23 août 2009

De l'influence du gazouillement sur les statistiques

Je ne suis pas souvent à la pointe de la technologie, ou alors c'est plutôt par hasard, comme pour mon premier email de février 1989...

Je suis ce que l'on appelle un "suiveur". J'attends avec patience qu'une technologie soit éprouvée pour me l'approprier. Une sorte de réflexe de radinerie. Par exemple, j'aurais peut-être un iPhone dans un an, quand les prix auront baissé. Pour les blogs, je ne m'y suis vraiment intéressé qu'en septembre 2006.

Vous l'avez compris, bien qu'étant technophile, j'ai toujours été TRES raisonnable:
pas de Bi-bop, mais un Tatoo; pas de pc hardcore gamer à 8000 euros, mais un Dell 9200 de mai 2007; pas de FPS avec de vraies armes, mais une console Woui toute simple...

Bref, tout cela pour dire que j'ai un peu attendu avant d'aller tester Twitter...

Comme mes vacances étaient trop courtes, je me suis essayé dès la reprise à ce nouvel outil, bien après les étudiants iraniens. Je dois dire que, contrairement à beaucoup, je n'y excelle pas vraiment, mais je trouve l'outil assez intéressant pour ne pas l'avoir encore abandonné.

Mais surtout, je viens de me prendre un énorme twitt sur mes stats:


La raison? Ce message de Maitre Eolas.

Devant tant de lecteurs qui déboulent, je ne peux dire que "bonjour, et bienvenue!".

Moi qui ne suis qu'un simple "twit".

3 commentaires:

  1. Bonjour,

    Je fais parti de ceux qui sont arrivés en suivant le lien posté dans ce tweet ^^

    Votre post était intéressant (je suis développeur Web), agréable à lire, bref, depuis, vous avez une place dans mon aggrégateur RSS !

    Au plaisir de vous lire,
    Bonne continuation !

    RépondreSupprimer
  2. Idem ! Par maitre éolas, et déjà dans mes fils RSS.
    Bonne continuation !

    RépondreSupprimer
  3. A mon tour de confirmer. Votre blog est plus que digne d'intérêt. De ce fait, vous n'êtes donc pas un "twit" :)

    Je suis venu à votre blog en suivant le "blogroll" de Me Eolas, mais pas par ce twit. En fait, je suis encore un peu réfractaire à Twitter, je l'avoue.

    RépondreSupprimer

Lectrice, admiratrice, avocate, magistrate, programmeuse, dessinatrice, chère consœur, femmes de tous les pays, lecteur, j'ai toute confiance en vous pour prendre bien soin de vérifier que votre prose est compatible avec les normes orthographiques et grammaticales en vigueur. Et si vous pouviez éviter les propos insultants ou haineux, je vous en serais reconnaissant.
N'hésitez pas à respecter ces quelques règles qui peuvent même s'appliquer en dehors de ce blog.

Les commentaires sur ce blog sont modérés. Votre message apparaîtra sur le blog dès que le modérateur l'aura approuvé. Merci de votre patience.