03 septembre 2012

Promotion 2017

La rentrée scolaire, pour une école d'ingénieurs comme pour toutes les écoles dans le monde, est un moment important de l'année. Les étudiants ont hâte de se retrouver pour se raconter leurs vacances, les professeurs ont rechargé leurs batteries et les services supports ont (p)réparé les locaux et les systèmes pendant la période estivale.

Parmi les étudiants qui franchissent les portes de l'école d'ingénieurs où je travaille, j'ai une pensée spéciale pour les nouveaux, et en particulier les étudiants de première année.

Je travaille dans une grande école qui forme ses ingénieurs en 5 ans, c'est-à-dire que les nouveaux étaient pour la plupart au lycée en terminale l'année dernière. Ils ont 18 ans cette année et, si tout se passe bien pour eux, ils seront diplômés en 2017: c'est la promotion 2017.

Ils sont donc nés en 1994.
C'est l'année du génocide au Rwanda.
Bill Clinton est président des États-Unis depuis deux ans, Boris Eltsine président de la Fédération de Russie depuis trois ans.
François Mitterrand termine son deuxième septennat.
C'est la guerre en Croatie depuis trois ans et en Bosnie depuis deux ans.
C'est aussi l'année des premières élections multiraciales en Afrique du Sud débouchant sur l'élection de Nelson Mandela. Ils n'ont donc jamais connu l'apartheid en Afrique du Sud (abolie en 1991).

Ils sont nés la même année que Netscape Navigator. Pour eux, les termes AppleII, MacPlus et Amiga relèvent de la préhistoire. Ils n'ont jamais entendu parler de "station de travail", ne connaissent pas le mot microprocesseur. Pour eux, un portable, c'est un téléphone.

Ils ont pris le biberon à côté d'un Tatoo, d'un Tam-tam ou d'un Kobby mais ne s'en souviennent probablement pas.

Ils ne savent pas qu'ils sont nés en même temps que Windows NT 3.5 (NT signifiant "New Technology"), ni d'ailleurs que Windows 8 est en fait Windows NT 6.2...

Ils avaient 2 ans quand le manchot Tux est devenu la mascotte du projet Linux.

Ils avaient 4 ans lors des deux coups de tête victorieux de Zidane en 1998 et 12 ans lors de celui honteux de 2006.

Ils avaient 7 ans lors des attentats du 11 septembre 2001.

Depuis qu'ils ont 8 ans, ils achètent leurs bonbons et leurs mp3 en Euro. Pour eux, le Franc est la monnaie des Suisses, ou des Colonies Françaises du Pacifique, ou de la Communauté Financière Africaine, ou de l'Union des Comores. Quand ils demandent 10 balles, ils attendent 10 euros.

Purs produits de la génération Y, ils ont pleuré la mort de Steve Jobs, mais avaient 14 ans quand Bill Gates a pris sa retraite (autant dire il y a une éternité). Pour eux, Linux, c'est surtout Android, ou éventuellement, Ubuntu.
Ils ont survécu à la canicule de 2003 (9 ans) et à la grippe A/H1N1 (15 ans).

Ils ne sont abonnés à aucune revue, et pourtant, ils n'ont jamais autant lu.
Ils n'ont jamais autant écrit, même si c'est surtout avec les pouces.

L'actualité leur arrive via Orange, ou "Google Actualités", ou "Bing News".

Le langage SMS n'a pas de secret pour eux, mais ils considèrent que c'est pour les "ados". Les blogs, c'est un truc de gamin, ou un truc de vieux.

Ils sont nés la même année que ma fille aînée (qui entre en médecine).
Ils sont notre avenir.
Bonne chance à eux !

Bonjour les vieux !

--------------------------------------
Source photo knowyourmeme.com

14 commentaires:

  1. Je suis architecte système pour une boite qui vend des gros systèmes "clé en main", avec tout ce qui se fait de plus moderne: virtualisation, cloud, etc... Et j'utilise toujours le terme de "workstation" pour désigner un PC de travail, d'administration, ou d'enregistrement de données. Parfois même un simple terminal est ainsi nommé, certes par abus de langage. Ce terme est donc encore bien vivant, même si ce qu'il désigne a changé.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je ne dis pas que le terme n'est plus vivant, je constate qu'il est inconnu des jeunes de 18 ans que je côtoie ;-)

      Supprimer
  2. Moi qui suis encore un p'tit jeune, sorti de l'oeuf y'a à peine 20 ans, et m'intéressant en loisir au monde informatique, eh bien je tiens à te remercier, pour ce que tu fais, et pour ton article d'aujourd'hui et la temporalité qu'il institue (même si tu tends à généraliser un peu =P).
    C'est top, ne t'arrête pas ! :)

    RépondreSupprimer
  3. Je suis certes un peu plus vieux qu'eux (25 ans bientôt) mais on se fait rapidement au vocabulaire des "gens d'expérience". Il me semble que malgré notre (petit) écart d'âge nous avions réussi à nous comprendre et même nous entendre (carrément, j'y vais à fond!) lors du SSTIC et notre vision du futur était assez similaire! Comme quoi, la bière ca ressemble tout le monde!

    RépondreSupprimer
  4. Belle rétro !
    Je ne suis ni dans le judiciaire et encore moins experte, mais je suis dans l'informatique depuis ... bref
    Cet article me replonge dans de vieux (sic) souvenirs :)

    Je souhaiterai en faire profiter un petit monde de lecteurs assidus d'un site que j'administre avec des amis: http://www.ocafegeek.com/

    Avec votre accord bien entendu
    Merci !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Un billet, ça se partage, ça se linke, ça se retweet... Alors oui, vous avez ma permission ;-)

      Supprimer
    2. Le partage est là :
      http://www.ocafegeek.com/20120905/promotion-2017/

      Supprimer
  5. Il ne connaissent pas le terme de workstation?
    Zut alors, ils ne pourront pas comprendre la blague geek culte:
    A bus station is where a bus stops, and a train station is where a train stops. On my desk, I have a work station...

    Et sinon, merci pour le coup de vieux. En 94, je passais mon bac. L'Atari et l'Amiga avaient déjà perdu la bataille fasse au PC. Et pourtant, un 486 DX 50 ou mieux, un DX2 66 cela coûtait un bras...

    RépondreSupprimer
  6. Pour moi, 1994, c'est l'année de la mort de Kurt Cobain. Il y a une éternité maintenant ... Cela n'empeche pas des gamins de 18 ans de porter des tshirts Nirvana comme d'autres portaient des tshirts Joy Division il y a quelques années.

    @vpo: Commodore ayant fait faillite en 94, la bataille était bien perdue... Cela dit, 1994 c'est aussi l'année de la sortie de la Playstation. Les gamers ne sont pas restés orphelins longtemps ;o)

    RépondreSupprimer
  7. Bon, je vais y aller de mes souvenirs, moi t'aussi!...
    Après deux ans de "taupe" à Fermat, j'ai un copain qui avait intégré, en 3/2 "Sup-Aéro"... Comme l'école est aussi à Toulouse, je suis allé le voir pendant que moi je faisais 5/2...
    Il m'a dit (c'était donc en... 1976), l'air réjoui, "Viens voir!: on fait de l'informatique": Et il me montre une boite avec plein de fiches trouées, bien alignées, qu'il fallait "enfiler" dans la machine pour qu'elle "digère" les informations et donne une réponse...
    L'année suivante, j'ai intégré une école (ENTPE, pour ne pas la nommer) à Lyon, et là on nous a mis devant un écran, relié, à certaines heures, pas toujours, au terminal du CETE, où on pouvait (devait?) écrire des programmes en Fortran...
    Je me souviendrai toujours du message quand on quittait le serveur "you are disconnected, bye:"
    Et aussi le programme que je devais faire où j'avais mis un O au lieu d'un 0... 3 jours de recherches pour trouver l'erreur...
    C'était le bon temps...

    RépondreSupprimer
  8. Je rajoute un détail: les "codes" pour confirmer qu'on n'est pas un robot sont COMPLETEMENT ILLISIBLES!!!!!
    Il m'a fallu 10 essais avant d'artriver à pouvoir comprendre ces ersatz de mots tournés dans tous les sens et floutés!!!
    Bon, la "modernité" sans doute...
    PS pour Zythom: avez vous essayé une fois de vous envoyer un message?

    RépondreSupprimer
  9. PUTAIN? j'ai réussi du premier coup (l'habitude, sans doute...)

    RépondreSupprimer
  10. Je suis né en 1994 et, comme votre fille, je rentre à la fac dans quelques jours (je suis venu vous lire ce soir en espérant pouvoir chasser la pointe d’appréhension qui m'a saisi à l'idée de devoir finaliser mon inscription demain). Un grand merci pour cet article ça m'a fait vraiment plaisir de le lire, même si vous généralisez un peu (et non, tout le monde n'a pas pleuré Steve Jobs ;) ).
    Bonne chance pour votre propre rentrée.

    PS : Il me semble que 1994 c'est aussi l'arrivée d'Internet en France pour le grand public.

    @vpo : Très drôle, je ne la connaissais pas :).

    RépondreSupprimer
  11. Et là, ils galèrent, courant partout pour trouver leur stage de fin d'année ...

    RépondreSupprimer

Lectrice, admiratrice, avocate, magistrate, programmeuse, dessinatrice, chère consœur, femmes de tous les pays, lecteur, j'ai toute confiance en vous pour prendre bien soin de vérifier que votre prose est compatible avec les normes orthographiques et grammaticales en vigueur. Et si vous pouviez éviter les propos insultants ou haineux, je vous en serais reconnaissant.
N'hésitez pas à respecter ces quelques règles qui peuvent même s'appliquer en dehors de ce blog.

Les commentaires sur ce blog sont modérés. Votre message apparaîtra sur le blog dès que le modérateur l'aura approuvé. Merci de votre patience.