
    "heu (je croyais avoir mal compris) y en pas..."
    "de quoi?"
    "de failles"
    "enfin t'es chez qui pour internet?"
    "ah tele2"

    10 minutes plus tard dans ma tête
    "faille? ....internet? ... fai? BEN OUI FAI qu'il voulait dire le paysan.

    RépondreSupprimer

Lectrice, admiratrice, avocate, magistrate, programmeuse, dessinatrice, chère consœur, femmes de tous les pays, lecteur, j'ai toute confiance en vous pour prendre bien soin de vérifier que votre prose est compatible avec les normes orthographiques et grammaticales en vigueur. Et si vous pouviez éviter les propos insultants ou haineux, je vous en serais reconnaissant.
N'hésitez pas à respecter ces quelques règles qui peuvent même s'appliquer en dehors de ce blog.

Les commentaires sur ce blog sont modérés. Votre message apparaîtra sur le blog dès que le modérateur l'aura approuvé. Merci de votre patience.