26 mars 2014

L'informatique et les divorces difficiles

Je suis souvent contacté, en tant que blogueur - expert judiciaire, par des internautes qui me demandent ce qu'ils doivent faire pour prouver telle ou telle malversation de leur futur ex-conjoint sur leur matériel informatique...

La situation est en général la suivante : un couple est en procédure de divorce, le climat est très conflictuel, et au milieu trône... un ordinateur. Non que le couple se dispute la garde de la machine (encore que certains courriels que j'ai reçus montre un certain attachement parfois et en général à du matériel "Pomme"), mais plutôt que l'un accuse l'autre d'avoir piégé l'ordinateur et de collecter illégalement un certain nombre de données.

Comment constituer un dossier de preuves permettant d'accabler l'adversaire afin de lui faire rendre gorge et de le mettre minable plus bas que terre ?

Tel est en substance la question qui m'est posée à travers ce blog. Et comme j'accepte volontiers les consultations gratuites, mais que je souhaite optimiser mes réponses sur ce thème, j'en profite pour écrire mes quelques conseils sous la forme d'un billet, ce qui me permettra d'adresser à mes interlocuteurs un simple lien plutôt qu'un copié/collé...

Exemple: Daenerys et Cersei, qui vivaient ensemble avant de gagner récemment le droit de divorcer, se livrent toutes les deux une bataille terrible, avec coup bas, dénigrements et stratégies de haine meurtrière. Daenerys accuse Cersei d'avoir installé sur son ordinateur personnel un keylogger lui permettant d'avoir eu accès à tous ces mots de passe, et de surveiller à distance toute sa correspondance. Il faut dire que Cersei est plutôt calée en informatique, la preuve, c'est elle qui a configuré le Facebook de Daenerys.

La guerre fait rage.

Heureusement, être blogueur a ses petits avantages : je suis contacté par Daenerys qui me confond avec Drogo demande de l'aide... Elle se retrouve sans le sou, nomade errant d'un appartement à un autre, avec pour seules richesses des oeufs pas frais un ordinateur MacBook Pro 15" sous les pixels la puissance©, un iPad Air qui peut le plus pèse le moins© et un iPhone 5s 64Go toujours plus loin©. Et une seule idée: comment faire payer le plus possible Cersei pour cette infamie, elle va morfler cette salope© !

Savez vous quelles sont les professions qui voient les gens toujours sous leur plus mauvais côté ? Les proctologues et les avocats spécialisés dans les divorces... Et les avocats qui me lisent savent que la colère d'un conjoint cela peut prendre des proportions extrêmes...

Oui, mais comment faire mordre la poussière à son adversaire ?
Comment prouver sa faute ?
Comment expliquer au juge que l'autre c'est le mal et que la surveillance de ma vie privée ne relève pas ici des prérogatives de la NSA ?
Comment démonter le disque dur pour l'analyser sans risque ?
Comment le copier sans compromettre les preuves ?
Comment établir les preuves de manière irréfutables ?

De même qu'un bon avocat sait calmer la colère de son client et essaye toujours de le guider vers la procédure de divorce la moins conflictuelle possible, dans l'intérêt de tous, un bon expert saura guider son client vers le meilleur conseil technique, dans l'intérêt de tous.

Première chose à faire : éteindre son ordinateur et le ranger proprement à l'abri de l'humidité et des chocs. Le plus tôt sera le mieux. Oui, je sais, c'est un cadeau de votre amant auquel vous tenez beaucoup. Oui, c'est une machine hors de prix à laquelle vous attachez beaucoup d'importance.

Mais n'y touchez plus ! Investissez dans un nouvel ordinateur, ce ne sera que le début d'une longue série de dépenses.

Ensuite, réinitialisez tous vos mots de passe (de toutes manières, vous n'en avez qu'un ou deux, pas vrai ?). Faites le pour tous vos comptes.

Et réinitialisez vos téléphones (tant pis pour vos contacts, de toutes manières, avec le divorce, beaucoup de contacts vont disparaître...) et réinitialisez vos tablettes à leurs configurations d'origine. Recréez des comptes emails, recréez des comptes iTunes, recréez des comptes Ubuntu... Bref, recommencez une nouvelle vie numérique.

Puis contactez votre avocat, Maître Tyrion, pour lui demander conseil sur les suites à donner au piratage de votre ordinateur. Si vous êtes sur que celui-ci a été perverti par votre maintenant-ennemi-juré.

Et parmi les moyens de constitution de preuve, il y aura l'analyse réalisée par un expert judiciaire en informatique.

Je précise ici : PAS l'analyse faite par un ami qui s'y connaît, la preuve, il travaille comme informaticien dans une grosse boîte. Non : une analyse de ce type doit être faite par une personne assermentée et habituée à procéder à une analyse inforensique de matériel informatique confié par la justice. Vous ne demanderiez pas à un ami de faire un constat d'huissier, non ?

L'expert judiciaire n'est pas nécessairement le meilleur technicien du monde, ou le plus grand spécialiste en sécurité informatique, mais c'est une personne expérimentée et habilité par la justice à intervenir pour établir un rapport sur les faits et rassembler de manière scientifique les preuves avérées qu'il aura constatées.

J'oubliais : cette analyse aura un coût. Mais Daenerys est prête à tout pour se venger, non ?

La justice française ayant l'un des budgets honteusement les plus faibles d'Europe, il faudra probablement quelques années mois avant qu'un expert ne soit désigné pour procéder à l'analyse de l'ordinateur incriminé. L'expert judiciaire analysera ensuite les centaines de gigabits du disque dur. Si vous êtes sous Windows, ce sera simple mais long. Si vous êtes sous GNU/Linux ou MacOS, ce sera plus compliqué car mieux protégé. N'oubliez pas de lui fournir les différents mots de passe utilisés à l'époque.

Puis viendra la contre expertise, le procès, l'appel du procès, la cassation.

Donc, si vous êtes sûr que votre ex-conjoint a piégé votre ordinateur et que vous en avez subi un préjudice terrible, oui, cela en vaut la peine. Mais n'oubliez pas qu'un grand avocat a dit récemment: "La justice, c'est une administration à laquelle on a donné le nom d'une vertu. Ça n'est rien d'autre que cela. Elle a les qualités et les défauts d'une administration. Moi, je ne voudrais pas avoir à faire à la justice." (source)

Une autre manière de faire consiste à se poser et à réfléchir. Le jeu en vaut-il la chandelle ? Mon conjoint m'a certes joué un mauvais tour en espionnant toutes mes correspondances, mais n'est-il pas plus simple de tourner la page ? Cela mérite-t-il que j'y consacre toute cette énergie et tout cet argent ?

L'expertise judiciaire informatique peut être la bombe atomique de votre divorce. Mais un simple reset est parfois la meilleure solution - et le meilleur conseil d'ami.

1 commentaire:

  1. Bien dit, ce sont là d'excellents conseils !!!
    On a bien souvent plus à y perdre qu'à y gagner.
    merci pour vos billets

    RépondreSupprimer

Lectrice, admiratrice, avocate, magistrate, programmeuse, dessinatrice, chère consœur, femmes de tous les pays, lecteur, j'ai toute confiance en vous pour prendre bien soin de vérifier que votre prose est compatible avec les normes orthographiques et grammaticales en vigueur. Et si vous pouviez éviter les propos insultants ou haineux, je vous en serais reconnaissant.
N'hésitez pas à respecter ces quelques règles qui peuvent même s'appliquer en dehors de ce blog.

Les commentaires sur ce blog sont modérés. Votre message apparaîtra sur le blog dès que le modérateur l'aura approuvé. Merci de votre patience.