26 février 2019

25 ans dans une startup - billet n.49

Introduction - billet n.48

Tous les membres du comité de direction voulaient que les outils informatiques soient à jour, avant-gardistes, ergonomiques, intégrés, "plus jolis", avec authentification centralisée, et le faisaient savoir avec insistance. A moi, ou au directeur général. Au bout de quelques semaines, je prends conscience que ça ne peut pas fonctionner.

Je déclenche un entretien annuel avec mon chef, le directeur général.

L'entretien durera deux heures, avec une tension palpable dans l'air. Ne pouvant pas claquer la porte de son propre bureau, son visage se fermait au fur et à mesure de l'entretien. L'entretien se terminera sur ces mots : "Zythom, j'ai bien compris que vous voulez augmenter votre équipe en recrutant un chef de projet. Je vous donne ma réponse dans quelques jours. J'ai besoin de consulter."

Besoin de consulter ? Mais qui ?

Je ne dis rien et je sors de son bureau un peu surpris.

Nous sommes l'été 2017, et depuis quelques jours je ne dors plus. J'envisage tous les cas possible. Je fais le point sur mes motivations. J'ai 54 ans... Cela fait 24 ans que je travaille dans la startup, qui n'en n'est plus une depuis longtemps.

Le directeur général m'indique qu'il viendra me voir dans mon bureau en début d'après-midi. La matinée passe très doucement. Je sais qu'il a enfin compris l'importance de l'IT dans une école d'ingénieurs privée comme la notre. Je sais qu'il sait qu'on a atteint une limite. Je lui ai montré les indicateurs, les comparatifs avec des écoles concurrentes de même nature, les besoins, le retard...

Il entre dans mon bureau.

Billet n.50

--------------

Ce récit est basé sur des faits réels, les noms et certains lieux ont été changés.




Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Lectrice, admiratrice, avocate, magistrate, programmeuse, dessinatrice, chère consœur, femmes de tous les pays, lecteur, j'ai toute confiance en vous pour prendre bien soin de vérifier que votre prose est compatible avec les normes orthographiques et grammaticales en vigueur. Et si vous pouviez éviter les propos insultants ou haineux, je vous en serais reconnaissant.
N'hésitez pas à respecter ces quelques règles qui peuvent même s'appliquer en dehors de ce blog.

Les commentaires sur ce blog sont modérés. Votre message apparaîtra sur le blog dès que le modérateur l'aura approuvé. Merci de votre patience.