11 juin 2009

Pourquoi je ne parlerai pas d'Hadopi

En créant ce blog, je me suis mis à dos un certain nombre de confrères et consœurs experts judiciaires. Le Procureur de la République Général de ma Cour d'Appel, sensible aux arguments d'un confrère mécontent, m'a poursuivi devant la commission de discipline de la compagnie d'expert à laquelle je suis adhérent. J'ai traité, avec mesure et retenu, dans ce groupe de billets pompeusement nommés "Affaire Zythom" ce complet dossier.

Les experts judiciaires semblent ne pas aimer exposer publiquement sur Internet leur expérience, leurs hésitations, leurs idées ou simplement leurs anecdotes.

C'est la raison pour laquelle, et je le déplore profondément, ce blog reste pour l'instant le seul blog de ce type.

C'est dommage, car j'aspire à pouvoir m'exprimer librement sans passer pour le porte parole, ou le mouton noir d'une communauté.

Mais la vie est ainsi faite, et je ne pourrai m'exprimer librement que lorsque ma Cour d'Appel décidera de ne pas me réinscrire, ou lorsque le nombre d'experts s'exprimant par ce biais sera suffisant.

C'est pourquoi je ne souhaite pas m'exprimer sur la décision du conseil constitutionnel concernant la loi HAPODI.

A part peut-être sur l'aspect technique. Je peux? [faites attention, il faut garder réserve et dignité]

Mais quel est le con qui a eu l'idée débile de proposer l'installation d'un mouchard sur tous les ordinateurs de la famille? "Les cons ça ose tout, c'est même à ça qu'on les reconnait" disait Michel Audiard dans Les Tontons flingueurs. [restez calme, restez calme, reprenez vous]

Alors même que de plus en plus d'appareils pas-IBM-PC-compatibles se connectent sur le réseau familial: faudra-t-il installer le mouchard sur les téléphones portables, sur les PDA et jusque sur les NAS? Moi qui vient d'acheter un NAS qui offre en plus la possibilité de télécharger sans PC non stop sur les réseaux BitTorrent, FTP, HTTP, eMule, et NZB (dixit la notice).

Et je fais quoi de ma borne Wifi qui fonctionne encore parfaitement, mais qui ne sait pas faire autre chose que du WEP dont on sait que le premier wardriver venu saura faire sauter la clef dès la première minute? Je dois la changer? Ah bon, pourquoi? Parce que je suis expert judiciaire en informatique et que je suis bien placé pour savoir que ce n'est pas assez sécurisé? [calmez vous]

Et puis c'est quoi cette idée d'envoyer des avertissements par email? Alors que j'avais enfin suffisamment confiance en mon filtre antispam pour éviter de me taper la lecture des 50 emails non sollicités quotidiens juste pour voir si un faux positif n'était pas un email important. C'est trop cher d'envoyer un recommandé par la poste? Est-ce que j'envoie mes rapports d'expertise par email, moi?

Et la surveillance du Réseau? Avant, l'utilisation intensive des technologies de cryptage chiffrement concernait uniquement les entreprises, les services d'espionnage, les militaires, les ambassades, les terroristes, les réseaux pédophiles (enfin je suppose) et les dissidents dans les pays pas-comme-nous. Maintenant que tout le monde va se mettre à utiliser des VPN à tout va à la peer2me, comment séparer le pédophile du citoyen qui défend sa vie privée?

Vous avez quelques choses à cacher, donc vous êtes coupables. Ah bon, mais moi, j'ai des photos où je suis déguisé de façon très drôle pour mes amis, mais ridicule pour mes collègues.

Non, non, je ne dirai rien sur Hadopi, ni sur le gouvernement, ni sur les députés qui ont voté cette loi [et c'est bien]. Sauf peut-être pour les amateurs de contrepèteries: "Hadopi, c'était pourtant une belle thèse avec des bons côtés".

9 commentaires:

  1. Comme vous avez raison de ne rien dire sur Hadopi !
    D'ailleurs, personne n'a rien lu ! :)

    RépondreSupprimer
  2. Le procureur général ne va pas être content que vous le traitiez de « procureur de la République ».

    RépondreSupprimer
  3. @Alain: Oups. Merci, je corrige.

    RépondreSupprimer
  4. "Mais quel est le con qui a eu l'idée débile de proposer l'installation d'un mouchard sur tous les ordinateurs de la famille?"

    Vous devez le sevoir mieux que moi, mais en matiére de loi, les décisions liées à l'utilisation d'outils informatiques sont prises par des personnes qui, non seulement n'y connaissent rien, mais en plus, qui ne se renseignent pas. Pour avoir était des deux cotés de la bariere dans un "ministére" (service info, puis service légiférant), je vous assure que c'est catastrophique.

    RépondreSupprimer
  5. Aïe... "cryptage" ;)

    RépondreSupprimer
  6. @Anonyme: Cryptage -> Chiffrement, merci, c'est corrigé. Ce n'est pas la première fois que je tombe dedans...

    RépondreSupprimer
  7. "Mais quel est le con qui a eu l'idée débile de proposer l'installation d'un mouchard"

    Oh, est-ce bien sérieux tout çà. Seriez-vous en train de sous-entendre que la Ministre à l'origine de ce projet ne serait que le porte-plume d'une autre personne, plus occulte (que ce mot rime agréablement avec le mot "plume") ???

    Ou alors, il s'agirait là d'une clause initialement non prévue, qui aurait été ajoutée par un malfaisant assez versé dans l'art du hacking pour contourner le firewall d'OpenOffice qu'il est bien qu'il est utilisé au Ministère ?

    Votre ire vous égare. Et le susnommé Procureur serait en droit de vous sermoner, et vous dire "mon enfant, garde la foi entre les messes" (ah, non, zut, çà, c'est pour la loppsi...)

    RépondreSupprimer
  8. @zenographie: Heureusement, le serment que j'ai prêté me protège et m'incite à l'indépendance: "je jure, d'apporter mon concours à la Justice, d'accomplir ma mission, de faire mon rapport, et de donner mon avis en mon honneur et en ma conscience."

    Ce qui fait de moi un simple citoyen non assujetti aux positions du gouvernement.

    RépondreSupprimer
  9. Peer2Me est un gros pot de miel.

    RépondreSupprimer

Lectrice, admiratrice, avocate, magistrate, programmeuse, dessinatrice, chère consœur, femmes de tous les pays, lecteur, j'ai toute confiance en vous pour prendre bien soin de vérifier que votre prose est compatible avec les normes orthographiques et grammaticales en vigueur. Et si vous pouviez éviter les propos insultants ou haineux, je vous en serais reconnaissant.
N'hésitez pas à respecter ces quelques règles qui peuvent même s'appliquer en dehors de ce blog.

Les commentaires sur ce blog sont modérés. Votre message apparaîtra sur le blog dès que le modérateur l'aura approuvé. Merci de votre patience.