23 août 2018

25 ans dans une startup - billet n.21

Introduction - billet n.20

Avant de parler de la crise qui allait frapper la startup, je ne peux pas éviter de parler d'un événement mondial majeur qui a fait écrire à Alexandre Adler ce titre terrible : "J'ai vu finir le monde ancien". Littéralement.

J'assurais l'un de mes derniers TP d'informatique. Les sujets étaient distribués, les étudiants commençaient à travailler et à faire des recherches sur internet. En me déplaçant dans la salle de TP, je constate que sur plusieurs écrans d'ordinateur défilent les mêmes curieuses vidéos, sans rapport avec le sujet de TP. Les mêmes vidéos en même temps. Petit à petit, tous les étudiants et moi-même regardons ces images terribles diffusées en temps réel sur internet par les télévisions américaines.

Nous sommes le 11 septembre 2001, les images des tours jumelles du World Trade Center de New-York tournent en boucle partout dans le monde.

Je n'ai pas pris conscience immédiatement de l'immensité du changement de monde que j'observais à ce moment-là avec mes étudiants. J'ai demandé d'éteindre les haut-parleurs des ordinateurs, pour ne pas diffuser les commentaires médusés des témoins directs des attentats. J'ai demandé aux étudiants de se concentrer sur le sujet de TP. Celui-ci était pourtant loin de nos préoccupations, et un lourd silence régnait dans la salle.

Dès la fin de la séance, tout le monde est parti. Je suis rentré chez moi pour regarder les informations. Ma femme et moi avons réussi à protéger nos enfants de ces images terribles pendant quelques heures. Mais l'événement était trop fort, trop universel, trop historique, pour y échapper.

Ces quelques heures terribles ont modifié durablement notre mode de vie. Je ressens encore parfois l'effroi qui s'est emparé de moi à la vue de ces images. En particulier lorsque je les retrouve en version non censurée sur les scellés que je dois analyser, lorsque l'on me confie une mission d'expertise judiciaire et que le scellé appartient à un collectionneur d'images fortes. Le bruit des corps qui s'écrasent aux pieds des tours m'a longtemps empêché de dormir...

Et pourtant, aussi incroyable que cela puisse paraître parfois, la vie continue et avec elle, la série des succès et des échecs.

Billet n.22

--------------

Ce récit est basé sur des faits réels, les noms et certains lieux ont été changés.


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Lectrice, admiratrice, avocate, magistrate, programmeuse, dessinatrice, chère consœur, femmes de tous les pays, lecteur, j'ai toute confiance en vous pour prendre bien soin de vérifier que votre prose est compatible avec les normes orthographiques et grammaticales en vigueur. Et si vous pouviez éviter les propos insultants ou haineux, je vous en serais reconnaissant.
N'hésitez pas à respecter ces quelques règles qui peuvent même s'appliquer en dehors de ce blog.

Les commentaires sur ce blog sont modérés. Votre message apparaîtra sur le blog dès que le modérateur l'aura approuvé. Merci de votre patience.