17 novembre 2009

Indépendance

Il y a de plus en plus de lecteurs sur ce blog, et je vous remercie, chacun individuellement, de votre passage. Mais je me rends compte que cela m'impressionne un peu. C'est la raison pour laquelle j'écris de moins en moins. En contrepartie, je lis de plus en plus de blogs dont la qualité est bien supérieure à tout ce que j'ai jamais pu écrire ici. Et cela me donne des complexes.

Bien entendu, je ne cherche pas à me comparer aux autres blogs, mais je voudrais relâcher la pression que je me suis mis tout seul et revenir à l'idée initiale d'un blog plus futile et clairement sans prétention.

Indépendance vis à vis des experts:
Je ne suis pas le représentant d'une corporation, d'un groupement ou d'une association. Je n'appartiens pas à un réseau occulte, je n'entretiens pas de relations particulières dans le milieu de l'expertise, je ne suis pas le porte parole d'un mouvement particulier.
Cela me permet d'écouter sagement les doctes personnes et de disconvenir respectueusement si je ne suis pas d'accord.
Je ne suis redevable à personne et travaille en toute indépendance vis à vis de mes confrères. Cela n'empêche pas la courtoisie.

Indépendance vis à vis des magistrats:
Ce blog ne contrevient à aucune règle concernant l'expertise judiciaire. C'est la chambre disciplinaire de la compagnie des experts de justice de ma Cour d'Appel qui l'a décidé.
Je ne tire pas de gloire à être expert judiciaire, même si je suis fier d'être au service de la justice. J'aime travailler pour des magistrats, mais je n'en tire pas de bénéfice personnel. On me paye pour mon travail, je ne suis expert judiciaire que le temps de la durée de la mission confiée par le magistrat, je n'en tire pas de pouvoir particulier, ni de privilège. Je ne suis pas invité aux audiences solennelles des juridictions, et si j'ai eu la chance d'y assister une fois, c'est comme représentant de mon patron, à titre professionnel.
Je ne suis ni fonctionnaire, ni militaire, et je n'ai donc pas de devoir de réserve. Je suis soumis au secret professionnel, comme la plupart des personnes qui travaillent. Je ne peux pas faire état sur ce blog des éléments d’information qui ont été recueillis lors de mes opérations d'expertise et dont la divulgation pourrait porter atteinte à un intérêt légitime. Et c'est parfaitement normal.

Cette indépendance vis à vis des magistrats comporte également un autre volet plus difficile: il ne faut pas chercher à plaire. En effet, la tentation de plaire peut parfois être forte pour l'expert, s'il souhaite être désigné de nouveau. Il faut s'en garder, et rester sur le domaine de la technique et de la science. Il faut savoir dire "gris" quand c'est "gris", même si le magistrat vous demande un avis tranché. Il faut aussi savoir dire "je ne sais pas".

Il faut admettre de déplaire au risque de ne plus être désigné.

Cela s'adresse aux rapports d'expertise bien entendu, mais également aux à-côtés. C'est-à-dire à ce blog. Si ce blog déplait, et bien tant pis. J'aime à croire que l'on m'a choisi pour mes compétences techniques, pas pour mes opinions, ni ma capacité à être dans le moule.

Indépendance vis à vis du lecteur:
J'ai cité plusieurs fois sur ce blog une adaptation de Michel Eyquem, seigneur de Montaigne: en français, en anglais et en chinois. Je persiste: c'est ici un blog de bonne foi, lecteur. Il t'avertit dés l'entrée, que je ne m'y suis proposé nulle fin que domestique et privée: je n'y ai eu nulle considération de ton service, ni de ma gloire: mes forces ne sont pas capables d'un tel dessein. Je l'ai voué à la commodité particulière de mes parents et amis: à ce que m'ayant perdu (ce qu'ils ont à faire bientôt) ils y puissent retrouver tous les traits de mes conditions et humeurs, et que par ce moyen ils nourrissent plus entière et plus vive, la connaissance qu'ils ont eue de moi. Si c'eût été pour rechercher la faveur du monde, je me fusse paré de beautés empruntées, ou me fusse tendu et bandé en ma meilleure démarche. Je veux qu'on m'y voit en ma façon simple, naturelle et ordinaire, sans étude et artifice: car c'est moi que je peins. Mes défauts s'y liront au vif, mes imperfections et ma forme naïve autant que la révérence publique me l'a permis. Que si j'eusse été parmi ces nations qu'on dit vivre encore sous la douce liberté des premières lois de nature, je t'assure que je m'y fusse très volontiers peint tout entier et tout nu. Ainsi, cher Internaute, je suis moi-même la matière de mon blog: ce n'est pas raison que tu emploies ton loisir en un sujet si frivole et si vain. Adieu donc.

C'est donc avec un plaisir de fin gourmet que je vous annonce le retour des billets privés, insipides, anodins, frivoles et vains.

9 commentaires:

  1. Chic, nous avions déjà la rubrique "Privée", vous nous annoncez QUATRE nouvelles rubriques : insipide, anodin, frivole et vain.

    D'avance merci ;-)

    RépondreSupprimer
  2. Bonjour Zythom,

    Ne vous découragez pas, et continuez à écrire sur votre blog. Je me suis lancé dans l'aventure de l'expertise avec vos récits et j'apprécie votre sens de l'indépendance. Comme vous le décrivez tout au long de votre blog, vous êtes dans le vrai.

    Merci.

    RépondreSupprimer
  3. Si je ne m'abuse, l'assemblée de renouvellement c'est la première quinzaine du mois de novembre?
    alors vous êtes renouvellé pour 5 ans?

    RépondreSupprimer
  4. Bonsoir Zythom,
    N'ayez aucun complexe des blogs que vous pouvez lire, le votre est passionnant, attachant, et reflétant un personnage dynamique et généreux. Et en plus, il se lit facilement !
    Que demander de plus, sinon de continuer à vous lire pour notre plus grand plaisir :)

    RépondreSupprimer
  5. Ravi que vous continuiez !

    RépondreSupprimer
  6. A tous: merci pour vos encouragements.

    @Anonyme: Le dépôt des dossiers de réinscription doit se faire en début d'année je crois. Avec une réponse en mars (?). Donc pour l'instant, je suis toujours expert judiciaire, mais pas encore accepté pour cinq années supplémentaires.

    RépondreSupprimer
  7. "@Anonyme: Le dépôt des dossiers de réinscription doit se faire en début d'année je crois. Avec une réponse en mars (?)"

    Que nenni, vous pouvez déjà savoir si vous êtes réinscrit en téléphonant au Greffe de votre Cour d'Appel. Le calendrier est précis, le voici :

    Le décret du 23 mars 2004 détermine un calendrier précis pour procéder à l’examen des demandes de réinscription. Celles-ci doivent être formées avant le 1er mars de chaque année (art. 10, al. 1er). Le procureur de la République les instruit et transmet les candidatures à la commission de réinscription avant le 1er mai (art. 11). Puis, la commission doit transmettre avant le 1er septembre les candidatures au procureur général qui saisit le premier président de la cour d'appel aux fins d'examen par l'assemblée générale (art. 15, al. 1er). L'assemblée générale des magistrats du siège de la cour d'appel dresse enfin la liste des experts au cours de la première quinzaine du mois de novembre (art. 8).

    RépondreSupprimer
  8. @Anonyme: Vous décrivez donc la procédure que je vais suivre l'année prochaine:)

    RépondreSupprimer

Lectrice, admiratrice, avocate, magistrate, programmeuse, dessinatrice, chère consœur, femmes de tous les pays, lecteur, j'ai toute confiance en vous pour prendre bien soin de vérifier que votre prose est compatible avec les normes orthographiques et grammaticales en vigueur. Et si vous pouviez éviter les propos insultants ou haineux, je vous en serais reconnaissant.
N'hésitez pas à respecter ces quelques règles qui peuvent même s'appliquer en dehors de ce blog.

Les commentaires sur ce blog sont modérés. Votre message apparaîtra sur le blog dès que le modérateur l'aura approuvé. Merci de votre patience.