21 août 2013

Les défis des potes

Comme beaucoup de personnes, j'ai perdu des proches à cause de la maladie. J'ai ainsi perdu ma tante, ma grand-mère et ma belle sœur, toutes les trois mortes d'un cancer. J'aimais ces personnes et elles me manquent beaucoup.

Avec un groupe d'amis, nous nous retrouvons, depuis plus de vingt ans, pour faire la fête, des randonnées, des activités sportives et des visites, dans différentes régions de France. Les enfants de chacun sont venus grossir la troupe, ce qui fait qu'il n'est pas rare qu'on soit une quarantaine de personnes à hurler chanter, danser, boire et s'amuser dans un gîte loué pour l'occasion. Et comme les enfants deviennent enfin grands, nous allons même pouvoir enfin reprendre nos chansons paillardes...

Et depuis que l'une d'entre nous est partie, mangée par le crabe, nous lui dédions toutes nos activités sportives, en général sous la forme d'un défi.

Le prochain défi, ce sont les 24h du Mans vélo...

Notre première participation à cette épreuve d'endurance de 24h remonte à l'année dernière. J'en avais parlé dans ce billet. D'ailleurs, quand je relis le billet, je me demande pourquoi j'ai accepté de recommencer... même si je l'avais inscrit comme résolution n°6 pour l'année 2013 !

Évidemment, comme l'année dernière, je n'ai rien fait comme préparation physique. Je continue simplement à faire mon trajet quotidien boulot-dodo en vélo, ce qui me paraît nettement insuffisant. J'ai beau faire de l'aviron de temps en temps, mon objectif d'un IMC à 25 est loin d'être atteint et s'est même éloigné assez fortement pendant ces dernières vacances. Et je me suis fait un tour de rein pas plus tard que samedi dernier en déménageant ma grande fifille...

C'est mal parti.

Pourtant, j'attends avec impatience ce week-end qui promet d'être infernal.
Parce que c'est chouette de retrouver ses amis et sa famille.
Parce qu'il faut se lancer des défis de temps en temps.
Parce qu'il faut manger-bouger.
Parce qu'on a la chance de pouvoir le faire.

Ce week-end, je vais donner mon maximum en pensant à mes douleurs et en maudissant mes amis. Je vais faire 87,885 km, soit 21 tours du circuit Bugatti, en 4 séries (5+5+5+6, oui notre coach pense que je vais être meilleurs sur la dernière série!) en relais dans une équipe de huit personnes. Je vais faire fonctionner certains des 650 muscles dont je ne soupçonne pas encore l’existence. Je vais haïr cette selle incompatible avec mon postérieur douillet. Je vais anathématiser les vélocipédistes et abominer l'objet de leur adoration.

Mais surtout, je penserai à toi Manu.

5 commentaires:

  1. Alors je te (vous) souhaite bien du courage :-)
    Mon défi perso? Croquer la vie comme elle a croqué mes parents!

    RépondreSupprimer
  2. Revenu sur le blog? (c'est pas une rediff, celle-là)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je n'ai jamais été très loin... C'est juste le temps qui m'a manqué pour écrire. J'ai profité de ma famille et de mes amis pendant 4 semaines

      Supprimer
  3. Et donc, comment ça s'est passé ?

    RépondreSupprimer

Lectrice, admiratrice, avocate, magistrate, programmeuse, dessinatrice, chère consœur, femmes de tous les pays, lecteur, j'ai toute confiance en vous pour prendre bien soin de vérifier que votre prose est compatible avec les normes orthographiques et grammaticales en vigueur. Et si vous pouviez éviter les propos insultants ou haineux, je vous en serais reconnaissant.
N'hésitez pas à respecter ces quelques règles qui peuvent même s'appliquer en dehors de ce blog.

Les commentaires sur ce blog sont modérés. Votre message apparaîtra sur le blog dès que le modérateur l'aura approuvé. Merci de votre patience.