05 septembre 2016

10 ans

Et bien voilà, cela fait dix ans que ce blog est ouvert.

Il y a dix ans, mes trois enfants avaient 4 ans, 8 ans et 12 ans, chacun muni de leur ordinateur, et l'aînée me demandait si elle pouvait ouvrir un blog... J'en avais entendu parler, je suivais déjà quelques blogs qui m'intéressaient, alors j'ai dis oui (avec des conditions). Puis, j'ai ouvert ce blog.

Il me fallait un pseudo, alors j'ai pris le dernier mot de mon dictionnaire papier de l'époque, et je me suis trompé dans sa transcription. J'ai écrit "Zythom" au lieu de "Zythum". Je n'ai jamais corrigé (je me suis rendu compte de l'erreur plusieurs années après !) et ce pseudonyme est resté.

J'avais une vision très "chercheur" de l'univers d'internet que j'ai connu pendant mes années de thèse à Paris à la fin des années 1980. C'était un gigantesque lieu de partage de fichiers, d'idées, de programmes, de codes, d'articles scientifiques, de jeux, de discussions... entre chercheurs. Mais j'étais plutôt content de l'arrivée des entreprises privées dans MON réseau réservé à la recherche, entreprises dont le but était de proposer à tout le monde un accès à ce réseau numérique mondial. Vous connaissez la suite et le résultat magnifique qu'est internet. Parmi toutes les révolutions qui ont été permises par internet, j'ai finalement accroché à celle des sites consacrés aux carnets personnels, que l'on a appelé des weblogs, puis par aphérèse, des blogs.

Fainéant par nature, j'ai cherché une plate-forme proposant un système clef en main, gratuit et si possible stable dans le temps. J'ai choisi Blogger et je n'ai pour l'instant jamais regretté ce choix.

Enthousiasmé par le concept, j'ai publié à un rythme d'environ 10 à 20 billets par mois la première année, pour progressivement diminuer au fil des années à 4 ou 5 billets par mois. Je supprime régulièrement des billets devenus inutiles mais le volume global continue de monter inexorablement et atteint aujourd'hui environ 900 billets.

Vous le savez, je publie sur ce blog plusieurs types de billets :
- des retours d'expériences sur ma modeste participation au monde particulier des experts judiciaires. Ces billets sont regroupés dans la catégorie "Expert" qui regroupe des remarques, des anecdotes (romancées), des partages ou des états d'âme que j'éprouve au fil du temps ;
- des histoires personnelles, parce que j'aime beaucoup parler de moi (et que mes proches saturent un peu, d'où mon refuge dans l'écriture...), que je regroupe dans la rubrique "Privée". Vous êtes un peu mes thérapeutes ;-)
- des partages d'expériences issues de mon travail de responsable informatique et technique dans une grande école d'ingénieurs (rubrique "Professionnel") ;
- et enfin des retours (discrets) sur mon activité de conseiller municipal (rubrique "Vie publique").

Ce blog a eu des impacts très importants sur ma vie. Il m'a permis de réfléchir sur moi-même, sur mes comportements, sur mon mode de pensée. Il m'a forcé à remettre en cause beaucoup de choses. Lire les commentaires, les réactions des lecteurs m'a obligé à me confronter à d'autres visions, d'autres avis, d'autres sensibilités. Les échanges lors des conférences ont aussi été très enrichissants.

Écrire a également été une thérapie pour des moments sombres de ma vie, en particulier lors de certaines expertises judiciaires sordides. Je pense vraiment que cela m'a permis de franchir ces étapes sans dommage. Écrire est également un plaisir, un jeu, et l'exploration d'un nouvel univers.

Tenir un blog, c'est aussi s'exposer publiquement. J'ai payé durement cette exposition plusieurs fois, en particulier lors du procès intenté par un confrère expert judiciaire (lire les billets de l'affaire Zythom) et lors du piratage du blog par un pseudo confrère haineux. Mais en faisant le bilan, j'ai connu beaucoup, beaucoup de bonheur à tenir ce blog. Tout d'abord, cela m'a permis de rencontrer beaucoup de personnes très bien (connues et inconnues), même si ma vie sociale est un peu particulière. Tous ces échanges m'ont fait grandir, sur un grand nombre de sujets, comme par exemple sur le sexisme.

10 années ont passé, une bonne tranche de vie.
Mes enfants ont maintenant 14, 18 et 22 ans.
Et moi 53 ans. Seule mon épouse a toujours 20 ans.

Parfois je me demande s'il n'est pas temps d'arrêter et de partir sur la pointe des pieds. Ai-je encore quelque chose à dire ? Mais je reçois encore des emails d'encouragements, ou des emails d'enseignants qui m'indiquent utiliser certains billets pour les faire lire à leurs élèves ("Manon 13 ans" a semble-t-il un certain succès). Cela me fait plaisir et je me sens un peu utile.

Alors je maintiens ouvert mon petit bout d'internet, je continue à partager ce que je fais, et à donner mon avis sans me préoccuper des rageux.

Merci pour tous les petits mots d'encouragement que vous avez pu m'adresser tout au long de ces années.

A bientôt.


6 commentaires:

  1. Félicitations. N'hésitez pas à publier encore car c'est toujours un plaisir et instructif que de vous lire, quelques soient les sujets. Bravo pour tout le boulot abbatu.

    RépondreSupprimer
  2. C'est avec curiosité et grand plaisir que je consulte régulièrement votre blog, toujours dans l'attente d'un nouvel article. Bravo et bonne continuation !

    RépondreSupprimer
  3. Merci à vous pour vos billets toujours enrichissant tant humainement que techniquement. Il n'est pas encore temps de fermer la porte, il vous reste beaucoup à nous faire partager.

    RépondreSupprimer
  4. C'est toujours un plaisir vos billets.
    Humeurs d'un jour, mais derrière lesquelles il y a toujours quelque chose à apprendre pour le lecteur.
    La transmission du savoir, quoi de plus beau?

    Au plaisir de continuer à vous lire

    RépondreSupprimer
  5. C'est toujours avec plaisir que je vous lis. N'arrêtez pas !

    RépondreSupprimer
  6. Même si je passe moins souvent, cela fait toujours plaisir que de retrouver une bonne enseigne. Très bonne continuation !

    RépondreSupprimer

Lectrice, admiratrice, avocate, magistrate, programmeuse, dessinatrice, chère consœur, femmes de tous les pays, lecteur, j'ai toute confiance en vous pour prendre bien soin de vérifier que votre prose est compatible avec les normes orthographiques et grammaticales en vigueur. Et si vous pouviez éviter les propos insultants ou haineux, je vous en serais reconnaissant.
N'hésitez pas à respecter ces quelques règles qui peuvent même s'appliquer en dehors de ce blog.

Les commentaires sur ce blog sont modérés. Votre message apparaîtra sur le blog dès que le modérateur l'aura approuvé. Merci de votre patience.