21 octobre 2010

Recrutement des jeunes

Je suis parfois sidéré de la manière que peuvent avoir les étudiants de chercher du travail (stage ou emploi). Beaucoup d'entre eux préparent consciencieusement leur CV et leur lettre de motivation, plus ou moins sur le même modèle, puis adressent tout cela aux entreprises, par email ou par courrier papier, à l'adresse trouvée dans les annuaires spécialisés.

Certains viennent s'ouvrir à moi de leurs difficultés: "J'ai envoyé 200 lettres, et je n'ai encore aucune réponse positive".

J'écris donc ce billet pour tous les étudiants (ou pas) qui cherchent leur premier emploi. Je souhaite me concentrer sur un point rarement abordé (il me semble): l'obtention de l'entretien. Vous avez donc déjà digéré 2000 sites web et manuels vous expliquant comment rédiger votre CV et/ou lettre de motivation.

La méthode que je vais vous présenter est simple, universelle, et a été testé par un grand nombre de mes étudiants. Elle a pour base l'idée qu'il faut se prendre en main et OSER.

-----------------------------------------

Tout d'abord, chercher du travail, c'est DIFFICILE. On ne peut pas généralement se contenter de faire fonctionner une photocopieuse et la machine à poster. Il faut CIBLER.

Bon, alors là, j'ai droit en général à la remarque suivante: "Oui, mais moi, je ne connais personne..."

Cela tombe bien, moi non plus.

1) Vos critères:
Pour trouver l'entreprise qui a besoin de vous, il faut commencer par faire une recherche dans un annuaire spécialisé. Il y a les pages jaunes, mais aussi beaucoup d'outils tels que le Kompass. Vous y chercherez les entreprises selon vos propres critères: taille (TPE, PME, grands groupes...), situation géographique, secteurs d'activité, etc. La plupart des centres documentaires de vos écoles sont abonnés à ce type d'annuaires.

2) La liste:
Vous obtenez enfin une liste d'entreprises qui vous semblent pouvoir correspondre à vos aspirations. Classez cette liste par ordre de préférence. Ne commencez pas forcément par celle qui vous plait le plus, afin de roder votre méthode d'approche. Pour chaque entreprise de la liste, créez un dossier (papier ou électronique selon vos goûts) dans lequel vous allez stocker toutes les informations que vous allez obtenir sur cette entreprise, ET celles que vous allez lui envoyer.

3) Le phoning:
C'est l'étape la plus importante. Vous ne connaissez personne dans l'entreprise ciblée? Normal, tout le monde n'a pas un papa Président de la République. Par contre, vous avez le numéro du standard, ou celui des ressources humaines. Notez les dans vos fiches, mais inutile de vous y frotter: ces personnes sont aguerries aux techniques de rembarrage téléphonique.
Par contre, ajoutez votre chiffre fétiche aux derniers numéros du numéro de téléphone du standard, et tentez votre coup. Par exemple, un numéro de standard qui se termine par 00? Et bien remplacez le double zéro par 12 (ou 07, 13, etc).

4) Mais qui êtes-vous?
Bien sur, vous n'avez aucune idée de sur qui vous allez tomber: un ingénieur, une secrétaire, un stagiaire, une personne de l'entretien... Tant pis: présentez-vous poliment et demandez si vous êtes bien chez l'entreprise TRUC. Il n'y a aucune raison que la personne qui a décroché le téléphone vous rentre dedans. Par contre, elle va très vite vous demander qui vous êtes et ce que vous voulez. Là, il faut avoir préparé une petite explication. Personnellement, je suis plutôt pour l'explication "recherche de stage", même si vous êtes en recherche d'emploi. Cela fait moins peur.

5) L'accroche:
Il vous faut absolument garder le contact avec la personne que vous avez au bout du fil. Dites lui par exemple: "Me permettez-vous de vous poser quelques questions sur l'entreprise pour me faciliter ma recherche de stage?". Rares seront les sans-cœur qui se débarrasseront de vous immédiatement. Posez alors quelques questions judicieusement choisies, comme par exemple: "Y a-t-il souvent des stagiaires dans l'entreprise?" etc. Après quelques questions innocentes, demandez "Y a-t-il un gros projet en cours actuellement dans l'entreprise?". Si la personne vous parle plutôt "plan de licenciement", inutile de perdre votre temps (et le sien). Abrégez la conversation poliment.

6) Le chef de projet:
Si par contre, la personne vous dit fièrement que l'entreprise vient de décrocher le contrat du siècle, posez lui des questions autour de ce projet et en particulier: "Pensez-vous que le chef de projet va avoir besoin de stagiaires?". Quelle que soit la réponse, demandez lui dans quel service travaille le chef de projet concerné par le gros contrat et en particulier le nom de cette personne. Faites parler votre interlocuteur de ce qu'il connait le mieux, son service, son travail. Vous verrez, c'est fou ce que l'on obtient comme information sur une entreprise par ce biais, comme par exemple sur la (bonne) ambiance de travail.

7) La recommandation:
Avant de raccrocher, demandez à votre interlocuteur s'il peut vous passer les coordonnées du chef de projet (téléphone direct), et - cerise sur le gâteau - demandez lui si vous pouvez l'appeler de sa part (et prenez le nom de votre interlocuteur). Là encore, vous verrez que votre culot sera en général payant, la personne vous donnera les informations demandées.

8) Le coup de grâce:
A ce stade, vous disposez d'un vrai point d'entrée dans l'entreprise: le nom d'un responsable d'un projet prometteur qui risque d'avoir besoin d'embaucher du personnel, avec en plus la recommandation d'une autre personne de l'entreprise. Appelez cette personne et proposez lui vos services (stage ou emploi). Il faut être prêt à se présenter oralement de manière simple et brève. Vous devez faire bonne impression. L'objectif étant d'envoyer un CV qui sera lu attentivement, demander lui (ou faite confirmer) ses coordonnées (service, bâtiment...). Dites lui que vous lui adressez un CV dès aujourd'hui, et remerciez la pour le temps consacré au téléphone.

9) Le suivi:
Vous pouvez donc ajuster votre CV pour qu'il colle parfaitement aux besoins de l'entreprise (sans mentir ni inventer). Vous pouvez rédiger une lettre de motivation commençant par "Suite à notre conversation téléphonique de ce jour, je me permets de vous adresser comme convenu". Il reste à envoyer le tout par la poste. Enfin, n'oubliez pas de conserver précieusement une copie des CV et courriers pour vous y retrouver lors d'un entretien que vous ne manquerez pas d'avoir avec cette personne (rien n'est plus catastrophique que d'avoir à la main un CV différent de celui que l'on a envoyé).

10) Le suivi bis:
Tout le monde est débordé, ou prêtant l'être. Votre CV est peut-être sous une pile de dossiers encore non traités. N'hésitez pas à rappeler votre correspondant une semaine après lui avoir envoyé votre CV. Demandez lui poliment s'il a bien reçu votre courrier, s'il a eu le temps de le traiter. Demandez lui s'il peut vous accorder un rendez-vous afin que vous puissiez vous présenter.

-----------------------------------------

Les étudiants à qui je fais ce discours réagissent de manière variée. Certains trouvent que cela dépasse leur capacité d'improvisation. D'autres ont du mal à comprendre qu'il soit si difficile de trouver du travail (ceux là n'ont en général pas encore commencé à chercher). Cette présentation leur aide à comprendre que la recherche d'emploi est avant tout une affaire de contacts humains et qu'il ne faut pas hésiter à sortir un peu des sentiers battus.

Et tous les étudiants qui l'ont appliquée travaillent actuellement.
Et de cela, je suis fier.

-----------------
Source image: "La vie est trop courte pour se tromper d'emploi" jobsintown.de
Cliquez sur l'image pour l'agrandir.

17 commentaires:

  1. Wow, du social engineering pour trouver du travail! ;)

    RépondreSupprimer
  2. Brillant !
    En espérant de ne pas tomber sur ces entreprises dont la manie est d'enchainer les stagiaires pour un moindre coût...
    Je vais pouvoir ranger mon matériel d'espionne, je lis ici qu'il y a plus simple que la filature d'employeurs.

    RépondreSupprimer
  3. Tactique franchement géniale : je retiens pour mes étudiants (et rendrai à César ce qui est à César, bien sûr)!

    RépondreSupprimer
  4. À l'ANPE ils appellent ça "enquête métier", ça permet de "créer son réseau", pour trouver un emploi par le "marché caché" et autres termes de novlangue plus laids les un que les autres mais bon c'est vrai que c'est ça qui marche. Le marché caché (les emplois qui ne sont pas dans les petites annonces) représenterait 50 à 70% des embauches chez les cadres.

    Bon les formateurs que j'ai vu ne vont pas forcément jusqu'à proposer d'appeler un numéro au hasard quand même, on peut aussi trouver un nom ou un numéro directement dans un annuaire d'entreprise (sur son site par exemple) ou en googlant un peu. Mais la démarche est bien celle là: contacter directement quelqu'un dans l'entreprise, sans se présenter directement comme un chercheur d'emploi mais pour avoir des informations sur l'entreprise.

    Pour trouver des entreprises qui ont besoin d'embaucher il y a aussi les revues de presse de la chambre de commerce et de l'industrie, et les informations en général (exemple: "IBM ouvre un datacenter à Seclin", "Lancement du nouveau Furet.com en octobre", etc. - oui j'étais dans le Nord à l'époque).

    Bon moi j'ai pas mis en pratique, appeler les gens directement comme ça avec de faux prétextes ça demande une dose de culot qui dépasse de loin mes capacités mais il parait que ça marche en effet.

    RépondreSupprimer
  5. Cela marche et même fort bien.
    en début de L2 j'ai eu un stage de 6 mois a réaliser.
    Grâce au culot et sans mentir d'un chnouilla j'ai eu le plaisir d'intégrer un lab R&D d'une multinationale et de travailler avec un stagiaire en stage de fin d'étude (bac+5), et ce pour le même travail.

    Le point d'entré détaillé est important, mais il faut aussi préparer les entretiens. (j'en ai eu deux pour mars pars, un technique et un administratif, et j'ai même eu le loisir de négocier ma rémunération de stage qui fut au alentour du triple du minimum légal (et initialement proposé)).

    Pour bien les préparer il faut juste comprendre que l'information c'est le pouvoir, et que google vous aide beaucoup.
    Ne pas hésitez a anticiper les questions a l'avance pour préparer des réponses et ainsi pouvoir diriger un minimum la conversation.

    Bonne chance a vous, je remets ca en septembre pour une alternance cette fois-ci, on verra bien.

    RépondreSupprimer
  6. Le meilleur moyen c'est aussi d'aller sur le site internet de l'entreprise rubrique carrières ou emplois ou stages puis direction kompass pour le mail de la drh.

    RépondreSupprimer
  7. Bonjour,

    Très bonne idée !!!
    Je retiens aussi.

    Petite remarque : dans la pub (l'image), la fille lave dans la "machine à laver" et le garçon apporte son linge sale !!
    A les stéréotypes quand même !!!

    RépondreSupprimer
  8. Un grand merci, je viens de terminer mes études d'administrateur reseau, a partir de mercredi matin j'applique ta méthode :)

    RépondreSupprimer
  9. Bonjour, c'est la toute première fois que je fais un commentaire sur ce blogue, parce que c'est la toute première fois qu'il y a un détail avec lequel je ne suis pas d'accord :-)

    Cela concerne le conseil de demander un stage quand on veut un emploi :
    - d'abord vous mentez sur la position dans laquelle vous êtes et tôt ou tard vous le regretterez ;
    - ensuite on augmente les chances d'être pris en stage par une boite qui propose du travail précaire ;
    - enfin, dans certains boites, et surtout les plus intéressantes, on risque de vous refuser d'emblée, sans chercher à savoir plus par manque de temps, parce que si vous demandez un stage, c'est que vous n'avez pas fini vos études et qu'on ne veut que des personnes, sinon opérationnelles, au moins qui ont finis leurs études.

    Cela dit, effectivement, ça augmente les chances de décrocher un emploi, mais la contrepartie, n'est pas à la hauteur.

    RépondreSupprimer
  10. @Benoît: Vous avez parfaitement raison, il ne s'agit pas de mentir à l'entreprise et obtenir un entretien pour un stage alors que l'on cherche un emploi.

    Il s'agit simplement de réussir à tenir une conversation avec une personne de l'entreprise suffisamment longtemps pour obtenir des informations vous permettant ensuite de cibler correctement votre demande d'emploi.

    Le hasard faisant bien les choses, vous avez de grandes chances de tomber sur une personne qui n'est pas un décideur, et se présenter comme chercheur d'emploi lui fera peur. Mais ce n'est pas indispensable, et ce qui compte est bien évidemment d'être cohérent et de ne pas mentir lors des courriers et de l'entretien, quitte a expliquer le stratagème (qui montrera votre débrouillardise).

    RépondreSupprimer
  11. il ne faut jamais sous estimer l'importance des anciens de l'école ou de l'université dans la recherche d'un stage ou d'un premier emploi. C'est souvent une porte d'entrée pratique et plus aisée.

    RépondreSupprimer
  12. Si je comprend bien, la meilleur façon d'obtenir un emploi est de ne surtout pas passer par le service RH, dont c'est fonction de recruter/trouver des candidats.

    La question qui me vient, c'est a quoi servent réellement ces gens la ?

    RépondreSupprimer
  13. Waouh, avec tout le respect que l'on vous doit cher monsieur Zythom car j'apprécie votre blog depuis un certain temps maintenant, j'espère que cette méthode ne va pas devenir répandue. Sinon ça va vite énerver les gens en poste de répondre aux 10% de gens sans emploi en France.

    D'ailleurs si on imagine que quatre personnes sur cinq n'ont pas de téléphone sur leur lieu de travail et un sur deux n'est pas accessible sans passer par le standard on arrive à un chercheur par personne joignable (stat non sérieuse, c'est pour forcer le trait, mais pensez-y) si chaque chercheur passe 10 coups de fil par jour ça veut dire qu'on va être dérangés sans cesse..

    Bien sûr mes ratios sont pure invention, mais vu la masse de chercheurs d'emploi, j'espère vraiment qu'ils ne suivront jamais votre idée (pas mauvaise dans le fond).

    Sans rancune, un fidèle lecteur étonné par la méthode.

    RépondreSupprimer
  14. @Anonyme : à licencier ?

    RépondreSupprimer
  15. Merci beaucoup de ces explications claires, précises et cette astuce culottée, sans doute payante.

    Concernant (1)"Vos critères", j'ai utilisé pour ma part, le site régional de la Chambre de Commerce et d'industrie. J'y ai trouvé un moteur de recherche d'entreprises utile et équipé.
    Si l'idée peut être profitable à quelqu'un...

    RépondreSupprimer
  16. Actuellement en stage de fin d'etude et futurement à la recherche d'un emploi, je me permets de c/c votre post pour le garder precieusement =)
    en espérant que ca marche !

    RépondreSupprimer
  17. De la PNL mâtinée de cheval de Troie ? J'approuve ! A essayer...

    RépondreSupprimer

Lectrice, admiratrice, avocate, magistrate, programmeuse, dessinatrice, chère consœur, femmes de tous les pays, lecteur, j'ai toute confiance en vous pour prendre bien soin de vérifier que votre prose est compatible avec les normes orthographiques et grammaticales en vigueur. Et si vous pouviez éviter les propos insultants ou haineux, je vous en serais reconnaissant.
N'hésitez pas à respecter ces quelques règles qui peuvent même s'appliquer en dehors de ce blog.

Les commentaires sur ce blog sont modérés. Votre message apparaîtra sur le blog dès que le modérateur l'aura approuvé. Merci de votre patience.