30 juin 2011

Messages de service

Bienvenu à tous les nouveaux lecteurs, dont la plupart sont propulsés ici par le numéro de MISC de juillet/août 2011. Bonjour également à tous les anciens lecteurs, il n'y a pas de raisons que je ne les salue pas aussi. Merci pour votre fidélité.

Plusieurs personnes utilisent le petit outil de contact chiffré et anonyme que j'ai mis en place en haut à droite de ce blog, ce qui est très bien. Par contre, ceux qui souhaitent ou attendent une réponse lorsqu'ils utilisent ce chiffrage anonyme doivent impérativement inclure dans leur message une adresse email ou un lien vers leur compte privacybox... Sinon, je n'ai aucun moyen de leur répondre, puisque l'anonymat est garanti par cet outil. C'est parfois un peu frustrant de se dire que certains peuvent penser que je ne prends pas le temps de leur répondre: je réponds toujours aux courriers qui me parviennent.

A ce propos, je reçois aussi beaucoup d'emails de personnes qui me font l'honneur de vouloir me choisir comme expert judiciaire à titre privé pour les aider dans leur affaire judiciaire (informatique, j'ai très peu de compétence en bâtiment ou en médecine). Je rappelle ici que je ne souhaite pas utiliser la (relative) notoriété de ce blog pour générer du chiffre d'affaire: je n'accepte donc aucun dossier par ce biais.

De toutes manières, je ne prends que très très rarement des expertises à titre privé (deux fois en 12 ans). Je ne travaille que pour les magistrats ou les OPJ lorsque ceux-ci ont besoin de mes services. C'est un choix personnel.

Inutile donc d'insister, je renvoie systématiquement vers votre avocat qui sera mieux placé que moi pour vous conseiller sur les procédures à suivre. Réservez lui votre temps et votre argent.

On me demande souvent mon avis sur la qualité d'une candidature pour postuler à l'inscription sur les listes d'experts judiciaires. Je suis très flatté, bien que j'ai conscience que c'est surtout le fait de la rareté des blogs d'experts judiciaires informatiques qui amène vers moi. Ma réponse est toujours la même: il n'y a pas de condition sur le nombre d'années d'expérience (je suis très fier d'avoir été accepté à 35 ans), il n'y a pas de profil type, l'activité d'expert judiciaire est une activité annexe (vous devez avoir un job principal et si possible accès à des moyens informatiques importants), je n'embauche pas et enfin je vous recommande la lecture de ce billet et de tous les liens qu'il comporte.

A propos de billets, j'ai une tonne d'histoires dans les tuyaux, mais j'en cherche depuis plusieurs jours une qui ne soit pas aussi sombre que celles que je publie sur ce blog habituellement. Je constate avec effarement que je suis incapable pour l'instant d'écrire quelque chose de joyeux. Cela me mine profondément car cela me renvoie à moi-même une triste réalité: je ne suis pas quelqu'un de rigolo... Du coup, je pense que les prochains billets vont être encore plus déprimant que d'habitude. C'est le rôle de ce blog pour moi. Cher lecteur, passe ton chemin.

Je subis en ce moment une pression professionnelle très forte qui ressemble assez à un burnout. J'ai choisi depuis 4 ans d'assumer, en plus de mon travail habituel, les missions d'une personne qui a quitté (en bons termes!) mon entreprise. Une sorte de "travailler plus pour élargir mon horizon professionnel". C'est passionnant, j'ai le soutien et la confiance de mon patron, mais c'est épuisant, physiquement et moralement. Je ne suis pas nécessairement à la hauteur de la confiance qui m'a été faite.

Cette période d'hyperactivité professionnelle coïncide avec un arrêt des appels des magistrats ou des OPJ pour me confier des missions d'expertise, et cela depuis environ six mois. Soit c'est une question de budget, soit mes travaux précédents ont été mauvais. Dans les deux cas, c'est un peu démoralisant. Le bon côté de cette situation, c'est que je n'ai plus à faire de recherches d'images et de films pédopornographiques. Soyons positifs et disons que c'est parce que le gouvernement a enfin compris qu'internet n'est pas un repaire/repère de pédonazis (je n'ai pas l'air ce soir, mais j'arrive à faire semblant d'être optimiste).

Enfin, j'arrive à tenir ma décision d'aller chaque jour au travail et d'en revenir à vélo. C'est une satisfaction personnelle, même si je vois un peu moins mes enfants (que j'accompagnais le matin).

Pour la peine, je vous offre une image d'une pub glanée sur internet et qui m'a fait sourire malgré mon moral en berne (image cliquable). Les publicitaires ont parfois de bonnes idées.


Si vous êtes toujours là après ce billet, à bientôt et surveillez vos fils RSS ;-)

13 commentaires:

  1. "Je ne suis pas nécessairement à la hauteur de la confiance qui m'a été faite."
    Pour peu qu'on puisse se fier à ce qu'on perçoit de quelqu'un en lisant son blog, je crois que vous faites et ferez parfaitement l'affaire. De ce que vous avez déjà raconté sur cette part de votre travail, vous faites de votre mieux et utilisez comme il faut les ressources à dispositions; il ne reste qu'à espérer que la masse de travail et la fatigue qui en découle vont diminuer, même si les écoles restent souvent très actives même en plein été :)

    RépondreSupprimer
  2. Salut Zythom,

    les "anciens lecteurs" seront surement de mon avis : vous n'avez pas à vous excusez de la noirceur de vos billets. Ceci est votre "blog sur fond noir" et nous choisissons de vous lire (et pour certain même de s'abonner! :-) )

    "Je ne suis pas nécessairement à la hauteur de la confiance qui m'a été faite." A moins d'être très mal organisé (ce qui n'a vraiment pas l'air d'être votre cas) il ne faut pas confondre surbooking et incompétence.
    A un moment, comme vous le dîtes, le burnout peut nous rattraper. Il faut alors savoir faire la part des choses et ne pas douter de ses capacités professionnelles!

    Courage!

    luce, un jeune "ancien lecteur"

    RépondreSupprimer
  3. Bonjour,

    Je confirme le fait que vous répondez toujours, avec politesse et gentillesse, aux mails qui vous sont adressés.

    Je ne veux pas faire de la psychologie de comptoir, mais la plus part des formations contre le stress ( et l'expérience) disent qu'il y a toujours une grosse différence entre le travail que l'on nous demande de faire et celui que nous pensons devoir faire.
    C'est toujours nous qui nous mettons la pression et pensons devoir en faire plus ou mieux ou plus rapidement, voire les trois.

    A vous lire, le nombre de projets que vous menez de front est impressionnant. Envoyez se faire voir ce qui vous font des reproches il ne font qu'appuyer sur les soucis visibles (votre doute permanent) pour garder un semblant de contrôle.

    Continuez de faire ce que vous faites si bien : mener à terme de beaux projets, bien pensés et ne gardez le doute que pour en vérifier la bonne organisation.

    Pour le reste appliquer la méthode téflon, laisser glisser.

    RépondreSupprimer
  4. "Je ne suis pas nécessairement à la hauteur de la confiance qui m'a été faite."
    À lire ce que vous publiez dans ce blog et entre vos lignes, et l'impressionnante implication que vous y montrez, je pense au contraire que vous méritez pleinement cette confiance.
    D'ailleurs, le simple fait que vous vous posiez cette question ne fait que renforcer cette certitude.

    RépondreSupprimer
  5. un repaire, pas un repère :)

    RépondreSupprimer
  6. Bonjour Zythom,

    Je pense qu'au contraire ce qui fait la particularité de votre blog est les sujets traités dont la nature est forcément triste et sombre (Pas tout le temps non plus).
    Ainsi que la sincérité dont vous faites passer vos propos qui font que ce blog est différent des autres.

    Et pour vous suivre sur Twitter, perso je vous trouve rigolo ;)

    RépondreSupprimer
  7. Bonjour,
    votre blog est surement un de mes blogs préférés, il est très intéressant. Pas grave si ce n'est pas la grosse poilade. Votre blog relate en partie ce que vous voyez à travers vers votre fonction d'expert judiciaire, et forcement ce n'est pas joyeux. Le monde n'est pas gai, ce n'est pas de votre faute. J'espère que vous continuerez à écrire des articles longtemps.

    RépondreSupprimer
  8. Cher Zythom,
    Vous avez reçu aujourd'hui un inestimable cadeau.
    Sid vous a gratifié d'un commentaire dépourvu de fautes d'orthographe.
    J'ai du mal à établir un lien de cause à effet entre ses débuts dans le parachutisme et cet exploit.
    Par contre, je peux vous rassurer sur les bienfaits du temps qui passe.
    Lorsque j'étais en activité, j'ai vécu les mêmes tourments que vous.
    Depuis que je suis retraité, ma vie est bouleversée.
    J'ai fêté hier mes trente trois ans de mariage et je ne me pose plus de questions.
    C'est ma femme qui s'en charge.
    Cordialement,
    AGP.

    RépondreSupprimer
  9. Bonjour Zythom,

    Je suis votre blog avec assiduité depuis déjà fort longtemps (en temps internet...).
    Vous êtes à l'évidence un grand professionnel, un homme de conviction et d'engagements.

    Bref, je vous apprécie beaucoup et attends toujours avec impatience vos nouveaux posts.

    Gardez le moral !!!

    RépondreSupprimer
  10. Un autre expert en informatique4 juillet 2011 à 12:25

    Bonjour,
    Concernant la notable "disparition" d'OCE et autres dossiers depuis quelques mois, je confirme le phénomène.
    Quelques confrères m'ont dit que c'était un effet classique de l'approche des élections et des éventuelles réorganisations de postes qui pourraient s'ensuivre. A voir...

    RépondreSupprimer
  11. Je vous crois plus exigeant envers vous-même que ne le sont ceux qui vous font confiance. Si tel est bien le cas, vous méritez bien la confiance qui vous est faite, sauf si vous êtes votre propre commenditaire :)

    Tout mon soutien digital en ces temps difficiles! Et à vous lire, surtout.

    RépondreSupprimer
  12. @ Un autre expert en informatique
    ''Concernant la notable "disparition" d'OCE et autres dossiers depuis quelques mois, je confirme le phénomène.
    Quelques confrères m'ont dit que c'était un effet classique de l'approche des élections et des éventuelles réorganisations de postes qui pourraient s'ensuivre. A voir...''
    Avez-vous envisagé que le rapport Bussière/Autin ne soit pas resté aux oubliettes ?
    Verbatim :
    « Par ailleurs, dans le domaine informatique, le recours à une expertise n’est pas toujours nécessaire lorsqu’il est fait application des dispositions de l'article 56 alinéa 5 du code de procédure pénale qui autorisent les enquêteurs à saisir des données et à les placer sous scellé lors d'une perquisition. En effet, la saisie du support physique de données informatiques et l'établissement d'une copie de celles-ci peut permettre, dans le cadre d’une enquête préliminaire ou de flagrance, leur exploitation ultérieure par les services eux-mêmes... »
    Dit de façon moins élégante :
    Appliquez l'alinéa 5 de l'article 56 du code de procédure pénale et exit l'expert.
    Vous avez sans doute relevé que la préconisation se limite à l'alinéa 5 et élude l'alinéa 2, qui renvoie à l'article 60..., où il est question de vous et de vos pairs.
    « D'une manière générale, la formation - et notamment la formation continue - des magistrats et enquêteurs doit être améliorée, spécialement dans ces matières informatique et financière, à des fins directement opérationnelles ».
    La formation continue des magistrats et des enquêteurs « dans ces matières informatique et financière » :
    Ne tardez pas à faire acte de candidature pour leur dispenser des cours du soir, les professeurs vont avoir du pain sur la planche :)...je plaisante, à la manière des auteurs du rapport, qui préconisent également « la création sous l’égide de l’ENM d’une formation des ''formateurs'' permettant la diffusion d’une culture sur la procédure, l’expertise, l’environnement judiciaire et la comparution de l’expert à l’audience ».
    A quoi bon, dès lors que nous allons évoluer dans un style judiciaire très « USA » qui verra se bousculer à la barre davantage d'enquêteurs que d'experts.
    Cordialement,
    AGP

    RépondreSupprimer
  13. Mon cher Zythom,

    Mais elles ne sont pas toutes noires, vos histoires.
    Celles qui relatent votre service militaire sont particulièrement savoureuses et sympathiques.
    Mais sans doute est-ce parce que je suis une femme, qui n'a jamais dû accomplir son service militaire, que je dis ça...

    Cordialement.

    RépondreSupprimer

Lectrice, admiratrice, avocate, magistrate, programmeuse, dessinatrice, chère consœur, femmes de tous les pays, lecteur, j'ai toute confiance en vous pour prendre bien soin de vérifier que votre prose est compatible avec les normes orthographiques et grammaticales en vigueur. Et si vous pouviez éviter les propos insultants ou haineux, je vous en serais reconnaissant.
N'hésitez pas à respecter ces quelques règles qui peuvent même s'appliquer en dehors de ce blog.

Les commentaires sur ce blog sont modérés. Votre message apparaîtra sur le blog dès que le modérateur l'aura approuvé. Merci de votre patience.