16 octobre 2010

Extinction

Il y a, dans l'école d'ingénieurs où je travaille, 150 extincteurs près desquels les étudiants et le personnel passent tous les jours. En tant que responsable informatique et technique, j'ai la charge de leur entretien et la responsabilité de leur bon fonctionnement aukazou.

Depuis toujours, le bon entretien de ces matériels est sous-traité auprès du fabricant qui s'assure, moyennant finance, que les appareils sont bien remplis, en bon état de fonctionnement, etc.

Un jour, alors que j'intervenais sur un feu de poubelle extérieure avec un seau d'eau, je me suis demandé pourquoi je n'avais pas eu le réflexe de prendre un extincteur. En fait, je me suis rendu compte que je n'avais jamais appris à m'en servir, autrement que lors d'une démonstration fictive faite par un pioupiou devant 140 personnes pendant mon service militaire.

Alors j'ai proposé au service RH d'organiser une formation à toute l'équipe de sécurité de l'établissement (vous savez, ceux qui viennent voir dans chaque bureau et chaque salle si tout le monde est sorti lorsque le signal d'alarme incendie s'est déclenché par accident). (Bonne) idée acceptée, et donc, nous voilà dehors, face à une cuve enflammée, à étudier le fonctionnement pratique des extincteurs.

Conclusions:
- Vous devez savoir qu'un extincteur normal se vide en 15s... et un extincteur de voiture en 5s (!) et qu'il faut donc appuyer sur la poignée uniquement quand vous êtes très près du feu.
- Que si vous n'êtes pas très costaud, l'extincteur fonctionne très bien posé par terre.
- Que les extincteurs à CO2 deviennent très très froids, et qu'il faut donc les manipuler avec précaution (si vous voulez garder la peau de vos mains).
- Que les extincteurs à poudre envoient une poudre bleue dans un nuage de poudre qui fait tousser.
- Qu'il n'y a pas de recul (avec les extincteurs traditionnellement accessibles au public).
- Que la manipulation est toujours la même: on tire un coup sec sur la goupille pour la retirer, on appuie sur un bouton pour percuter ou simplement sur la poignée.
- Qu'il est bon de procéder à un essai (un petit pschittt) avant de se trouver à 30 cm du feu.
- Qu'il ne faut pas crier "au feu!", sauf si vous êtes militaire ou si vous êtes agressé dans la rue...

Pensez également, la prochaine fois que vous serez sur votre lieu de travail, à prendre quelques minutes pour lire le mode d'emploi de l'extincteur le plus proche. On ne sait jamais...

16 commentaires:

  1. Je me suis souvent posé la question des extincteurs, sachant qu'il y a différentes classes (A, B et C) applicables à différents types de feux, mais j'ai jamais réussi a retenir la correspondance avec l'origine du feu (électrique, hydrocarbures...).

    Je vais essayer de penser à m'inscrire à la prochaine session de formation sécurité incendie dans mon labo de recherche...

    RépondreSupprimer
  2. Et de ne surtout pas "claquer" l'extincteur (après le dégoupillage) en mettant le nez au-dessus, car il est arrivé qu'à la détente un boulon saut et traverse la cervelle du pauvre mec. Donc toujours le faire accroupi à côté de l'extincteur et sans mettre ne nez dessus (je n'ai pas dit de viser le voisin !!!)

    RépondreSupprimer
  3. Merci pour ce rappel, ô combien instructif, sur ce sujet.
    Pour ma part, j'ai la fâcheuse tendance à repérer où sont les différents extincteurs et sorties de secours des lieux que j'occupe.

    Au plaisir de vous relire.

    RépondreSupprimer
  4. Ah ben tiens, du coup, j'ai regardé celui que je me suis acheté y'a deux ans (à poudre, 2kg) et j'avais jamais vu la jauge de pression à vérifier tous les 6 mois.

    Et comme je vis dans une bibliothèque, , autant faire doublement attention.

    Bon, je vais voir pour ajouter un raccrod suppémentaire à mon tuyau d'arrosage

    RépondreSupprimer
  5. Attention au extincteurs a poudre. Actuellement ils sont reserve a un usage en exterieur. En interieur; la "poudre" cause des dommages "colateraux" et les assurances refusent de rembourser ses dommages. J'ai regulierement (tous les 2 ans) une formation, donnee par un pompier, au maniement des extincteurs dans ma societe. On y apprend a eteindre un feux de palette de bois et un feux de gasoil en utilisant les extincteurs presents dans les locaux. Effectivement, les extincteurs CO2 deviennent tres froids ...

    RépondreSupprimer
  6. @Anonyme: Vous avez raison; Le formateur, ancien pompier, nous a prévenu sur les dangers de la poudre, en particulier dans les armoires électriques.

    Dans mon cas, le problème de l'école n'est pas tant avec les assurances, qu'un problème de préservation de la vie des personnes s'y trouvant. Je préfère perdre mes bâtiments, mon travail, qu'une seule vie humaine.

    RépondreSupprimer
  7. En fait, il faut bien se dire une chose : le type d'extincteur n'est pas là par hasard. Et tous les extincteurs en bâtiment peuvent éteindre les incendies d'origine électrique banals, comme l'alim d'un ordi de bureau.

    Même les extincteurs à eau : c'est bien marqué jusqu'à 1000v, mais tenir à plus d'un mètre du foyer.

    Et tout extincteur a son mode d'emploi marqué dessus.

    RépondreSupprimer
  8. pouquoi ne faut-il pas crier "au feu" ?

    RépondreSupprimer
  9. @Jan: Dans tous les établissements recevant du public vous trouverez sur les consignes de sécurité affichées "il ne faut pas crier au feu". La raison est très simple: cela semble générer une panique. Il est donc conseillé de faire sortir les personnes par une alarme sonore (utilisée régulièrement lors des exercices).

    Le cas des militaire est tout autre: on considère que la discipline est suffisamment forte pour que l'évacuation se passe dans le calme. Dans toutes les casernes, vous trouverez donc inscrit sur les consignes de sécurité incendie: "Criez au feu"...

    Enfin, concernant une agression dans la rue, si vous appelez au secours, peu de personnes viendront vous porter secours. Alors que si vous criez "Au feu", tout le monde ouvrira ses fenêtres :)

    C'est ainsi.

    RépondreSupprimer
  10. en effet, c'est bon à savoir

    RépondreSupprimer
  11. Le grand public n'est pas suffisamment informé des risques notamment liés au feu.

    Pour continuer sur le sujet des types de feu et des réactions à avoir (ou à ne pas avoir), "jeter de l'huile sur le feu" n'est pas qu'une expression :
    http://www.youtube.com/watch?v=adu3sqj10Ww

    RépondreSupprimer
  12. Une précision glanée lors de ma formation l'année dernière au maniement des extincteurs.

    Lors de l'utilisation d'un extincteur à eau, il faut se protéger en commençant à pulvériser un peu d'eau a environ un mètre de son visage (mais en direction du feu) pour faire retomber la chaleur à proximité.

    Et j'ai également eu droit au même conseil que guillaume, attention lors de la percussion a ne pas avoir la tête au dessus.

    RépondreSupprimer
  13. Faites attentions avec les extincteurs. Un jour j'ai fait ça :

    http://www.jrrvf.com/cgi-bin/if1/display.cgi?id=252&sort=date&storyview=toc&chapter=265

    (dernier paragraphe, et début de la page suivante)

    J'admets que je n'étais pas en pleine forme mais quand même... Ca part au quart de tour, ces trucs-là !

    RépondreSupprimer
  14. D'ailleurs, je n'ai jamais vu d'extincteur à poudre en entreprise, seulement des extincteurs au CO2 (feux électriques, notamment) et à eau (feux de solides).

    J'ai assisté à une formation extincteur, mais le formateur ne nous a pas averti des risques lors de la percussion ou du refroidissement des extincteurs au CO2 (lequel est d'ailleurs évident si on réfléchit d'un point de vue thermodynamique, mais je n'y avais pas pensé).

    RépondreSupprimer
  15. les extincteurs à CO2 produisent de la neige carbonique qui affiche fièrement -80 degrés Celsius, ce qui explique les brulures de tous quidam qui essayerait de s'en servir et le tenant par autre chose qu'une poignée.

    l'autre chose intéressante à ce souvenir c'est qu'un extincteur peut être utiliser sur des tous petits feux ou pour protéger (refroidir) le passage lors d'une évacuation.

    Vous nous faites un topo sur les gaz d'extinctions dans les salles machines?

    RépondreSupprimer
  16. - vous avez oubliez de dire qu'il faut viser la base des flammes "par au dessus" si on utilise une douchette sinon le truc enflammé peut bouger et mettre le feu ailleurs (poubelle...)

    Le top, c'est les truc au C02, c'est le moins sale (bien vérifier que la poire est bien visé, sinon attention au recul).
    Le truc à poudre, c'est bon pour les parking, cela pourris complètement une pièce.
    Les trucs à eau fonctionnent pas mal aussi, mais ne sont pas recommandé dans les feux de liquides.

    RépondreSupprimer

Lectrice, admiratrice, avocate, magistrate, programmeuse, dessinatrice, chère consœur, femmes de tous les pays, lecteur, j'ai toute confiance en vous pour prendre bien soin de vérifier que votre prose est compatible avec les normes orthographiques et grammaticales en vigueur. Et si vous pouviez éviter les propos insultants ou haineux, je vous en serais reconnaissant.
N'hésitez pas à respecter ces quelques règles qui peuvent même s'appliquer en dehors de ce blog.

Les commentaires sur ce blog sont modérés. Votre message apparaîtra sur le blog dès que le modérateur l'aura approuvé. Merci de votre patience.