25 juin 2009

Une belle connerie

On m'accuse parfois de n'écrire que des billets à la gloire des experts judiciaires et en particulier à la mienne... J'invite donc ces lecteurs à lire quelques uns des billets de la série "erreurs judiciaires".

Pour ma part, je ne fais jamais d'erreur, encore moins lors d'une expertise judiciaire. Sauf peut-être le week-end dernier.

Je suis actuellement en déplacement professionnel à Casablanca au Maroc. Je dois entre autres choses virtualiser le serveur principal de notre établissement marocain.

Comme d'habitude, la préparation de mes bagages a été faite au dernier moment. J'ai donc attrapé au vol tout ce que je trouvais utile de prendre pour mon séjour:
ordinateur portable, chargeur de téléphone mobile, lunettes de soleil, DVD à graver, casque pour communications Skype, une poignée de clefs USB, etc.

En passant les différents contrôles de l'aéroport de départ et de celui de Casablanca, j'ai du déballer à chaque fois tout mon attirail et passer les portiques en chaussettes sous l'oeil à peine aimable du personnel de sécurité.

J'étais un peu plus stressé par les contrôles douaniers car je tournais dans ma tête les explications que j'allais donner concernant les 30 cadenas à clef unique, le switch giga, le routeur-wifi-ADSL2+, les quatre multiprises, les cinq souris, les dix cables réseaux, les cent DVD à graver qui se trouvaient dans mon sac.

Dans mes poches, j'avais également un appareil photo, une clef USB et un baladeur MP3 pour le voyage. Juste avant de partir, j'ai complété "à l'arrache" les chansons de mon lecteur MP3 avec quelques uns des derniers morceaux que j'ai achetés sur Internet.

Arrivé à l'hôtel, j'ai déballé mon ordinateur pour le recharger et me connecter à Internet (et uploader le billet précédent). En travaillant sur l'ordinateur, j'ai eu besoin d'une donnée stockée sur ma clef USB. Problème: sur quelle clef USB parmi la poignée de clefs rapidement prises sur mon bureau lors de mon départ. Je passe donc en revue toutes les clefs USB de mon sac.

Horreur (et damnation). Sur les quatre clefs, l'une contient une partie des données d'un dossier d'expertise en cours: 2Go d'images et de films pédopornographiques... La clef me sert de transfert entre une machine Windows et une machine GNU/Linux.

J'ai changé de continent et franchi deux douanes avec des images pédopornographiques!

Si cela, ce n'est pas une belle connerie...

13 commentaires:

  1. Bonjour Zythom

    Je lis votre blog depuis un petit moment maintenant. Mais je ne lis que très rarement les commentaires laissés ici.

    Tenant aussi un blog depuis pas mal d'années, j'ai constaté que certains lecteurs étaient prompt à critiquer les auteurs, parfois même sans raisons apparentes.

    Alors pour cela Zythom, je voulais juste vous dire, que votre blog vous appartient. Vous y écrivez ce que vous voulez avec votre subjectivité. Et les gens qui n'aiment vos billets n'ont qu'a aller lire ailleurs, après tout, personne ne les force avec un couteau sous la gorge à lire votre blog.

    Et pour ma part, j'apprécie toujours autant ce site.

    Merci

    RépondreSupprimer
  2. Bonjour,

    félicitez-vous de ne pas en avoir eu conscience sur le coup.

    J'en profite pour vous féliciter, des bourdes comme ça, ce n'est pas à la portée du premier venue.

    Je vous dis cela avec fraternité, régulièrement sauvé que je suis par ma Bonne Étoile.

    RépondreSupprimer
  3. Woops, le retour n'a pas du être très agréable ><

    RépondreSupprimer
  4. @BobCaTT: Merci, j'apprécie toujours beaucoup un compliment :)

    @Noisette: J'en ai encore froid dans le dos...

    @Luk: J'y suis toujours (je rentre ce WE). Mais je vous rassure, j'ai aussitôt effacé toutes les données avec un logiciel d'effacement multipasse efficace (la clef USB a souffert un peu)

    RépondreSupprimer
  5. Bien que je franchisses régulièrement des frontières, je n'ai jamais eu de fouille de mes données (clef USB ou disque dur) en douane et je ne connais personne qui ait subi cela.

    C'est cependant une possibilité. D'ailleurs, nous devons éviter de prendre en voyage des ordinateurs portables contenant des données sensibles. Bien sûr, les partitions qui contiennent ces données doivent être chiffrées (ce qui limite les conséquences des vols), mais en cas de fouille douanière, ces partitions chiffrées peuvent être fouillées (ils vont demander la clef...).

    RépondreSupprimer
  6. N'oubliez pas, effacer l'espace vide et non les donnés elle meme. Les clef sont corriaces, elle tende ne jamais réecrire sur un endroit déjà écrit. Mais je suppose que vous êtes au courrant :)

    P.S. le captcha pour ce message est holymess, coincidence?

    RépondreSupprimer
  7. @DM: J'ai eu un ami qui s'était engager dans la Navy.

    Je lui ai permis de crypter son porno gay sur ca clef usb en utilisant Truecrypt...

    Il s'est fait controler à l'aéroport.

    Ça carrière aurrait put tourné court si je n'avais pas été là ;).


    P.S. Ce n'est pas à cause du porno, c'est à cause du gay qu'elle aurrait pu tourné court. Si on découvre qu'il est gays, il est viré.

    RépondreSupprimer
  8. @Esurnir : Alors les village people chanteraient n'importe quoi ?

    @Zythom : Le facteur humain ! Il va falloir faire une procédure qui couvre ça :>

    Mettre des gros autocollant pas beau sur les clés pour les différencier...

    J'en ai deux identiques et je me plante toujours pour prendre la bonne.

    Encore une chance qu'il ne s'agisse que de copie de fichiers... Imagine le stress s'il avait fallu les ramener et repasser les douanes ? (enfin vive le chiffrement)

    RépondreSupprimer
  9. Le chiffrement c'est bien gentil, mais si le douanier tombe sur une partition chiffrée, il peut très bien exiger la clef et user de moyens de coercition pour l'obtenir.

    RépondreSupprimer
  10. @DM: Se faire fouiller son PC arrive. Un amis qui avait du aller d'urgence en dépannage en Israël s'est retrouvé bloqué à la douane lors du retour le temps pour leurs experts d'analyser le contenu de son disque dur. Heureusement qu'il n'y avait que du professionnel dessus ...

    @Zythom: Je profite de mon premier commentaire pour vous féliciter pour votre blog que je suis avec beaucoup de plaisir.

    RépondreSupprimer
  11. @DM: Oh il l'ont demander et utiliser.

    Le problème c'est que Truecrypt permet d'avoir deux clef >;). Une clef "livrable" (qui accedais à des fichier mp3, + un fichier texte contenant son numéro de carte bleu) et une clef privé qui permet d'accéder a son porno.

    @Dnucna: http://en.wikipedia.org/wiki/Don%27t_ask,_don%27t_tell

    Et d'arprès ce qu'il me dis et vu le nombre de blague sur les gays qu'il doit avaler sans broncher, ouais, c'est pas exactement comme la chanson :P.

    RépondreSupprimer
  12. Un peu dans le même genre de "belles conneries" (et d'ailleurs un peu à cause de vous Zythom), comme page d'accueil de mon navigateur Firefox j'ai mis le très esthétique site www.bonjourmadame.fr que vous avez eu la gentillesse de nous faire découvrir.

    Comme il m'arrive d'utiliser mon ordinateur portable ailleurs que dans l'enceinte de l'espace privé de mon intimité, en général, pour éviter une éventuelle situation embarrassante, je guette l'affichage de la page d'accueil pour la fermer aussitôt et ouvrir une page plus "classique"...

    Il m'arrive cependant d'oublier que j'ai mis ce beau site en page d'accueil (que je vous rappelle nous avoir dévoilé !), et il arrive que nous soyons quelques paires d'yeux figés sur l'écran plasma de mon portable à attendre l'affichage de la page du navigateur (c'est long, j'ai XP !), quand tout à coup je réalise que l'image qui va s'afficher risque de heurter la pudeur de certain(e)s, et à la grande stupeur de tous mes voisins que je sors brutalement de cette léthargique expectative, je me lance dans une frénétique manipulation du clavier et de la souris pour essayer d'échapper à la situation gênante d'une belle image incongrue qui va d'un coup me plonger dans l'embarras !

    Comme quoi, un petit moment de plaisir personnel peut se transformer en grand moment de stress !

    RépondreSupprimer
  13. Bah au Maroc cela serait passé comme une lettre à la poste... (ahem je blague!)

    RépondreSupprimer

Lectrice, admiratrice, avocate, magistrate, programmeuse, dessinatrice, chère consœur, femmes de tous les pays, lecteur, j'ai toute confiance en vous pour prendre bien soin de vérifier que votre prose est compatible avec les normes orthographiques et grammaticales en vigueur. Et si vous pouviez éviter les propos insultants ou haineux, je vous en serais reconnaissant.
N'hésitez pas à respecter ces quelques règles qui peuvent même s'appliquer en dehors de ce blog.

Les commentaires sur ce blog sont modérés. Votre message apparaîtra sur le blog dès que le modérateur l'aura approuvé. Merci de votre patience.