14 février 2019

25 ans dans une startup - billet n.45

Introduction - billet n.44

Le développement de l'ERP prenait du retard sur le développement des besoins. Aussi, la décision de déployer l'ERP sur le deuxième campus était sans cesse retardée, surtout pour des problèmes d'harmonisation des processus et de formation. Mettre en phase deux campus distants, et faire converger les pratiques s'avèrent des sujets demandant beaucoup d'énergie.

Et l'énergie, je commençais à en manquer.
Surtout avec l'arrivée d'un nouveau projet dans mon sac à dos : la refonte du site d'inscription...

La startup ne vit pas toute seule dans son monde : elle a des interactions avec des processus extérieurs, et en particulier le processus d'admission. Vous avez tous entendu parlé de "ParcoursSup". Enfin, surtout de "ParcoursSup" vu depuis les candidats. Moi, j'ai beaucoup travaillé sur les différents portails, vu du côté des établissements d'enseignement supérieur. Le portail GEPB (Grandes écoles post-bac), puis le portail APB (Admission post-bac) et enfin "ParcoursSup".

La startup étant une école d'ingénieurs privée post-bac en cinq ans, elle recrute auprès des CPGE et des IUT, mais surtout directement auprès des lycéens de terminales.

Et pour s'inscrire dans la startup, devenue maintenant une école multi-campus reconnue et bien installée dans le paysage de l'enseignement supérieur, il faut un site web d'inscription pleinement fonctionnel.

Dès le début des années 2000, j'avais fait développer un site d'inscription complémentaire au site institutionnel. En 2008, le site avait été refondu complètement pour coller aux nouvelles technologies de l'époque. En 2015, ce site était en fin de vie et ne correspondait plus aux besoins d'une école moderne. Il fallait monter un projet d'évolution, que je repoussais sine die.

Sauf que le site d'inscription est le point d'entrée pour un candidat dans l'univers numérique de l'école. L'occasion était donc parfaite pour mener une réflexion sur cet environnement numérique et l'adapter au mieux aux besoins de la pédagogie et des étudiants.

Vous me voyez venir avec mes gros sabots : un projet de refonte complète du système d'information autour de l'ERP de la startup et des outils pédagogiques existants, avec de la SSO, de la sécurité, de l'intégration d'outils cloud...

Le tout à effectif constant.

A suivre...

--------------

Ce récit est basé sur des faits réels, les noms et certains lieux ont été changés.




12 février 2019

25 ans dans une startup - billet n.44

Introduction - billet n.43

Comme il est très difficile de gérer à distance les problèmes techniques d'un bâtiment (ascenseur, système incendie, électricité, etc.), il s'est vite avéré indispensable de procéder au recrutement d'un technicien sur place. Cette personne devait à elle seule être à la fois un service technique et un service informatique... Mission difficile.

Il me fallait manager cette personne à distance, tout en la formant aux techniques de gestion et d'administration des postes clients. Tant que le VPN site à site fonctionnait, il nous était possible d'intervenir sur les serveurs et les postes de travail.

40 machines et 5 serveurs supplémentaires tombaient dans notre périmètre. Nous étions toujours le même effectif en France, en soutien des utilisateurs du campus marocain. Tout le monde y mettait du sien : le campus de Casablanca vivait ses années "startup". Le challenge était magnifique.

Sans réelle équipe de développement, je faisais office d'architecte du système d'information, avec comme question : "Comment déployer un système d'information sur deux campus ?".

La solution que j'ai mise en place avec mon équipe est basée autour d'un serveur de virtualisation et son système de stockage. Puis d'un deuxième serveur de virtualisation pour le PRA/PCA avec un système de stockage pour les sauvegardes et les répliques.

Un serveur Debian avec OpenVPN nous sert de lien sécurisé site à site, malgré la surveillance étatique. L'Active Directory est répliqué sur les deux campus avec 3 contrôleurs de domaine. Les applications métiers sont dupliquées quand c'est possible (merci les licences à jetons). Faute de moyens financiers, les pare-feu sont des machines Debian avec des règles iptables générées par FWbuilder.

La solution d'impression retenue est PCounter, solution qui évoluera ensuite vers PaperCut, plus adaptée au monde de l'éducation.

Un serveur XenApps (Citrix) est déployé pour permettre aux étudiants des deux campus d'accéder aux applications depuis leur logement ou leur entreprise de stage. Le logiciel de planification est rendu accessible via ce serveur d'accès distant, ainsi que l'ERP.

C'est là que les problèmes ont commencé...

Billet n.45

--------------

Ce récit est basé sur des faits réels, les noms et certains lieux ont été changés.

Extrait de http://salemoment.tumblr.com/
avec l'aimable autorisation de l'auteur Olivier Ka



07 février 2019

25 ans dans une startup - billet n.43

Introduction - billet n.42

La date du déménagement approchant, je prends mes billets d'avion pour m'occuper du matériel informatique, et en particulier des machines de la salle serveurs.

Le jour J, j'arrive à l'aéroport Mohammed V de Casablanca, et je rallume mon téléphone portable. Presque aussitôt, je reçois un SMS du directeur du campus de notre antenne de Casablanca : il faut que je l'appelle d'urgence...

Bonjour Zythom, nous avons un problème avec le propriétaire des locaux dans lesquels nous étions en location. Il réclame un montant financier scandaleux pour nous laisser partir. J'ai déposé plainte mais le temps que l'affaire soit jugée... Et le propriétaire a fait appel à des gros bras pour nous empêcher de déménager notre matériel vers notre nouveau bâtiment !

Des gros bras...

Je me présente le lendemain matin devant l'ancienne école et je passe effectivement devant trois personnes qui filtrent les personnes et empêchent toute sortie de cartons ressemblant à ceux d'un déménagement !

Une fois dans les locaux, la directrice des études me fait part de son plan : nous allons exfiltrer les serveurs sous une couverture avec sa voiture via le parking souterrain !

C'est ainsi que nous avons descendu, par les escaliers de secours, les six étages du bâtiment et chargé deux serveurs de virtualisation, un NAS, un routeur et une console d'admin dans un coffre de voiture, et cachés le tout sous une couverture. La directrice des études et moi-même, assis à l'avant de la voiture, discutions tranquillement alors que nos cœurs battaient la chamade. Ni vu, ni connu, nous sommes sortis du parking du bâtiment, au nez et à la barbe du propriétaire et de ses nervis...

C'est le déménagement le plus rocambolesque auquel j'ai participé. J'avais laissé les sauvegardes dans les anciens locaux au cas où nous nous serions fait interceptés et le matériel détruit ou endommagé.

J'ai pu rapidement remonter la salle serveurs, rétablir les services informatiques et les sauvegardes, le tout branché sur le nouveau matériel réseau qu'il a fallu s'approprier. Le propriétaire de notre ancienne location a été débouté de toutes ses demandes et condamné, bien plus tard.

Par contre, une fois rentré en France, tous les nouveaux moyens informatiques allaient être gérés à distance par mon équipe et moi-même.

A effectif constant...

Billet n.44

--------------

Ce récit est basé sur des faits réels, les noms et certains lieux ont été changés.

Le propriétaire nous cherche encore...



05 février 2019

25 ans dans une startup - billet n.42

Introduction - billet n.41

En effet, depuis plusieurs années, la startup a exporté son modèle hors de France, dans un pays magnifique en plein boom : le Maroc. J'ai déjà eu l'occasion sur ce blog de raconter quelques missions épiques à Casablanca pour installer la salle serveurs et les postes clients.

Je dois aussi à ce campus distant de belles aventures, parfois stupides, mais souvent riches de belles rencontres.

Mais ce qui n'était qu'un petit campus dans des locaux loués allait devenir un projet sérieux, avec la construction d'un bâtiment en propre : un immeuble de 6 étages allait sortir de terre en quelques mois. Cette fois-ci, pas question d'assister aux réunions de chantier, ni de proposer des solutions techniques : tout le chantier a été conçu et suivi par un architecte particulièrement à l'écoute des besoins d'une école d'enseignement supérieur. J'ai simplement veillé à certains détails comme le nombres de prises électriques pour chaque poste de travail, la double clim dans la salle serveurs, la qualité du câblage réseau, du wifi partout, etc. J'ai même prévu une prise étanche en extérieur pour une éventuelle caméra sur le toit...

Une école est sortie de terre avec une capacité de 500 étudiants.

Mais le déménagement n'allait pas du tout se passer comme prévu !

Billet n.43
--------------

Ce récit est basé sur des faits réels, les noms et certains lieux ont été changés.

La réponse de Deep Thought... N'oubliez pas votre serviette !
(Source image Wikipédia)