18 août 2010

Promotion 2015

C'est déjà l'effervescence dans mes équipes, bien que la mi-août soit à peine franchie. Il faut mettre l'école en ordre de bataille pour accueillir les étudiants, les nouveaux aussi bien que les anciens. Il y a des salles à reconfigurer, 75 ordinateurs à installer pour remplacer ceux devenus obsolètes, la sécurité à vérifier et toutes les améliorations à faire pour progresser dans la qualité (technique) de l'enseignement en tenant compte de toutes les remarques faites tout au long de l'année.

Il y a les commandes à faire, les commandes en retard, les demandes de dernière minute, les urgences imprévues. Il faut créer les comptes des nouveaux arrivants, les listes de diffusion, les groupes de TD et de TP...

Tiens, à propos des nouveaux, c'est quoi déjà le nom de la nouveau promo? La promotion 2015. Bien, et ils sont nés en quelle année ceux-là? En 1992?

1992, c'est l'année de mon doctorat...

Alors, je vais me prêter ici à un exercice classique, mais permettant de se remettre les idées en place:

Les étudiants qui ont 18 ans aujourd'hui et qui vont entrer dans l'école d'ingénieurs où je travaille (école en 5 ans sans classe prépa intégrée) sont nés l'année de la signature du traité de Maastricht également appelé traité de l’Union européenne. Cette Union comptait alors 12 pays membres.

C'est en 1992 que le nombre de domaines internets a franchi la barre du million (120 millions aujourd'hui). Il y a alors 26 sites web "raisonnablement fiables" dans le monde. Les navigateurs s'appellent Erwise et ViolaWWW. C'est aussi l'année de la naissance de NCSA Mosaïc, le premier navigateur web populaire.

Microsoft sort son Windows 3.1 (et Windows for Workgroups) se caractérisant par l'abandon du mode réel et la présence par défaut d'une police TrueType ainsi que de plusieurs polices utiles préinstallées.

Apple utilise encore une pomme colorée comme logo et étend sa famille Macintosh avec la gamme Performa.

1992 est aussi l'année du décès de John George Kemeny, mathématicien américain qui a développé le langage de programmation BASIC et de l'arrêt de la fabrication du ZX Spectrum.

Les étudiants de la promotion 2015 avaient deux ans lors de la découverte de la grotte Chauvet en Ardèche, trois ans quand le système GPS a été complètement opérationnel et cinq ans lorsque le robot Pathfinder se posa sur Mars. Ils avaient six ans lors de la sortie de Windows 98, soit l'âge que j'avais quand j'ai regardé l'homme marcher sur la lune pour la première fois.

Ils avaient neuf ans lors des attentats du 11 septembre 2001.

Purs produits de la génération Y, ils ne savent pas ce que c'est qu'une cassette audio ou un walkman. Pour eux, MP3 c'est un baladeur numérique, pas un format de fichier, un portable, c'est un téléphone et le minitel, le truc que mamie garde sur un napperon dans un coin. Ils n'ont jamais vu un cadran téléphonique rotatif et une cabine téléphonique, c'est un endroit (rare) pour appeler au sec avec son portable.

Ils ne savent pas ce que c'est qu'un monoski...

Maintenant que vous avez tous pris un petit coup de vieux, je vous rassure un peu: ils n'ont pas encore appris les joies des pointeurs de structures de pointeurs, ils n'ont pas encore compris qu'une probabilité nulle ne signifie pas nécessairement que l’évènement est impossible, ne connaissent pas encore les points d’Young-Weierstrass ni la norme ISO 9001...

Ils n'ont pas encore eu le temps de graver "i <3 u" dans le bois des tablettes des amphis.

Mais ils sont jeunes... eux.

11 commentaires:

  1. "Microsoft sort son Windows 3.1"
    Hein ? Mais c'est pas possible ça. Ha si, en fait. Mince, j'aurais cru ça beaucoup plus ancien, vu que déjà gamin je jouais sur un 95... Bon allez, je suis ptêt pas aussi vieux que votre message me l'a fait croire :p

    RépondreSupprimer
  2. ?? ==> http://www.maitre-eolas.fr/post/2010/08/13/M%C3%B8de-d-emplo%C3%A5#c127457

    ... et puis ...

    ?? ==> google book proba

    Au final, je crois que je n'ai toujours pas compris cette histoire de probabilité nulle mais je vais persister...

    RépondreSupprimer
  3. @Fredo: Personnellement, j'ai toujours été nul en probas, mais j'ai toujours adoré les paradoxes ou les problèmes où l'intuition est mise à mal.

    Exemple: j'ai dans un tiroir: 24 chaussettes rouges + 24 chaussettes bleues. Combien dois-je en sortir pour être sûr d’avoir au moins une paire correcte? (max réflexion 10s)

    RépondreSupprimer
  4. 25 ?
    Intéressant le terme de génération Y...

    RépondreSupprimer
  5. @Zythom : la réponse c'est 3

    Pour en revenir à la liste des choses que la promo 2015 n'a pas connu, il y a l'URSS et la RDA/RFA... et ca, ca fait mal :p

    RépondreSupprimer
  6. Pour les chaussettes, j'aurais dit "toutes", puisque la question ne précise pas qu'il faut donner le chiffre minimal. Je me demande ce qu'un prof me mettrait comme note...

    Pour ce qui est des probas, je ne suis pas prof de maths, mais l'erreur ne viendrait elle pas de considérer que 1/infini=0, alors que ce serait plutôt un approximation? (Sinon, comment fait on avec les nombres transfinis supérieurs à celui du nombre de réels entre 0 et 10?)

    RépondreSupprimer
  7. Oh punaise ! Et dire que j'ai encore en souvenir un Windows 1.11 dans mon tiroir à côté d'un « Walkman™ » toujours fonctionnel pour peu qu'y mette des piles.
    Pfff…

    /

    RépondreSupprimer
  8. @Fredo: parce que la probabilite n est pas vraiment zero, c est juste qu elle s en approche a l infini. Si vous jouez a pile ou face n fois, votre chance d avoir perdu a chaque fois est p=1/(2^n). Quand n approche l infini, p approche infiniment de 0. Mais, a chaque fois que vous jetez la piece vous risquez de perdre. Donc il est possible de toujours perdre meme si la probabilite approche infiniment 0.

    @zythom: les pointeurs vers les structures de pointeur... vive le c. Ces gamins avec java python et perl ne savent pas ce qu ils perdent...

    RépondreSupprimer
  9. Le fait de dire qu'une probabilité nulle ne signifie pas nécessairement que l’évènement est impossible est une convention de notation car il est impossible de définir un nombre réel qui soit plus petit que les autres. Dans le monde réel l'ensemble des solutions est toujours fini (ne serait-ce que par les limites de la mesure) et donc la plus petite probabilité sera supérieure à zéro. Ceci dit, la gréco-drosophyllosexuallité semble elle ne connaitre aucune limite!

    Pour ce qui est des pointeurs de structures de pointeurs, ça n'est rigolo que si ce sont des pointeurs de fonctions, sinon le code est trop lisible :-)

    RépondreSupprimer
  10. Pour les 24 chaussettes rouges et 24 noires, il faut en prendre au moins 3... Au pire on risque de prendre une de chaque couleur pour les 2 premières. Donc la 3eme sera obligatoirement de la même couleur que l'une des deux premières.

    Ceci fonctionne avec 200 chaussettes vertes et 200 chaussettes bleues... Mais ne fonctionne plus s'il y a 3 couleurs.

    :)


    D'un autre côté je n'aime pas les chaussettes rouges.

    RépondreSupprimer
  11. Moi je suis né fin 1991, mais ça ne m'empêche pas d'avoir utilisé des cassettes audio, des disquettes il y a quelques années, et des disques vinyles il y a encore une semaine.

    Le seul langage de programmation que je connais est le C donc je suis au point sur les pointeurs si ça peut rassurer Zythom.

    Et en plus, l'histoire de la probabilité nulle qui peut toujours arriver a été entrevue en terminale : pour une grandeur physique, il y a une infinité de valeurs (les réels). L'inverse d'une infinité tend vers 0, d'où la probabilité nulle, mais la grandeur physique, elle, admet bien une valeur.

    On a raté les débuts de l'informatique et de la télécommunication, mais j'espère qu'on verra les débuts des transmissions cerveau-machine , puisque ça a l'air si prometteur.

    RépondreSupprimer

Lectrice, admiratrice, avocate, magistrate, programmeuse, dessinatrice, chère consœur, femmes de tous les pays, lecteur, j'ai toute confiance en vous pour prendre bien soin de vérifier que votre prose est compatible avec les normes orthographiques et grammaticales en vigueur. Et si vous pouviez éviter les propos insultants ou haineux, je vous en serais reconnaissant.
N'hésitez pas à respecter ces quelques règles qui peuvent même s'appliquer en dehors de ce blog.

Les commentaires sur ce blog sont modérés. Votre message apparaîtra sur le blog dès que le modérateur l'aura approuvé. Merci de votre patience.